POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 17 janvier 2017

Pénurie d'électricité: plus de responsabilité citoyenne pour moins d'action gouvernementale

Appels à citoyens responsables pour compenser les défaillances des "acteurs" politiques

Le remplacement du pétrole (et le bois, et le charbon) par d'autres énergies n'arrive pas dans les délais 

Politiquement radioactif, le marronnier de la centrale nucléaire de Fessenheim est un dossier qui encombre la table. La fermeture anticipée de la doyenne du parc nucléaire français dans le Haut-Rhin, est une promesse de campagne de François Hollande - d'ici la fin 2016, comme l'a rappelé le précédent ministre de l'Écologie, Philippe Martin, en juillet 2013 - , réaffirmée lors de la conférence environnementale - en octobre 2015, Réseau action climat (RAC) France qui fédère des organisations non gouvernementales dans l'Hexagone contre le dérèglement climatique, exigea une amélioration des engagements à la veille du sommet de Paris. Son arrêt définitif est maintenant fixé à l'horizon 2018.

Or, après deux mois de plus pour rendre son avis, le comité central d'entreprise d'EDF s'oppose toujours à sa fermeture.
Et en Alsace,
les syndicats des salariés d'EDF avaient appelé à la grève mardi dernier, le 10 janvier 2017. 
Pour protester contre la fermeture annoncée, 150 salariés de Fessenheim se sont rassemblés devant la centrale, rapporte France Bleu Alsace. "Il n'y a absolument rien de prévu pour remplacer les emplois qui seront détruits. Au bout de deux ans, la moitié des postes d'agents EDF auront disparu," met en garde, sur France Bleu, Rodolphe Percet, porte-parole de l'intersyndicale de Fessenheim.

La prochaine étape est fixée au 24 janvier. Ce jour-là, le conseil d'administration d'EDF se réunit à son tour pour donner son avis sur cette fermeture, avant que le gouvernement ne prenne le décret pour abroger l'autorisation d'exploitation par EDF de la plus vieille centrale de France dont la fermeture est programmée d'ici 2018.
2.200 emplois seraient menacés par la fermeture de Fessenheim, selon les syndicats. Fessenheim emploie 850 agents EDF, sans compter les 250 personnes qui travaillent pour des sous-traitants et les commerces menacés par une baisse de population active. Outre les conséquences en termes d'emplois, les syndicats jugent "ridicule" le montant de l'indemnisation - de l'ordre de 400 millions d'euros - qui sera versée par l'État -et l'Etat ce n'est pas Hollande- à EDF pour compenser cette fermeture.

La foi de Ségolène Royal et des écologistes ne nous chauffe pas 

Les espoirs et les promesses d'un mieux technologie providenciel trouvent leurs limites aux premiers grands froids. 
Pas un jour en effet sans un article de presse qui annonce une expérience nouvelle de carburant, de captation du soleil ou autre récupération de l’énergie éolienne ou marine.
Le fiasco de la voiture électrique sortie du "laboratoire" animé par Ségolène Royal en région Poitou-Charentes n'a pas empêché la même, devenue ministre de l'Environnement,
de promettre pour demain des voitures électriques sur des routes solaires, recouvertes de panneaux solaires collés sur la chaussée (moins performant et plus coûteux que les panneaux solaires sur les toits) comme la voie Royal, petite portion de 1 km à un sens, qu'elle a inaugurée sur la RD5 à hauteur de Tourouvre en Normandie. Lien PaSiDupes

Le passage du rêve à la réalité n'est pas au rendez-vous de l'hiver 
Les grands froids entraînent "des milliers de morts"prévient un médecin , Jean-Louis San Marco, ancien président de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé et professeur de médecine à l'université d'Aix-Marseille. Malgré une alerte à la grippe et une hécatombe dans les maisons de retraites (mort de 13 résidents dans un Ehpad à Lyon) les conséquences du froid associées à celles de la grippe qui peuvent être catastrophiques en termes sanitaires, sont traitées à la légère, mais ce spécialiste est qualifié d'alarmiste.

La canicule d'août 2003 a provoqué plus de 15.000 morts, ce qui représente une mortalité équivalente à celle d'un mois de février rigoureux. Les grands froids de 2009 et 2012 ont d'ailleurs entraîné des milliers de morts sans qu'on en parle. Sur une année, si on compare les quatre mois froids aux huit mois chauds, on note en France 13 % de surmortalité en hiver. Soit environ 15.000 morts de plus en mois d'hiver qu'en mois d'été. C'est le même constat dans tous les pays d'Europe. 
Selon le virologue Bruno Lina : "La fourchette classique d'une épidémie de grippe, c'est entre 3.000 et 6.000 décès. Lorsque l'on a affaire à un virus H3N2, on peut avoir des phénomènes de surmortalité. Là, la réalité se situera entre 6.000 et 10.000 décès" par la grippe, tandis que, bras ballants à la sortie du Conseil des ministres, Marisol Touraine, en charge de la Santé, affiche sa sérénité criminelle.

Quels chiffres peut-on anticiper si, aux conséquences du virus, on ajoute les effets du froid ? 
497 sans-abris sont morts en France en 2015. En 2016, au moins 323 sans-abri sont morts dans la rue. "Il y a certaines associations qui nous transmettent les avis de décès. Certains riverains qui nous alertent ou encore la police et les hôpitaux. Cette liste est donc incomplète mais elle permet d'alerter sur la situation", expliqua alors Cécile Rocca, coordinatrice au sein du collectif Les Morts de la Rue. 
Dès la première semaine de l'année 2017, une soixantaine de personnes sont mortes de froid, selon différents rapports. Sept morts par hypothermie ont été rapportées en Italie, dont cinq étaient des sans-abri. Les températures ont atteint −15 °C en Grèce. Un migrant est mort d'hypothermie, et plusieurs migrants résidant sur des îles de la mer Égée ont dû être transférés dans des tentes chauffées.

Que peut le citoyen - à défaut du gouvernement - pour éviter la pénurie d'électricité ?

La vague de froid attendue à partir du mardi 17 janvier pourrait provoquer une pénurie d'électricité.
Les gestionnaires en appellent au civisme des victimes des idéologues imprévoyants et recommandent quelques gestes à adopter pour remédier au risque de rupture de l'alimentation électrique par l'augmentation de la consommation de courant. 
Les températures vont en effet plonger pour atteindre des niveaux inférieurs de "quatre à huit degrés" aux normales saisonnières, sur la quasi-totalité de la France, annonce Météo France lundi 16 janvier. La consommation électrique augmentera de manière menaçante pour le réseau électrique, notamment en Bretagne. Selon les prévisions du gestionnaire du réseau de transport RTE,  la consommation d'électricité doit atteindre un pic jeudi, laissant craindre une pénurie d'électricité. 
La vague de froid arrive peu à peu et aurait pu laisser le temps au gouvernement Cazeneuve de préparer la contre-offensive. Mais les socialistes préfèrent déléguer à la population...

Le matin, avant de partir au bureau, à l'usine ou à Pôle emploi

Débrancher le câble du téléphone, même sans le téléphone au bout.  Pensez aussi à arrêter totalement les appareils en veille et à éteindre votre ordinateur. "Il faut aussi éteindre les multiprises", souligne Pauline Salaün, du service communication de RTE.

Avant de fermer la porte - car Big Brother nous voit et  nous guide pas à pas-  , pensez aussi à baisser la température de votre radiateur de un à deux degrés. (quitte à le remonter de quatre au retour, à 19h00, en plein pic de consommation !) Le ministère de l'Intérieur recommande une température de 19°C pour les pièces à vivre et 17°C pour les chambres. Or, on sait depuis au moins 2012 que, pour les ménages, le piratage d'un compteur d'électricité peut aussi permettre une économie ! Attention, Big Brother a les moyens de vérifier qui pousse son chauffage... Pourtant, à défaut d'économiser de l'énergie, les hackers de compteurs intelligents peuvent très facilement faire baisser la facture.

Fermez vos volets pour conserver la chaleur de votre habitat de manière optimale, conseille aussi le ministère. Et, surtout, n'oubliez pas d'éteindre la lumière dans toutes les pièces.

Dans la journée, au travail

La première contrainte de RTE est de diminuer la luminosité des écrans. Il faut aussi éviter d'imprimer en grosses quantités. Ne vous imaginez d'ailleurs pas que vous avez à cet égard le bon comportement. RTE insiste aussi pour que chacun évite la diffusion de nombreux mails comprenant des pièces jointes, "histoire de soulager un peu les datacenters".

Avant de rentrer chez vous, pas question d'oublier de débrancher le chargeur de votre téléphone, de réduire le chauffage dans les salles inoccupées et d'éteindre votre ordinateur ainsi que la lumière.

Le soir, de retour chez soi

A la maison, vous n'êtes plus autorisé(e) à lancer le lave-vaisselle, le lave-linge ou le sèche-linge à votre guise. Faites passer la consigne  à vos voisins si vous habitez dans un immeuble): pas question avant 22 heures. Et pas tous ensemble ! De manière générale, RTE insiste pour que nous changions notre habitude d'utilisation pendant les heures de pointe, soit de 8 heures à 13 heures et entre 17 heures et 20 heures, en particulier aux alentours de 19 heures.

Si vous voulez faire du zèle et régler votre vie sur la consommation nationale, vous pouvez télécharger l'application Eco2mix de RTE, qui envoie des alertes sur les pics de consommation. Si vos appareils sont connectés...

Le ministère de l'Intérieur et RTE ont réitéré leurs réglementation sur Twitter. 
Un message est également diffusé sur les radios du service public.
Pas question d'y échapper ! Ou de dire: "j'savais pas !" Des voitures détectrices de surconsommation pourrait circuler dans les rues... Et vos voisins - qualifiés de "témoins"- être incités à la dénonciation citoyenne ?



Nouvelle baisse des températures annoncée : les réflexes à adopter en cas de ❄️ pour limiter vos consommations d'énergie ⬇️





 Au travail ou à la maison, adoptons les réflexes  en cette période de consommation d'électricité très élevée !

Au final, si vous êtes plongé(e) dans le noir et le froid, c'est que vous l'avez bien voulu, mauvais citoyens !
 
Comme au pare-brise des voitures polluantes, sur votre porte de domicile, une vignette sera apposée pour désigner les anti-républicains...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):