POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 7 novembre 2016

Nathalie Kosciusko-Morizet a-t-elle réclamé la tête de Rachida Dati ?

Dati appelle à l'exclusion de NKM de la primaire de la droite

Nathalie Kosciusko-Morizet assure qu'elle ne se souvient pas
 

de la conversation dans laquelle elle parle de "tuer" Rachida Dati politiquement.

Dimanche 7 novembre, Rachida Dati a lancé un appel à la classe politique et la haute autorité pour la primaire de la droite à mettre "hors jeu" Nathalie Koscuisko-Morizet, après la révélation d'échanges très virulents à son égard avec l'ancien chef du renseignement, Bernard Squarcini.
"Je considère que la classe politique doit la mettre hors-jeu; elle doit la mettre à l'index, elle doit lui demander des comptes", s'est exclamée Rachida Dati, invitée de BFMTV.
Entre Rachida Dati et NKM, l'inimitié est un plat qui se mange chaud... Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati se sont affrontées pour les primaires aux municipales parisiennes et pour obtenir l'adoubement de Nicolas Sarkozy.
VOIR et ENTENDRE NKM balancer sur Rachida Dati dans l'émission 'Salut les terriens' du 25 avril 2014 présentée par Thierry Ardisson, avec Y. Moix qui lâche une méchanceté finale:
video
"Bon allez, tu me tues Rachida et Fillon"
Le Monde a révélé vendredi une conversation avec NKM interceptée par les policiers qui écoutaient M. Squarcini. "Bon, allez, tu me tues Rachida et Fillon (ci-contre, avec la tueuse). [...] Parce que Rachida, on n'en veut plus. [...] Basta crapoto", lâche Bernard Squarcini. NKM répond: "Je vais te dire, le meilleur moyen de la tuer, c'est d'éteindre". 

"Scandaleux", "démago", "pathétique"
Et un peu plus tard les deux correspondants plaisantent en évoquant l'identité du père de la fille de Rachida Dati. "C'est vraiment une...", lâche alors NKM, sans finir son propos, parfaitement consciente de l'indécence de son insulte.

Pour R. Dati, maire du VIIe arrondissement de Paris, cette conversation de 2013, "c'est un truc d'État de droit, c'est grave: on a utilisé le patron du renseignement pour 'tuer' un adversaire politique, enquêter sur ma vie privée, on a fait suivre ma petite fille", s'est-elle indignée, laissant entendre qu'une procédure judiciaire était envisagée: "Mes avocats ont ces révélations en main".
Quand NKM, candidate à la Mairie de Paris,

fume une clope avec des SDF

De son côté, Mme Kosciusko-Morizet, assure ne pas se souvenir "précisément" de cette conversation, intervenue alors qu'elle briguait la mairie de Paris.
"C'est un contexte très particulier de la campagne, tente-t-elle de se justifier  sur France 3. Il y avait (Jean) Tiberi qui voulait être à nouveau candidat dans le Ve arrondissement. Mais je me souviens à l'époque d'avoir appelé tous les candidats dont on me disait qu'ils étaient proches de Tiberi pour leur demander de passer le message que ce serait mieux qu'il n'y aille pas", explique-t-elle. Squarcini, "c'est juste un ami de Tiberi, connu comme tel et comme je le connais, je l'appelle" a-t-elle ajouté. "Quant au langage, chacun a son style", a-t-elle conclu.



NKM n'en est pas à son premier appel au meurtre

La candidate à la primaire a également jeté l'anathème sur un rival honorable. "Mme Kosciusko-Morizet a demandé l'exclusion de Jean-Frédéric Poisson pour des propos dont il s'est excusé, mais elle a encore sa place dans la primaire ? Je (le) demande à la haute autorité" (qui supervise la primaire), a ajouté  l'ancienne Garde des Sceaux.

Le président du Parti chrétien démocrate (PCD) avait suscité la polémique sur "les lobbies sionistes". C'est "à nouveau une récidive", avait jugé NKM, sur RTL. Mais "la question ce n'est pas tant lui (Poisson) c'est: est-ce que ces idées-là ont leur place dans la primaire? Moi je crois que non, et qu'il faut être clair là-dessus", a-t-elle poursuivi. "J'ai toujours voulu dire que le 'ni-ni' n'était pas une solution", a-t-elle rappelé contestant cette façon de renvoyer "dos-à-dos le Front national et le parti socialiste". 
"C'est sur les ambiguïtés des cadres de la droite, et dans certains cas sur les lâchetés des cadres de la droite que prospère le Front national", a aussi accusé la candidate appelant à "être clair une fois pour toutes" sur ce sujet.

Très critique de la ligne politique de son parti alors qu'elle était pourtant numéro deux de Les Républicains, LR, Nathalie Kosciusko-Morizet a dû quitter la direction du parti  en décembre 2015 et a été remplacée au poste de vice-président délégué par Laurent Wauquiez. Depuis, il doit souvent se retourner pour s'assurer que ne vole aucun couteau.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):