POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 27 janvier 2017

Primaire socialiste: le candidat Hamon veut fliquer les Français d'origine européenne

Le candidat de l'extrême gauche du PS veut la création d'une police anti-discrimination

Benoît Hamon a défendu la création d'un corps d'Etat, capable de "vérifier la réalité des discriminations", à la manière des autres corps de la fonction publique.


Hamon a  souhaité cette  "police anti-discrimination" pour "encadrer" (contrôler?) le Défenseur des droitsdont les 700 collaborateurs défendent déjà, de manière confidentielle et gratuite, par des actions permettant l'égalité dans l'accès aux droits. Le candidat veut un organisme indépendant permettant d'alerter et d'ouvrir des procédures lorsqu'une personne est victime de discrimination raciale, sexiste ou homophobe.
Pour faire avancer la société sur ce point, le candidat à la primaire à gauche préfère ne pas attendre qu'elle "devienne naturellement plus douce et bienveillante", et souhaite donc lancer un corps d'Etat, "comme l'inspection du travail". "Poser un corps de contrôle, dire qu'on va vérifier la réalité des discriminations, c'est une manière de dire aux victimes que la République les protège", a-t-il estimé, mardi sur BFMTV.

"Je veux doter le Défenseur des droits, qui fait un travail formidable, d'un corps de contrôle. […] Vous trouvez qu'on est bien protégés? En réalité, est-ce que notre pays est plus dur aujourd'hui à l'égard de ceux qui sont victimes de discrimination qu'il ne l'était il y a cinq ou dix ans? Je pense qu'il y a plus d'outils, mais que les discriminations sont toujours aussi fortes", a lancé Benoît Hamon.

Le Défenseur des droits a publié récemment un rapport contre les policiers dont il dénonce des délits de faciès. Le site de l'organisme propose de répondre aux questions de droit des citoyens. Prenons par exemple les suivantes : Ai‑je le droit de prendre la pilule sans l'accord de mes parents ? On me refuse l'accès à un magasin, car je porte le voile. Que dit la loi ? ou encore : Je suis d'origine maghrébine, un restaurant me refuse une table. Est‑ce une discrimination ? 

Son programme place de fait Hamon  à la gauche extrême du PS avec quelques mesures phares : la mise en place d’un revenu universel, jugé 'infinançable', la suppression de la Loi Travail, détricottage après six passages en force au Parlement, avec six recours à l'article 49.3 de son challenger, Manuel Valls, ou encore la légalisation du cannabis.

Hamon accuse les Français d'intolérance: candidat des musulmans ? 

Selon le député des Yvelines, cette police serait une réponse à "un climat de plus en plus intolérant", dans lequel on constate "une montée générale" des discriminationsAinsi, une affaire actuellement devant le tribunal correctionnel de Reims:"une jeune musulmane rouée de coups par ses cousines pour sa liaison avec un catholique", d'origine portugaise, titre BFMTV (lien)
"Les principes qui sont ceux de la République sont-ils correctement servis quand on fait de la laïcité une arme contre une religion en particulier?", a accusé Benoît Hamon, prenant le parti de la religion musulmane. "La laïcité ne doit pas être un glaive contre les musulmans", a-t-il lancé, ajoutant "ne pas être pro-musulmans, et simplement pas anti-musulmans."
Benoît Hamon n'est pourtant pas en reste de propos racialement orientés 
La page Facebook et le compte twitter de Damoclès pointent sa préférence. Elles ressortent les propos de socialistes qui auraient la mémoire un peu courte.
Citons par exemple, Benoît Hamon, en 2007, déclarait, je cite : "Quand je suis rentré à Brest, j'ai trouvé la ville très blanche. Pour être honnête, j'ai même trouvé qu'
il y avait trop de Blancs, puisque Brest est une ville sans immigration "
"Au Sénégal, j’ai grandi dans un environnement religieux c’est vrai, mais aussi dans la tolérance. Ce que je défends en matière de laïcité, c’est un retour originel à la loi de 1905 qui est une loi de liberté et non de discrimination", dit-il.

Hamon est rentré du Sénégal où son père était ingénieur civil pour la Marine nationale et où il a suivi sa scolarité du CE2 à la 5e au cours Sainte-Marie de Hann de Dakar qui le cite au nombre des personnalités issues de l'enseignement des pères maristes. Le socialiste François Cuillandre est maire de Brest depuis 2001. Avant lui, c'était Pierre Maille, depuis 1988.

En 2015, "je suis favorable à une république métissée" a-t-il lancé sur BFMTV. 

Sa police des discriminations aurait-t-elle toléré ces propos anti‑Bancs?
 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):