POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 10 juin 2008

Dray : La France, "une cocotte-minute au bord de l'explosion"

L’échec de la grève rend Julien Dray plus menaçant
Le député socialiste de l'Essonne voit rouge
L’échec des grèves de la gauche dont il est l’un des maîtres d’oeuvre en milieux lycéen et éducatif n’est pas le seul signe de la perte d’influence du PS. Les prétentions des socialistes à représenter la gauche radicale le privent de la mobilistation des éléments les plus acharnés.

Lire PaSiDupes :
Commentaire de la FSU par la voix d’Aschiéri
Taux de participation dans l’Education


Il réagissait dans un communiqué à des déclarations, un peu plus tôt, d'un porte parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, qui a mis en cause "certains conservatismes" à propos de la grève dans la Fonction publique, prônant "la diète" pour l'Etat et affirmant que "tous les Français doivent faire des efforts".

Impression toujours plus réconfortante que la réalité
Tandis que Hollande a généralement sur tout des 'sentiments' plutôt que des certitudes, "Il semble que l'UMP ait décidé de devenir le chantre attitré de la pensée unique néo-libérale, comme en attestent les réactions de ses responsables jour après jour", déclare le trotskiste réactionnaire, Julien Dray, qui met superbement Bébert Delanoë, le libéral socialiste, entre parenthèses …

Le « vent de violence » de Sa Cynique Majesté Royal, version Dray
Selon Juju, autre chantre, mais de la pensée unique archéo-bolchévique, "c'est justement parce que les Français ont enduré six ans d'efforts sans voir aucune amélioration de leur pouvoir d'achat, et même au contraire une dégradation constante des services de l'Etat, qu'ils sont aujourd'hui littéralement à bout, et qu'il ne se passe plus une semaine sans que des mouvements de protestation s'organisent".

Dray menace
"Nous mettons le gouvernement et le parti majoritaire en garde : la France est aujourd'hui une cocotte-minute au bord de l'explosion ['implosion', peut-être, avec tout le respect dû à un 'professeur-chercheur'...], et leur responsabilité sera entière s'ils persistent à conduire des politiques injustes et ne répondant pas aux besoins réels du pays", conclut le porte-parole socialiste: c'est pas nous, c'est les autres !
A force de se monter la tête, l’état pathologique du PS donne en effet des raisons d’inquiétude : outre le sentiment de persécution dont Jean-Paul Huchon se croit victime et don’t PaSidupes a déjà rendu compte, le PS se croit menacé par Delanoë, la cocotte libérale des socialistes, Dray pousse le réchaud de la contestation et annonce que la cocotte-minute est au bord de l'explosion.
Transfert de l’implosion du PS à l’échelle nationale ?
Amer et surmené, Juju Dray nous fait une grosse déprime?

2 commentaires :

  1. "pensée unique" ?! à Droite?!

    C'est dans les discours, déclarations et slogans des (ir)responsables politiques et syndicaux, militants et manipulés de Gauche que l'on retrouve toujours exactement les mêmes termes-- "en danger", "guerre, "mourrir", "vigilance", ...


    "les Français ont enduré six ans d'efforts sans voir aucune amélioration de leur pouvoir d'achat"

    6 ans?
    La Gauche a vraiment des problèmes avec l'arithmétique simple; cela fait simplement 1 an que Nicolas Sarkozy a été élu; même à la fin de son mandat, cela ne fera que 5 ans, pas 6.

    Par contre, la France a bien subi une grosse dizaine d'années de Gouvernements de Gauche totalemnt incompétents, qui ont mis le pays dans un état irrécupérable-- et surtout pas en quelques mois.

    RépondreSupprimer
  2. "6 ans ans d'efforts",vraiment ?
    A supposer que Deray parle du dernier mandat de Chirac et de la première année de Sarko,il semble que dans le premier cas les gouvernements Raffarin puis De Villepin aient faire marcher arrière devant l'ampleur des grèves.Depuis un an ,à part la vie qui devient plus chère ( pour tous, pas que pour les privilégiés vissés sur leur fauteil et enracinés dans leurs acquis sociaux,de plus ce n'est pas la faute au gouvernement actuel !),on cherche en vain ce qui provoquerait le ras- le -bol des Français excepté d'être régulièrement pris en otages par sncf , éducation nationale et compagnie...
    Ils n'ont pas compris que le salaire acquis quelque soit la performance,la retraite acquise quoiqu'il arrive constituent à elles seules des privilèges supportés par toutes les autres catégories de la société.
    L'accumulation des privilèges ( certains indus )se fait au détriment de la sécurité des autres,ça n'est plus acceptable.
    Et dire que ce sont les mêmes insatisfaits qui sont scandalisés à l'idée de laisser une planète dévastée "à nos enfants" !Leur faire payer notre dette qu'on accumule depuis 30 ans ,ça,par contre, ça les laisse complètement froids.
    Julien Dray est un gros escogriffe dont la mauvaise foi et l'hypocrisie sont largement proportionnelles à sa grande gueule.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):