POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 3 janvier 2017

Primaire socialiste: incroyable souk dans l'organigramme d'Arnaud Montebourg

Guy Bedos refuse de présider le comité de soutien à Montebourg


Intégré "à l'insu de son plein gré" dans l'équipe de Montebourg ?
D'abord présenté comme "président du comité de soutien" d'Arnaud Montebourg, le comique ne sait plus ce qu'il veut. Ces dernières semaines, Guy Bedos n'a pas caché sa sympathie pour l'ancien ministre du fameux redressement de la courbe de l'Emploi. Il a même fait partie de son escorte en Algérie où les deux histrions ont des attaches familiales, sans droit du sol.

Or, l'octogénaire semble avoir oublié qu'il a révélé au Figaro qu'il ne voulait pas de cette fonction. "Je ne veux pas être président du comité de soutien. Je ne veux pas de poste, je suis un artiste", a d'abord raconté Guy Bedos au quotidien. "Je vais le soutenir, mais je veux rester indépendant. Je voterai pour lui, mais je ne veux pas avoir de rôle officiel dans la campagne", avait-il insisté. "On en a discuté; j'en ai plaisanté avec lui, mais je ne veux pas avoir de rôle officiel en politique", confirme l'AFP qui cite les propos de cette éminence grise qui se place constamment sous les feux de la rampe.

"Il y a eu une différence d'interprétation, de compréhension"


C'est la confirmation au Journal du Dimanche (JDD) de François Kalfon, directeur de campagne du candidat. Il y a bien eu une "discussion" avec l'humoriste.
Finalement, invité de RTL, Guy Bedos a accepté le titre.
"Oui, j'accepte pour ne pas gêner Arnaud car je l'aime beaucoup", a finalement déclaré le cabotin, qui refuse cependant d'aller plus loin : il votera Montebourg mais "ça s'arrête là".
Organigramme de campagne Arnaud Montebourg 
L'équipe de campagne d'Arnaud Montebourg, telle qu'elle était présentée lundi après-midi sur son site.

Au delà de cet imbroglio, le candidat à la primaire socialiste a présenté une liste de soutiens dont quelques élus socialistes, certains "proches des frondeurs" : frondeurs périphériques, donc...
Le député Christian Paul, très impliqué dans l'animation des députés rebelles, est le coordinateur de la campagne.
On retrouve également Laurent Baumel (projet),
Emmanuel Maurel (représentant auprès des forces de gauche)
ou la compagne du candidat, Aurélie Filippetti, chargée des questions éducatives et universitaires.

Le député Pierre-Alain Muet apportera ses compétences de fiscaliste à l'équipe Montebourg,



tout comme son délicieux collègue Yann Galut, adversaire acharné de l'optimisation fiscale, mais fervent défenseur du mariage pour tous (ci-dessus et ci-dessous) nommé porte-parole.

L'économiste à l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) Mathieu Plane, lui, est identifié comme responsable d'un "cercle des économistes".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):