POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 7 janvier 2017

Saint-Etienne: incendie criminel d'une crèche de Noël, un vendredi soir

La crèche de la cathédrale a été entièrement détruite vendredi

Installée dans un lieu de prières, la crèche de Noël de la cathédrale Saint-Charles de Saint-Etienne (Loire) 

« Acte de guerre » : l’incendie de la crèche enflamme les réseaux sociauxa été anéantie par un incendie volontaireen fin d'après-midi, à l'heure de la prière du vendredi.

L'annonce a été faite samedi  par le maire de la ville. "C’est avec une profonde consternation que j’apprends que la crèche de la cathédrale Saint-Charles a été délibérément incendiée", écrit Gaël Perdriau, le maire Les Républicains (LR) de Saint-Etienne, dans un communiqué. Un incendie volontaire est un acte criminel, aux termes de la loi.
Avec les pauvres moyens à leur disposition, l'eau des bénitiers, des fidèles ont tenté d’éteindre les incendies déclenchés en plusieurs points, sans parvenir à sauver les figurines de la crèche qui ont été soit détruites par le feu, soit brisées.
"Je condamne avec la plus grande fermeté, comme toute profanation de tout lieu de culte, et ce, quel qu'il soit, cet acte inadmissible", ajoute-t-il, avec modération.

L'incendie criminel s'est également déclaré sous une chapelle de la Vierge

Dans une autre partie de la cathédrale, "un petit paquet de cierges posé à côté de la statue de la Vierge Marie" a également été incendié, a minimisé Mgr Sylvain Bataille. "C’est un événement douloureux qui touche la communauté qui se réunit à la cathédrale car la crèche exprime le cœur de la foi chrétienne [après le tabernacle ?]: Dieu se fait proche; il est le prince de la paix", écrit-il dans un communiqué publié samedi 7 janvier sur le site du diocèse.
 
Son premier adjoint, en charge des cultes, Gilles Artigues, a dénoncé de son côté "un acte de vandalisme" [sic] et prononcé le voeu pieux que "le ou les auteurs de cet incendie volontaire soient identifiés et sévèrement punis". 
center>
"La France, État laïc [comme d'autres Etats sont islamiques] qui doit assurer à tous la liberté de culte, ne peut tolérer de telles attaques lâches", a renchéri  Gilles Artigues, également président départemental de l’UDI.

Dans un communiqué publié samedi 7 janvier à la suite de l’incendie volontaire, l’évêque de Saint-Étienne, Mgr Sylvain Bataille, a invité "tous les catholiques à continuer de prier pour la paix et le respect de chacun dans notre société".
La crèche de la cathédrale de Saint-Étienne, détruite par un feu volontaire
ZOOM 
A l’avant-veille de la fête de l’Épiphanie, qui célèbre la visite des Mages au Christ, vers 18 heures, samedi, une ou plusieurs personnes ont mis le feu à la paille de la crèche, provoquant la destruction des personnages qui la composaient. 
"Une longue suite d’incidents"

« C’est d’autant plus triste que c’est le dernier épisode d’une longue suite d’incidents, déplore Christian Ratrema, médecin et diacre permanent de la paroisse. Il y avait déjà eu un départ de feu dans la sacristie, certains se servent de la cathédrale comme d’une pissotière et la taguent régulièrement, la sacristaine n’en peut plus de nettoyer ». Aux yeux du diacre, la cathédrale est pourtant « la maison de tous, pas seulement des chrétiens ». « C’est la vocation de toutes les églises de rester ouvertes à tous », martèle-t-il.

Quand les Rois mages rendaient hommage au Christ
Mgr Bataille rappelle que "la cathédrale est un lieu de paix et de prière où beaucoup de personnes aiment se recueillir" et l'évêque affirme vouloir "la laisser ouverte". Comme les démocrates, les religieux sont des républicains inadaptés à leur époque. 

"Nous devons nous interroger collectivement sur le sens de ce type de méfait où la bêtise dispute à l’ignorance de ses auteurs", a recommandé le maire LR de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, dans un communiqué. Il est dans le même registre que les juges qui décident que les auteurs d'attentats seraient de simples détraqués". Suite à l'attentat meurtrier du 14 Juillet à Nice, la thèse d’un perturbé psychiatrique se propagea aussitôt dans les colonnes de la presse humaniste et compassionnelle des agresseurs, victimes des inégalités justifiant une lutte violente des classes à travers notamment le témoignage du... père de l’auteur de la tuerie, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, témoin ô combien fiable :
"Il a vécu des moments difficiles, expliqua-t-il. Je l’avais emmené dans une clinique psychiatrique. Il suivait un traitement et le médecin avait dit qu’il souffrait d’une maladie rare." Pourtant, quand l'Etat islamique revendique l'attentat de Nice, il se félicite que "le tueur est un soldat du Califat."

Cet acte criminel est perçu comme un "acte de guerre" par les réseaux sociaux"
La cathédrale de Saint-Étienne n’en était pas à sa première "incivilité"… La presse n'a pas été très réactive sur les deux incendies criminels de la cathédrale Saint-Charles, 
mais sa parole se libère de la pensée unique: les Catholiques sont aussi des consommateurs de la pub qu'elle protège plus efficacement des adblockers que des agresseurs d'églises. En témoigne ce commentaire recueilli par le quotidien La Croix…
"C’est d’autant plus triste que c’est le dernier épisode d’une longue suite d’incidents, déplore Christian Ratrema, médecin et diacre permanent de la paroisse. Il y avait déjà eu un départ de feu dans la sacristie, certains se servent de la cathédrale comme d’une pissotière et la taguent régulièrement, la sacristaine n’en peut plus de nettoyer". Incivilités ordinaires...
D’après l’Évangile arabe de l'Enfance (7-8), les mages, de retour chez eux, jettent dans un feu sacré un lange de l’Enfant-Jésus offert par Marie. Le feu qui, selon leurs coutumes, purifie tout ce qui est impur, laisse le lange intact. Ce récit signifie le triomphe du christianisme sur le culte zoroastrien. Zoroatre ou Zarathoustra est un prophète promoteur du zoroastrisme, religion binaire (opposant le Bien et le Mal), officielle de l'empire perse à trois reprises (sous le roi Hystaspès, sous les Achéménides, et sous les Sassanides).
Cette philosophie connaît actuellement un regain de popularité en Iran, au Kurdistan et au Pakistan et le nombre de convertis est grandissant au Brésil, en Scandinavie et en Russie, afin de concurrencer le christianisme traditionnel.
Les actes de christianophobie sont en recrudescence de 40% en France
Le mois de décembre fut particulièrement "lourd", car 27 lieux ont été touchés : le nombre le plus élevé de toute cette année 2016. En nombre d’actes christianophobes différents, décembre vient en troisième position avec 35 actes, plus d’un par jour… En nombre de départements visés, décembre en a compté 21, un peu moins que mai qui fut un mois "record" avec 22 départements frappés.

Une synthèse sur les douze moins écoulés de l’année 2016 permet de tirer un bilan provisoire des actes de christianophobie en France: 375 actes différents contre 273 en 2015, soit une augmentation de 37,4 %.

Aucun candidat en vue ne s'est exprimé pour condamner cette dernière profanation en date d'un lieu de culte chrétien :
 
François Fillon - auquel la gauche et le centre radical, font un procès en sorcellerie pour avoir fait état de sa foi - n'a pas (à ma connaissance) apporté son soutien aux Chrétiens menacés. 
Thierry Solère s'y est collé
Sylvia Pinel a-t-elle pris une bûche de Noël sur la tronche qu'elle n'apparaît nulle part sur les media ? Quant à cet autre Chrétien, François Bayrou, le pleutre n'a pas bégayé, de son air pénétré, le moindre mot de compassion. Même populiste !

Il a été perpétré vendredi vers 18 heures et à l’avant-veille de la fête de l’Épiphanie (apparition du Verbe) et jour des Rois mages qui célèbre la visite au Christ des MagesGaspard venu de l'Inde, Melchior, roi des Perses chiites, qui offrit l'or (symbole de la puissance et de la souveraineté) et Balthazar, roi des Arabes sunnites, qui apporta (la myrrhe, annonciatrice de la souffrance rédemptrice).

La déclaration de solidarité de l'imam du coin a dû m'échapper: qu'il veuille bien m'en excuser...

Or, dans la tradition catholique, les crèches restent offertes à la piété jusqu’au 2 février, fête de la Présentation de Jésus au Temple... 
L'état d'urgence protégera-t-il tous les lieux de cultes des christianophobes ?
Aucun interpellation n’a encore été signalée, a confirmé le procureur de la République, représentant du gouvernement et de Pruno Le Roux, ministre des Cultes.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):