POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 10 mai 2007

Les Segollande hostiles à la liberté d'expression?

Liberté de la presse:
les Ségollande portent plainte contre une publication
François Hollande et Marie-sEGOlène Royal sont un foyer fiscal de pacsés avec quatre enfants. C’est leur vie privée. Dès l’instant où l’une d’entre eux est candidate à la présidence de la République et l’autre Premier secrétaire du 2° plus grand parti du pays, les électeurs ont le droit d’en savoir un peu plus long.
D’autant que la presse a fait son devoir en rapportant les propos de l’un ou de l’autre qui donnaient à penser que les rapports -on le savait- n’étaient pas harmonieux entre les deux personnages publics. Des photos ont témoigné des tensions dans le couple. Tandis que la candidate s’affichait avec deux en particulier des quatre rejetons, le géniteur n’apparaissait d’ailleurs jamais avec aucun de ses enfants. La rumeur prêtait enfin des liaisons sentimentales à l’un et à l’autre.

Les deux faisaient des efforts pour paraître ce qu’ils n’étaient plus depuis longtemps. Ainsi, Sa Cynique Majesté Royal a-t-elle fait croire qu’un mariage pourrait les réunir officiellement dans l’été 2005 : Flamby 1er n’était alors pas au courant de son mariage, qui n’aura pas lieu, bien que la Nouvelle Calédonie avait même été désignée comme région d’accueil de la cérémonie. Royal a donc essayé de berner ses électeurs.
Mais voici que les Segollande s’indignent qu’un livre fasse le point sur des mois de faux-semblants et de mensonges. On aurait pourtant pu penser que les deux individus se seraient félicités de recevoir le petit coup de pouce qui aurait permis de mettre leur situation au clair. Ne nous ont-ils pas en effet saoulés avec la « république du respect » pour refuser de se l’appliquer à eux-mêmes?
Or, Marie-sEGOlène Royal et François Hollande ont décidé de porter plainte pour atteinte "à l'intimité de leur vie privée, comme à leur honneur et à leur considération" [N'est-ce pas touchant?] après avoir lu des extraits du livre intitulé La Femme Fatale à paraître aux éditions Albin Michel, annonce mercredi leur avocat, Me Jean-Pierre Mignard (cf.libellé à son nom dans PaSiDupes), dans un communiqué.
Me Mignard a précisé que la plainte était "en cours". "Pour l'instant nous n'avons que les extraits du 'Nouvel Observateur', mais cela suffit", a-t-il dit. "Tenu par le secret professionnel", l'avocat n'a pas souhaité commenter plus avant l'ouvrage des deux journalistes. "J'ai un mandat strict de n'en dire pas plus", a-t-il expliqué. Rappelons simplement que les Ségollande ont tendance à annoncer des poursuites qu’ils ne concrétisent pas : ce ne fut certes pas le cas dans les poursuites judiciaires effectives intentées pour l'entartage de Miss Boulettes, mais M° Mignard, après avoir fait parler de lui, avait dans la même journée fait savoir que sa cliente ne poursuivait pas la presse people qui l’avait photographiée en bikini turquoise à l’abri des regards ( !) sur la Côte d’Azur ( !) sur la plage de … Cannes ( !) Gag !

Signé de deux journalistes du "Monde", Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, l'ouvrage (La Femme Fatale) , qui doit paraître demain vendredi, revient sur les relations entre la candidate socialiste à l'Elysée et son compagnon, le Premier secrétaire du Parti socialiste.
Dans son édition d’aujourd’hui jeudi, "Le Nouvel Observateur" publie des extraits du livre des deux journalistes, qui évoquent notamment un "conflit conjugal", une "tempête qui secoue le couple" ou encore une "crise conjugale (qui) prend un tour politique".
Dans un livre publié à point nommé fin mars, "Maintenant", Dame Royal, avec la complicité d’une journaliste complaisante et militante, s’était employée –avant les présidentielles ! – à balayer les rumeurs sur son couple, affirmant qu'ils vivaient "toujours ensemble". Pieux mensonge? Pourquoi fallait-il le souligner ? N’était-ce pas évident ? Ce serait donc une entreprise mensongère, selon le nouvel ouvrage, La Femme Fatale, qui ruine l’entreprise Royal de tromperie de l’opinion publique et des électeurs.

De son côté, le patron en titre du PS –mais dont on apprend en passant qu’il ne décide jamais de rien lui-mêmeavait tout de même fait savoir qu'il ne vivrait pas à l'Elysée si sa compagne était élue ! On constate donc bien que les sphères du privé et du public sont bien effectivement imbriquées : ce sont les premiers intéressés qui le soulignent et ainsi le reconnaissent.
Frère François Rebsamen
a expliqué mercredi sur i>télé qu'après "cinq ans auprès de François Hollande comme numéro deux du PS" et "trois mois de campagne auprès de Ségolène Royal", "sa perception" du couple Royal-Hollande n'était "pas du tout" celle "des bonnes feuilles". "Laisser penser d'après ces quelques feuilles que la décision de Ségolène Royal" de se présenter à l'élection présidentielle "aurait été prise pour des raisons personnelles ou privées, pour moi cela traduit une sorte de méconnaissance de l'itinéraire politique de Ségolène Royal", a expliqué le numéro deux du PS. Voilà le témoignage objectif de celui qui tient la chandelle ? On se demande bien pourquoi l’interroger puisque son témoignage n’a aucune valeur.
"Ce n'est pas d'aujourd'hui qu'elle réfléchit à être candidate à l'élection présidentielle. Déjà en 1995, elle l'évoquait", a-t-il ajouté. "Pour avoir vécu politiquement à côté de François Hollande et de Ségolène Royal, leur décision, nos décisions collectives ont toujours été prises pour des raisons politiques", a conclu François Rebsamen. Beaucoup de mots pour ne rien prouver. Son témoignage est sujet à caution, comme tout témoignage de proche: celui-ci est ami et co-directeur de campagne. De quoi douter de son objectivité!

PaSiDupes propose que le mariage qui n'a pas eu lieu l'été dernier soit célébré dans un camping populaire une *, avec latrines à la turque de Poitou-Charentes et Frère Rebsamen et le joyeux drille J.-L. Bianco comme témoins...

Si les révélations des journalistes du Monde étaient pure fabulation, pourquoi tant d’énergie dépensée à nier ce que l’évidence suffirait à démontrer. Or, la réalité du couple -jusqu'au jour de leur mariage- n’est précisément pas une criante évidence !
De saines révélations du Monde comme il existerait de saines colères !…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):