POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 18 septembre 2016

A Nice, pressions de Foncia sur des habitants pour qu'ils "déposent" leur drapeau tricolore, comme on dépose les armes

Le drapeau tricolore indispose le syndic suisse de co-propriété: un couple de Niçois doit le retirer

Comme dirait Libération, "on a peur de ce qu'on ne connaît pas,"

un poncif repris, à propos de Beaumont-en-Véron, par une jeune bécasse blonde, européenne et dans le mouv', Elise Godeau, chargée des faits divers.

Un drapeau français que les Tartuffe de Foncia "ne saurait voir"
Le 9 septembre dernier, Foncia, syndic suisse de copropriété de l'immeuble, a écrit une lettre de pressions sur un couple de Niçois exigeant le  retrait du drapeau tricolore installé dans leur jardin. "Suite à notre dernière visite d'immeuble, nous avons pu constater l'installation de votre drapeau français dans votre jardin". Une initiative privée dans un espace privé qui visiblement fait craindre à Foncia pour ses biens immobiliers
"Nous tenions à vous remercier de votre patriotisme mais sachant que les activités sportives estivales sont terminées, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir le déposer afin d'éviter tout débordement". 
Dans sa lettre comminatoire, Foncia dit compter sur la "collaboration et la compréhension" des particuliers concernés. Mais sur Internet où la lettre a été diffusée, les internautes hésitent entre colère et dégoût.
La lettre indigne "certains" habitants de cet immeuble de Nice (Alpes-Maritime), ville cruellement meurtrie par l'attentat du 14 juillet 2016. 


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):