POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 19 janvier 2008

Chers Hauts-de-Seine, objet des attentions des socialistes Royal et Hollande

Boulogne-Billancourt, c'était leur lieu de vie choisi
Le couple Ségollande n'avait pas choisi le trop populaire Est parisien pour établir leur nid. Ils ont investi dans le VII°arrondissement et ont mené la vie huppée des grands bourgeois nantis, tout en affichant la haine des riches (et non pas de la richesse) et en jouant la carte de la modestie.

Le futur ex-premier secrétaire du PS, François Hollande, continue à cotoyer les employées de maison sur le marché local pour se montrer devant les caméras à la veille de chaque élection. Or, voici venir la municipale et que Flamby 1er s'est ressaisi de son panier à provisions.

Il n'a eu qu'à sortir de chez lui pour affirmer aux militants socialistes dans les Hauts-de-Seine, "au coeur du sarkozysme" mais aussi du "segoland", que leurs candidats à la prochaine législative partielle, "doivent être les hirondelles qui vont annoncer le printemps de la gauche", version molle des 'lendemains qui chantent'... En somme, il est venu faire le coucou pour annoncer qu'il aimerait bien pondre dans le nid UMP.

Le 27 janvier, une législative partielle, après l'annulation de l'élection du député Philippe Pemezec (UMP) invalidé par le Conseil constitutionnel, opposera Philippe Kaltenbach, maire PS de Clamart à l'UMP Jean-Pierre Schosteck, maire de Chatillon.
Donc, jeudi soir, à Fontenay-aux-Roses, enclave socialiste du conseiller général Pascal Buchet, et devant la Fédération PS des Hauts-de-Seine, qui fut la terre d'élection de Nicolas Sarkozy, mais aussi le lieu de naissance de Dieudonné M'bala M'bala, l'humoriste malmené par la vie, ou du chanteur algérien sans-papiers Cheb Bilal, F. Hollande a estimé que les socialistes "ont la responsabilité" avec cette législative partielle "d'annoncer ce que vont être les élections municipales et cantonales au travers de leurs résultats", a-t-il indiqué .

A défaut de propositions et muet sur l'accord des syndicats pour signer le projet de réforme du marché du travail, Hollande a aligné "quatre principes qui ont été floués par Nicolas Sarkozy: la vérité des engagements sur le pouvoir d'achat; la politique de la laïcité qui est une rupture par rapport à notre consensus républicain". Le socialisme français n'est évidemment plus révolutionnaire: il est même ultra-conservateur et hostile à tout changement.
Et quel est donc le troisième principe floué, selon le futur ex-premier secrétaire socialiste, celui même qui a très moralement bafoué sa femme et la mère de ses enfants avec une jolie journaliste? Le Tartuffe ne s'en est évidemment pas vanté mais sa concubine trompée a bien censuré la parole libre des vertueux journalistes, qui savent, selon le cas, être tellement insolents: Les journalistes affranchis de tout sur le plateau de la Matinale sur Canal+ ont-ils manifesté leur impertinence? Le Léon a-t-il affiché des sourires édentés mais convenus avec sa consoeur qui se contorsionne et grimace sa désapprobation à tout propos. On sait pourtant tout à gauche sur le respect et l'éthique, si elle n'est pas morale. Ainsi, Hollande n'ignore rien du "juste comportement quand on est président de la République qui doit être exemplaire à la fois dans ses actes publics et dans ses actes privés". Il n'a pourtant jamais été Président, ni Premier ministre, pas même ministre, ni même secrétaire d'Etat...Ce n'est qu'un théoricien, doublé d'un moralisateur, car pour le double jeu, sa concubine qui, pense-t-elle, n'a rien à apprendre, a reçu une bonne leçon magistrale.

Hollande revendique-t-il le choix de la compagne du Président, par référendum ou par voie parlementaire?...

Enfin, dernier principe, le "contrôle de tous les pouvoirs sans respect pour le pluralisme" (malgré l'exemple des négociations et de l'accord avec les syndicats sur les réformes), avec "l'omniprésidence", "l'occupation des médias" (qui le harcèlent: le PS n'a aucune considération pour les victimes!) et "une réforme institutionnelle qui doit permettre à Nicolas Sarkozy, de trouver un lieu d'expression de plus, le Parlement" (haut-lieu de la démocratie, faut-il lui rappeler?
Ne faut-il pas combler le vide laissé par le PS et le Premier d'entre eux?
La gauche préconise en outre un sixième scrutin en deux ans!


Celui qui n'est pas maître du PS se permet encore de pérorer stérilement. Ces "quatre ruptures ont eu lieu mais ne sont pas celles qui étaient annoncées". "Les socialistes ont comme mission d'être le contre-pouvoir, d'être un autre pouvoir", a estimé le conférencier.Vous vous attendez donc peut-être qu'il annonce ce que le fameux "shadow cabinet" socialiste a cogité? Perdu !

Cette législative partielle a "une double portée, liée à la présence de Nicolas Sarkozy dans ce département et aussi de son entourage", a-t-il jugé, visant les personnes nommément les personnes de Patrick Devedjian et Patrick Balkany "tout son système qui pourrait se retrouver mis en cause par nos victoires dans ce département", sans égard pour l'électorat. Un conditionnel qui d'ailleurs en dit long sur son renoncement...

Pourquoi tant de convoitises sur les Hauts-de-Seine, quand on est socialiste?
Les anciennes communes d'Auteuil (Paris) et de Passy furent rattachées à Boulogne-Billancourt et sont montrées du doigt par la gauche. Car la population boulonnaise est, en moyenne, une des plus aisées de la région parisienne. En 2003, les moyennes des revenus par foyer fiscal étaient :
Boulogne-Billancourt : 28 100 €
Hauts-de-Seine : 24 428 €
France : 15 980 €
Quelques foyers fiscaux à 28.100€ dans ce contexte, à la suite de l'industriel Louis Renault ?
Si vous croyez n'y croiser que Pasqua ou Sarkozy, vous tomberez peut-être sur Christophe de Margerie, PDG de Total ou Jacques Veyrat, PDG de Neuf Cegetel
mais vous risquez aussi de mauvaises rencontres… tels que les exemples suivants de la gauche caviar qui s'y cache:
Stéphane Guillon, humoriste teigneux qui déblatère sur ...Canal+, Marina Foïs, actrice également révélée par ... Canal+, chaîne connue pour son cirage de pompes du pouvoir...
ou Raphael, chanteur très peu privilégié, qui a dû manger de la vache enragée, car ses parents ont tous deux été avocats mais surtout éditeurs, et il a donc dû souffrir de la carte scolaire en préparant son baccalauréat au lycée Henri-IV à quelque distance de son domicile…;
ou des journalistes visiblement proches de Sarkozy: Yves Calvi, Guillaume Durand, ou Gérard Merigaud, ex-vice-président de i-télé;

et de pauvres rappeurs à qui la France a refusé leur chance:
Lim, Salif ou Booba
Et Cheb Bilal (Mouffok) roi du raï, sans papiers de F.A.R. 9.2 (lien: biographie)
VOIR et ENTENDRE son témoignage? Lien

Outre d'illustres gloires passées comme le baron philanthrope Edmond de Rothschild (1845-1934), d'actuels hypocrites tels que les Segollande, Marie-sEGOlène Royal et François Hollande
Les Hauts-de-Seine ne sont donc pas uniquement ce que la gauche en dit: ce département est aussi ce qu'elle dissimule!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):