POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 7 septembre 2016

Toulon: ils se font agresser en prenant la défense de deux femmes en short insultées

Trois hommes passés à tabac par un groupe de jeunes parce que leurs femmes portent des shorts 

Les agressions ont lieu en France, dimanche à Toulon

Sur la dizaine de jeunes gens, deux ont été interpellés et écroués mardi, a-t-on appris mercredi auprès du Parquet de Toulon.

"Dimanche [4 septembre] vers 13h00, à côté d'une cité sensible, deux familles composées de trois hommes, deux femmes et trois enfants faisaient du vélo et du roller lorsque les femmes ont été prises à partie par une dizaine de jeunes de la cité des Oeillets à l'est de Toulon.
Barres d'immeubles délabrés ? Quartier défavorisé ?

Ils leur ont crié "pute" et "Vas-y, mets-toi toute nue", a précisé le procureur de la République de Toulon, Bernard Marchal.

"
Les conjoints leur ont demandé de respecter leurs femmes et cela a provoqué une rixe. 

Les trois hommes ont été frappés violemment au visage sous les yeux des enfants; les femmes ont été légèrement bousculées", a ajouté le procureur, 
Les jeunes - musulmans, peut-on le dire, si le procureur craint de le faire -  ont estimé que c'était une "provocation à caractère sexuel pour provoquer la réaction des hommes", dont le plus grièvement blessé présente des fractures au visage et a eu 30 jours d'ITT. Il est établi que les agresseurs voulaient créer une rixe.
Il est établi que l'intention des agresseurs était de créer une rixe dans une ville Les Républicains.

Seulement deux des agresseurs, âgés de 17 et 19 ans, ont été interpellés et écroués mardi
, a indiqué B. Marchal, qui révèle que les agresseurs ont des antécédents judiciaires, sans précision sur leur nature. Une information judiciaire a été ouverte au Parquet de Toulon pour identifier d'autres agresseurs. 


En juin à Toulon, une jeune femme avait déjà été agressée par un groupe de cinq filles dans un bus parce qu'elle portait un short en jean. 
Si l'identité des agresseuses n'a pas été révélée, chacun sait en revanche que la victime, une toulonnaise de 18 ans, se nomme Maude Vallet...
Après cette agression, une centaine de personnes s'étaient rassemblées à Toulon pour une "marche en short".
http://md1.libe.com/photo/888338-cecile-muschotti-c-organisatrice-de-la-manifestation-marche-en-short-le-25-juin-2016-a-toulon.jpg?modified_at=1466854507&width=960

Le Point reproduit la dépêche de l'agence de presse  française AFP, mais l'hebdomadaire veut néanmoins faire payer ses articles copiés-collés...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):