POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 5 janvier 2017

Législatives 2017: la direction du PS distribue les passe-droits à ses proches

Fin de règne et distribution de cadeaux aux courtisans bien en cour  

Les godillots socialistes de base n'ont plus voie au chapitre

Didier Le Bret. Un mélange des genres qui embarrasse la Rue de Solférino. Photo © SIPAAinsi l'investiture de Didier Le Bret dans la 9e circonscription des Français de l'étranger passe-t-elle mal au Parti socialiste. Ex-coordinateur du Renseignement, le compagnon de Mazarine Pingeot, fille morganatique de feu le prince François Mitterrand a en effet bénéficié d'un passe-droit.

Monsieur Pingeot-Mitterrand n'est membre du PS que depuis quelques mois 
Alors que trois ans sont nécessaires, le jeune homme a obtenu la préférence sur un militant connaisseur du terrain formé lors des émeutes urbaines de 2007 à Villiers-le-Bel. 
En revanche, l'homme de l'Elysée était précédemment directeur du Centre de crise et de soutien du ministère des Affaires étrangères de Laurent Fabius et ambassadeur de France en république d’Haïti. Pas exactement la porte à côté.
Puis, en avril 2015, il est nommé ambassadeur à la gestion des crises à l'étranger. Que n'y est-il resté ?

Le 24 juillet 2016, L'Opinion révèle son lancement en politique. Didier le Bret doit quitter l'Élysée en novembre 2016 pour se présenter aux législatives dans la 9e circonscription des Français de l’étranger sous l'étiquette du PS

Un mélange des genres qui embarrasse la Rue de Solférino
Il s'est d'abord fait bombarder ministre plénipotentiaire au mois de février 2015, alors que l'officialisation de sa relation avec Mazarine Pingeot ne datait que de six mois, le 31 août 2014.

Chargé de la coordination des six services de renseignements français (CNR) depuis juin 2015, directement rattaché à l’Élysée, Didier Le Bret faisait depuis plusieurs semaines l’objet de critiques au sein de la communauté du renseignement. Il fallait bien trouver une sortie honorable à ce quinqua instable.

Il aura contre lui Erwan Davoux, responsable LR des Français établis hors de France dans l'équipe d'Alain Juppé.

D'où l'émergence de soupçons de tripatouillage

Le vote, curieusement, a eu lieu par voie électronique.
Afficher l'image d'origine
Le Bret (et non Soumaré)
C'est suite à un tour de magie numérique qu'Ali Soumaré, l'un des candidats évincés, à déposé une plainte devant la justice.

Bon, c'est vrai, Ali Soumaré, dans le 9e de Paris, ça prêtait à sourire. Il est en effet secrétaire de la section du Parti socialiste de Villiers-le-Belde 2004 à 2015, secrétaire fédéral du... Val-d'Oise. Ce crash du parachuté s'explique un peu du fait qu'il a été le porte-parole des familles et des quartiers lors des émeutes de 2007 à Villiers-le-Bel. Dans le IXe arrondissement de Paris, du quartier des grands magasins de la Chaussée-d'Antin à la butte Montmartre en passant par le Faubourg-Montmartre, le Malien d'origine n'aurait pas fait le poids face au diplomate blanc. Mais dans la 9e circonscriptions des Français de l'étranger, le natif du Val d'Oise aurait-t-il été davantage à son affaire en Afrique de l'Ouest, à la place du député frondeur socialiste Pouria Amirshahi élu juin 2012, mais qui abandonne la politique ?

Affaire de faciès et de racisme?
 

Soumaré sent peut-être un peu le soufre dans les bureaux de Solférino
Candidat aux élections régionales de 2010, il se retrouve courant mars 2010 au centre d'une vive polémique après avoir été qualifié par ses adversaires de l'UMP de "délinquant multirécidiviste", allusion à cinq accusations de Ali Soumaré pour vol aggravé (d'un baladeur, en 1999), :"rébellion à agent de la force publique" à Villiers-le-Bel, en octobre 2009, infraction pour conduite sans permis ou "violences ayant entraîné une ITT de moins de huit jours" commises contre deux femmes. Maître Mignard évoqua une erreur d'homonymie ou négocia des compromis. Mais l'une des l'une d'entre elles avait été commise et définitivement jugée.

A la primaire de désignation pour les élections législatives de 2017, Soumaré est très sèchement battu, ne réalisant que 0,62 % des suffrages 
On dit que le CRAN pourrait s'emparer de cette nouvelle affaire, mais qui croit à son courage ? Sa tentative médiatique contre 'Tintin au Congo' lui a servi de leçon...

 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):