POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 20 janvier 2017

La compagne de Benoît Hamon, candidat gauchiste de la primaire socialiste...,

...est Gabrielle Gual­lar, cadre de direction de milliardaire 

Pas très "populaire", ni défavorisée, cette belle alliance-là !

Benoît Hamon a déjà créé la surprise, avant d'être le chouchou des sondeurs dans la course à l’in­ves­ti­ture de la gauche pour la prési­den­tielle. Or, sa compagne, et mère de ses enfants, est Gabrielle Gual­lar, ci-contre, dont certains pourraient souhaiter faire la connais­sance.

Qui pourrait être la Première Concubine de France ?    
Après une série de trois débats télé­vi­sés, la sélec­tion naturelle et démocratique par les urnes pourrait faire émerger le plus populiste de La Belle Alliance Populaire (BAP) face à François Fillon, Marine Le Pen, Emma­nuel Macron et autres. Si toutefois les sondeurs n'ont pas manipulé les militants et sympathisants qui feront le tri entre les sept compères socialistes, en assurant que Hamon vire en tête. 
Ils ont déjà fait le coup lors de la primaire de la droite et du centre en portant Alain Juppé à bouts de bras jusqu'à la chute du septuagénaire dans le secret des isoloirs et le triomphe inat­tendu de François Fillon, mais les commerçants en sondages et en boost de la presse mercantiliste récidivent avec Benoît Hamon qui a donc tout à craindre d'une réédition de la manipulation des media. 

À presque 50 ans, en juin prochain, Benoît Hamon est un apparatchik dont on ne connaissait encore aucune liaison  
mais il a enfin trouvé à se reproduire: il est le père de deux petites filles, nées de son histoire avec sa compagne Gabrielle Gual­lar. 
De cette dernière on sait très peu de choses, si ce n’est qu’elle est très dési­reuse de rester une femme de l’ombre. A la différence de son concubin qui pose torse nu, ci-contre. Les rares fois où il a parlé publique­ment de sa compagne, avec qui il est pacsé depuis quelques années, Benoît Hamon  a révélé son ori­gine danoise et... cata­lane de cette femme aux yeux clairs. 

Son parcours profes­sion­nel, tel qu'il est présenté sur son profil LinkedIn, est plus brillant que celui du candidat, qui a atteint le niveau bac +3. Une carrière dont Benoît Hamon ne porterait pas ombrage, comme il l’a prétendu sur le plateau de Punchline, l’émis­sion poli­tique de C8 présen­tée par Laurence Ferrari : "Je suis très fier que ma femme soit cent fois plus diplô­mée que moi, elle a un très beau métier, mais ce n’est pas grâce à moi". Vanité ou sentiment refoulé d'humiliation ?
Elle a pourtant débuté sa carrière en 2000 tant que Conseil en stra­té­gies affaires euro­péennes pendant six ans.

Elle s'est ensuite fait caser comme conseillère aux affaires euro­péennes du Centre natio­nal du cinéma et de l’image animée (CNC) un établissement... public. 


Un poste où elle repré­sen­tait les auto­ri­tés françaises à Bruxelles en tant qu’ex­perte et elle gérait, entre autres missions, les aides publiques accor­dées par l’Etat français au cinéma. Une raison suffisante pour que le star-system ait des sympathies pour le gauchiste.


Afficher l'image d'origine
Elle avait quitté le secteur public pour retour­ner dans le privé en inté­grant le groupe LVMH en juillet 2014. Elle y occupe depuis la fonc­tion de Respon­sable des Affaires Publiques–Secré­ta­riat géné­ral au sommet de ce leader mondial du...  luxe. Un métier qui s’était retrouvé au cœur d’une polé­mique en octobre dernier. Pres­senti pour être l’in­vité de Karine Le Marchand dans son émis­sion 'Une ambi­tion intime', le socia­liste proche de Mélenchon (Parti de gauche) avait fina­le­ment préféré décli­ner la propo­si­tion, arguant sur sa page Face­book que : " Verser une larme ou révé­ler une part choi­sie de [son] inti­mité ne dirait rien de [sa] capa­cité à entendre les préoc­cu­pa­tions des Français et à y répondre. 
Afficher l'image d'origineCe chemin, celui de la sobriété, n’est pas celui de la faci­lité, mais il corres­pond à [ses] convic­tions profondes". 

Le candidat peine à assumer et balance une justi­fi­ca­tion des plus foireuses d’après les infor­ma­tions recueillies par Le Pari­sien dans les coulisses de la produc­tion du show de M6. "Ce n'est pas la vraie raison. Il était à fond dans le truc lors de la discus­sion de travail de plus d'une heure que nous avons eu avec lui le 10 octobre."

Le poste élevé occupé par Gabrielle Gual­lar dans l’or­ga­ni­gramme de LVMH aurait posé problème au candi­dat,   
d’après l’équipe de prod’ de Karine Le Marchand :  "C'est quand on lui a parlé de sa femme qu'on a vu qu'il y avait un petit souci… On a bien compris que ça lui posait problème en tant que candi­dat de la gauche du PS ". 

Un malaise balayé d’un revers de main par Benoît Hamon : "Je n’ai pas envie que la vie de ma femme soit impac­tée par la mienne. Le jour où elle est présen­tée comme Madame Hamon, sa vie n’est plus la même". 
Il n'est pourtant pas assuré que si son compa­gnon accédait à la plus haute fonc­tion de la Répu­blique, elle serait alors connue dans le monde entier comme la "femme de...". Encore faudrait-il qu'elle abandonnât un poste copieusement rémunéré pour faire la potiche à son côté, se contentant des avantages en nature de la République. Or, l'habitude est prise que le locataire de l'Elysée soit un homme seule. 
Et ce cas de figure est plus que prématuré. 


1 commentaire :

  1. La compagne de Benoît Hamon, lobbyiste dans l’industrie du luxe
    En fait, selon le quotidien, Benoit Hamon était sur le point d’accepter l’invitation de l’animatrice préférée des Français lors d’un entretien préparatoire quand celle-ci a parlé de sa compagne. Dans l’émission, KLM soumet, en effet, à ses invités, via une tablette, des interviews de proches qui donnent leur point de vue sur le « présidentiable ».
    En l’espèce, elle souhaitait recueillir les propos de Gabrielle, la femme qui partage la vie de Benoît Hamon. A l’évocation de sa douce, le candidat aux primaires socialistes s’est brutalement fermé, confiant en substance à KLM que celle-ci travaille pour un grand groupe de luxe et que cette révélation pourrait faire tâche dans sa campagne.
    Une embauche qui suit de près la nomination de Benoît Hamon au gouvernement
    L’information dans son intégralité semble encore plus sensible. Gabrielle Guallar est la très influente responsable des Affaires publiques du secrétariat général du groupe LVMH depuis juillet 2014. (Moins pudiquement, on peut la qualifier de lobbyiste du groupe). Soit trois mois après la nomination de Benoit Hamon au ministère de l’Education…
    Quant à son supérieur hiérarchique, Marc-Antoine Jamet, secrétaire général de LVMH depuis 2001, il dirige la Fédération du PS de l’Eure et compte parmi les proches de Henri Emmanuelli, figure historique de la gauche du PS. Accessoirement, Jamet préside le Conseil d’Administration du CNED (Centre National de l’Enseignement à Distance) sous la tutelle du ministre de l’Education nationale, donc de Benoit Hamon à l’époque, lorsque sa compagne a été recrutée… Heureux, ou bien facheux hasard ?

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):