POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

jeudi 24 août 2006

Greenpeace, indésirable à Marseille: du vent !
France-Info
n'a pas cessé toute la journée de faire des commentaires tendancieux, complices de Greenpeace contre nos thoniers français... Les thoniers ne se sont laissés intimider
- ni par les journalistes engagés du service public,
- ni par les méthodes de Greenpeace qui renonce à ré-éduquer les Marseillais de force.
Le Rainbow Warrior II, de l’organisation activiste Greenpeace, qui était venu faire sa propagande et provoquer les thoniers jusque chez eux, s’était retrouvé encerclé par d’authentiques marins, au large de Marseille.
Les marins-pêcheurs marseillais ont laissé partir ce matin le navire de Greenpeace, sous escorte d'un remorqueur de la préfecture maritime. Une douzaine de thoniers qui avaient encerclé le Rainbow Warrior à l'aube se sont écartés après un accord trouvé avec la préfecture maritime
"Les pêcheurs, moyennant l'engagement de Greenpeace d'être remorqué, ont accepté de s'écarter", a déclaré le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Christian Frémont à la presse, à l'issue d'une rencontre en mer avec les représentants syndicaux des pêcheurs. Le blocage du terminal marseillais du port de commerce entamé hier soir a cessé avec le départ de Greenpeace vers l’Espagne. Espagnols, boutez Greenpeace hors de vos eaux territoriales !
Les thoniers ont ainsi débarrassé le port d’un navire qui se comportait en envahisseur. "Le trafic devrait reprendre normalement très rapidement", a indiqué un porte-parole du Port. Un millier de passagers vers la Corse et le Maghreb étaient restés bloqués en raison de cette action de Greenpeace contre les thoniers.
Les pêcheurs professionnels de thon accusent Greenpeace de désinformation sur l'état des stocks de thon rouge en Méditerranée du fait d’une supposée sur-pêche. Le thon rouge est aujourd'hui pêché par une vingtaine de pays, dont la France, l'Espagne, l'Italie, et le Japon.
Greenpeace, organisation supranationale, a donc soumis, arbitrairement, la France à un régime de faveur, mais c’était ne pas connaître les Marseillais.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):