POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 16 janvier 2017

L'embarrassant entretien de Bennahmias avant le deuxième débat de la primaire socialiste

Le candidat écolo Jean-Luc Bennahmias accorde un entretien surréaliste avant le deuxième débat de la primaire de la gauche  

L'écolo Valls-compatible se maintient dans le créneau du rigolo



Comme son modèle, il pique de sainte colères et s'en prend aux journalistes.
Mais il offre une image antithétique du premier ministre démissionnaire qui contrebalance la brutalité de l'ex-locataire de Matignon et détend l'atmosphère traversée des éclats de voix de Valls et autres coups de menton, comme si la carrure d'un chef d'Etat se mesurait au nombre de décibels ou à l'aune du sourcil froncé. 

Benhamias avait déjà réveillé le premier débat télévisé de la primaire socialiste; il a recommencé à se distinguer du microcosme lisse avant même le coup d'envoi officiel du second. 
A un peu moins de 30 minutes du début des discussions, l'écologiste centriste a ainsi invité un journaliste de BFMTV dans sa loge. La chaîne privée d'information en continu avait besoin d'un "bon client" pour meubler les heures d'antenne très largement prévues pour couvrir le deuxième débat et tenter d'en faire un événement médiatique à moindre frais: la chaîne-hôtesse en était réduite à arpenter ses propres couloirs et à montrer les portes closes des candidats... Non seulement elle a saoulé les téléspectateurs désoeuvrés, mais elle n'a pas rempli son contrat commercial de publicités. La plupart avaient fui avant que ne commencent les échanges.

Le logiciel mental de Jean-Luc Bennahmias buggé

Interrogé sur ses techniques de préparation et de concentration à quelques instants d'un tel rendez-vous, Jean-Luc Bennahmias s'est alors complètement égaré dans ses pensées - preuve que le cannabis n'est pas le meilleur ami du cerveau -  livrant un discours aussi étonnant que confus. 
 
VOIR et ENTENDRE le candidat Bennahmias optimiser l'image de Valls en offrant une image contrastante... 

Or, comme Sylvia Pinel, la ravie du gang socialo-radical, l'écolo illuminé est censé apporter des voix à Valls, mais, hier soir, Bennahmias n'a pas semblé avoir l'électricité à tous les étages. 
Il n'est visiblement pas connecté au solaire et les déchets nucléaires lui encrassent les synapses... 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):