POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 11 avril 2015

Vigipirate:un militaire agressé à l'aéroport d'Orly, un homme recherché

Agression à l'arme blanche ou coup de poing ?

La plus grande confusion sur les faits et les coups portés

Un militaire de Vigipirate à l'aéroport parisien d'Orly a été blessé vendredi par un homme qui lui a porté un coup au visage avant de prendre la fuite.
"Légèrement blessé, le sergent a réussi à rapidement mettre en fuite son agresseur, armé d'un couteau", indique un communiqué commun des ministères de la Défense et de l'Intérieur. L'agresseur est "activement recherché" et une enquête est diligentée par la direction de la police judiciaire de la préfecture de police, est-il ajouté.

Le militaire aurait été
blessé "à la pommette", a priori "d'un coup de poing", selon une autre source. Le militaire "a été blessé car il y a eu un échange de coups, mais il n'a pas été atteint d'un coup de couteau", a affirmé une source judiciaire. L'agresseur était armé "d'un couteau" pour ne pas s'en servir...

La volonté de nier une agression djihadiste?

Non seulement les témoignages des services diffèrent, mais
les renseignements tendent à évacuer le thèse de l'attentat terroriste 
L'agression a eu lieu "dans la zone non-publique de l'aéroport" vers 14h15, a relaté une source proche du dossier. la seule certitude affichée concerne l'agresseur "de type européen, vêtu d'un bonnet noir et d'un blouson noir", selon une autre source. Tous semblent être bien informés, mais les témoignages divergent. 

A croire qu'il s'agit d'une bagarre entre militaires!... 
Le militaire se "lavait les mains dans les toilettes réservées au personnel de l'aéroport, près du local réservé aux militaires, (lorsqu'il) a ressenti un coup dans le dos", a raconté une troisième source. L'enquête dira-t-elle si l'agresseur est un membre du personnel de l'aéroport ?
"Il s'est retrouvé nez à nez avec un homme habillé de noir avec un bonnet, des gants et un couteau. Il y a eu un échange de coups et l'individu a pris la fuite. Le militaire est choqué", a-t-elle cru bon de préciser.
Le gouvernement recourt aux formules toutes faites habituelles. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve "condamnent avec la plus grande fermeté l'agression dont a été victime" le militaire, indiquent-ils dans leur communiqué commun. 
Tous les organes de presse livrent un copié-collé de la dépêche de l'agence de presse française...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):