POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 26 juin 2008

Gifle de professeur insulté: le Nouvel Observateur en flagrant délit de mensonge

Le SNES-FSU a ouvert une pétition en soutien au professeur
Il est vrai que LePost, ce rejet du journal Le Monde, fait la promotion d’une contre-pétition en faveur de l'adolescent malappris qui insulta son professeur et fondée sur ce qu’elle décrit comme une « maltraitance ».
François Bayrou était-il davantage justifié à rappeler à l'ordre d'une gifle cet enfant des quartiers qui en 2007 faisait ses poches pour agrémenter l'ordinaire de sa famille. La faim dans une famille défavorisée n'émeut plus LePost...
VOIR et ENTENDRE la scène de "maltraitance" par l'ancien ministre de ... l'Education Nationale... De quoi alerter le procureur Bernard Beffy, par souci d'équité !
Mais PaSiDupes a aussi dénoncé le parti pris politique du Nouvel Observateur
Cet hebdomadaire sectaire prétend que seul le SNALC-CSEN, qu’il étiquette à droite, aurait ouvert une pétition en faveur de l’enseignant poursuivi pour gifle, en réaction à l’insulte d’un môme de 11 ans qui le traitait de ‘connard’.
«L'affaire avait en effet suscité de nombreuses réactions. Une pétition de soutien lancée par le Snalc-CSEN, traditionnellement classé à droite, avait notamment recueilli plusieurs milliers de signatures. » Flou sur le
nombre de signataires : 40.000
Lien vers nouvelobs.com ( 25-6-08)

Le Nouvel Observateur, qui fait l’impasse sur la pétition du SNES-FSU, soutint Sa Cynique Majesté Royal. L'esprit partisan les réunit.
En campagne, Désirdavenir s'indignait que des enseignants travaillent plus pour boucler leurs fins de mois dans le privé… Dans le secret d'une section du PS, elle leur promettait un mauvais coup de sa façon.
Après le vrai-faux SMS attribué par Airy Routier à Sarkozy, la crédibilité de cet hebdomadaire est passablement entachée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):