POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 2 août 2006

Danone s'abaisse pour Zidane.
On ne se lève plus pour Danette. Carton rouge pour Danone. Ajouter une image
Coup dur pour un amateur de produits Danone. L’hystérie collective a atteint le monde des affaires; nous avions des exemples, mais cette fois Danone pousse le bouchon un peu loin : le footballeur Zidane a signé pour onze ans. Il sera l'ambassadeur de la marque jusqu'en 2015, bien après sa retraite sportive, en 2007. «Zizou» et Frank Riboud (P-DG de Danone) ont dévoilé, c’est la presse qui le dit, les dessous d'un contrat exceptionnel. Comme on en voit rarement dans le monde du sport et des affaires. D’ailleurs, vous ne le verrez pas! Puisqu’il faut respecter les enfants, on ne parlera pas de chiffres et de pognon…
Mais qu’est-ce qui leur a pris ? L’habileté du groupe Danone, c’est de détourner l'engagement de Zizou auprès de l'association ELA et des gamins atteints de leucodystrophie. Et de l’exploiter. Avec la complicité de Zidane en personne. Là où le bât blesse en effet, c’est que l’engagement généreux de Zizou n’est en fait qu’une sorte de retour sur investissement.
Ce qui choque aussi gravement, c’est que les départs à la retraite de Jean-Marie Messier (P-DG de Vivendi qui a touché 21 millions d'euros à son départ) ou Daniel Bernard, patron de Carrefour, provoquèrent une indignation générale justifiée, mais que le ‘golden parachutede Zidane ne suscite aucun remous dans la presse spécialisée dans la justice sociale et les PDG de VINCI ou EADS furent condamnés par l’opinion alertée par la presse d’investigation, laquelle n’est que le relais des syndicats, partis et réseaux ou officines.
Cette fois, point de condamnation, point de jugement moral et politique. La Maréchale-Me-Voilà-M’As-Tu-Bien-Vue, qui a d’habitude un avis sur tout, reste coite… Sa pré-campagne serait-elle financée par le yaourt ? Son silence tend à accréditer cette intuition. Flamby 1er est également gêné aux entournures, puisqu’il fait lui-même de la contre publicité pour des produits laitiers concurrents. Tout comme Mamie Nova-Aubry. Quant à Dray et Emmanuelli,les amis des jeunes..., ils sont aux abonnés absents, ce qui cache de vraisemblables accointances. St-Just-Montebourg ne réclame point de têtes. Serait-il sonné par son faible score en signatures. Ils auraient donc encore des tabous, mieux, des liens avec les multinationales ? Fabius et DSK-Picsou, de toute façon, ne sont pas très réactifs…. Et YoYo-Jospin est trop vieux et usé pour se lever contre Danone. Enfin , ‘Taillefine’, c’est le surnom donné au programme socialiste dans les milieux autorisés !
Le marketing du P-DG du groupe Danone, (photo) on le sait, a récupéré les enfants et met en forme son apparente générosité : « Fidèle à son implication pour l’enfance, DANONE se mobilise aux côtés de Zinédine (A noter que si Danone est aux côtés de Zidane, il doit se sentir cerné de toutes parts ; ‘au côté’ suffirait…) Zidane et lance le programme Faut que ça Bouge ! pour inciter les jeunes de 8-14 ans à « bouger » et à manger plus équilibré. »

L’hypocrisie est énorme : ‘implication pour l’enfance’ signifie appâtage d’innocents’ qui, on le sait, imposent leurs préférences alimentaires à leurs parents. ‘Pour inciter les jeunes de 8-14 ans à « bouger » et à manger plus équilibré’ se traduit par ‘pour mettre le grappin sur les enfants’. Rien à voir avec une éducation sanitaire à l’hygiène alimentaire.
Danone met en place son programme d’intoxication psychologique! Le 4 septembre dernier, à l’occasion de la finale de la Danone Nations Cup (coupe de football internationale des benjamins), Franck Riboud, P-dg du Groupe DANONE et Zinédine Zidane, ambassadeur des programmes DANONE destinés aux enfants, ont lancé officiellement le programme Faut que ça Bouge !
Complément d’information pour ceux qui ne comprennent pas vite : ‘Fort de ses 80 ans d’expertise en matière d’alimentation et de nutrition et conscient de la montée inquiétante de l’obésité, DANONE entend, au travers de ce programme, proposer des solutions concrètes pour lutter contre l’excès de poids chez l’enfant, et « faire bouger les choses ». L’obésité est en effet de plus en plus fréquente chez les enfants : à l’école primaire, on observe qu’en moyenne 4 ou 5 enfants par classe ont un excès de poids.Danone adore les enfants et leur envoie Zidane : Zizou-Zorro est arrivé !
Certains pensent que ce n’est qu’un programme publicitaire de plus. Pourtant, l’usage voulait que les héros des publicités soient irréprochables. Mais les temps changent dans le monde merveilleux de la publicité et l’économie de marché n’a rien à faire de morale commerciale.
Vous n’avez pas tout vu… Franck Riboud poursuit et étend le lavage de cerveaux : ‘Dans le cadre de ce programme, plusieurs outils interactifs et ludiques dédiés aux enfants et à leurs parents ont été mis en place par DANONE : un site web, un centre d’appel, un parcours sportif mobile Nutripark Faut que ça Bouge ! et un kit pédagogique à destination des écoles (septembre 2006).Et vive la pédagogie des multinationales ! Croyez-vous que les principaux bénéficiaires soient les enfants (mais aussi leurs parents ; tant qu’à faire, on ne va pas se gêner !)
Le gouvernement va-t-il le promouvoir ambassadeur de France au Brésil ? En effet l’Italie n’est pas indiquée… Un esprit fécond pourrait aussi suggérer l’Algérie. Attendons de voir.
Franck Riboud nous achève dans son entretien avec du « J'ai vu Zizou au milieu d'enfants malades, il se comporte avec un naturel et une gentillesse qu'on n'imagine même pas. C'est rare de rencontrer une personne qui dégage une telle force intérieure. » Ce charisme ne va pas s'éteindre le jour où il raccrochera les crampons.
Le PDG de Danone nous laisse cependant entrevoir une lueur déontologique au bout de ce tunnel. « Notre partenariat est appelé à évoluer avec le temps. » L’agressivité de Zidane en finale du Mondial de football 2006 est-elle de nature à éclairer Franck Riboud sur la violence enfouie chez Zizou ? Va-t-il être conscient qu’il engage sa responsabilité en le mettant en présence d’enfants ? Il serait sans doute suffisant que les gosses le voient en peinture… Commençons à expliquer aux fans en herbes de ce monstre sacré des terrains de foot que ‘enc*lé’ est un mot qu’on peut entendre scander dans un stade entier ou en famille devant la télévision, mais qu’il ne se dit pas et peut déclencher des crises de violence chez certains êtres dits supérieurs, peu maîtres d’eux-mêmes et chargés d’une 'telle violence intérieure'…C’est d’autant moins compréhensible que les sportifs, comme Zidane, entendent et prononcent communément, sur les terrains et dans les vestiaires, des mots fort évocateurs de réalités racistes et de déviances sexuelles que la morale réprouve, ces dernières faisant la réputation de Canal+. Les professeurs ont du pain sur la planche et devraient désormais être initiés au combat de rue dans les IUFM : le close-combat serait plus utile que toutes les théories fumeuses qu’on y inculque. Les pompiers aussi vont trinquer et devoir intervenir dans les écoles et lycées : il faut augmenter les effectifs, réclame le très citoyen SNES. Malgré une action quotidienne non médiatisée et d’autant plus courageuse, les éducateurs répandus dans certaines zones nécessiteuses vont se sentir quelque peu démunis, face à ce mythe vivant de violence et auréolé par Danone. Malgré le dévouement de ces anonymes, les gamins restent parfois grossiers et pourraient bien prendre, en réaction, un coup de boule … Et pour cela, il faudra qu’un pâle imitateur du modèle Zizou dans la violence en distribue. Pas de problème : dans cette situation, plus facile de donner que de recevoir… Encore faut-il savoir. C’est dire que Zidane n’a pas improvisé son glorieux coup de boule en finale. Il a dû s’entraîner dur. Ce qui ne plaide pas en sa faveur non plus.

Les éducateurs sont inquiets: leurs efforts sur la durée risquent fort d'être réduits à néant. Le désormais tristement célèbre coup de tête de Zizou contre l'Italien Marco Materazzi fait craindre en même temps des mauvaises répercussions dans ces quartiers sensibles, dont Zidane est lui-même issu.
"La première chose que l'on s'est dite, c'est que Zidane nous ressemble, c'est un mec de quartier qui démarre au quart de tour. C'est un coup de sang qui renvoie à son histoire, à sa jeunesse dans une cité".
Mais "Zidane a répondu à une provocation qui peut inciter à faire un mauvais geste. On essaie de souligner auprès de jeunes qu'"aucun mot ne mérite un tel geste", fait valoir dans la région marseillaise Youcef Moussaoui, éducateur sportif en stage avec des adolescents de 14 à 17 ans. "On a vu dès ce matin des jeunes s'amuser à faire ce geste-là, ça va très très vite", déplore M. Moussaoui.

S'il lit la presse, le jugement de Franck Riboud sera donc peut-être éclairé. Le coup de pouce escompté à ses ventes pourrait bien se changer en mauvaise image. "On était sans voix devant une telle bêtise" ; c’est une "inadmissible vengeance" (Le Figaro). Maintenant, Danone cherche peut-être à promouvoir l'esprit de vengeance. Se faire justice soi-même, à y bien regarder, ce n'est peut-être pas aussi grave que l'obésité des minots... Et à coup sûr, bien moins grave que l'obésité de son compte bancaire!
Son sens des responsabilités pourrait aussi être développé. L'Equipe constate que ces champions [Ali, Pelé et Owen] et "aucun monstre sacré de leur dimension…, n'ont ainsi enfreint les règles les plus élémentaires du sport". Les règles du sport! L'Equipe a de ces idées!!Pourtant, Danone ne se targue-t-il pas de faire de la pédagogie, au moyen de ce machin appelé Faut que ça Bouge!... Il va être cohérent, Monsieur le professeur Riboud Franck?


Danone devrait résilier ce contrat de 2005, au vu des événements de 2006. Il en va de la sécurité de nos enfants : que le mauvais exemple vienne d’en haut ou d’en bas, est-il concevable de glorifier et rémunérer le coupable? Hélas, attendez-vous à ce que ce soit concevable… Quand le fair play ne réussit pas, il reste la violence. C’est tellement viril, ça soulage et quelle leçon! Parents d’enfants obèses, rentrez vos enfants, Danone attack…
Au fait, combien le coup de boule ?


DANONE et les vases communicants: Franck Riboud est partisan
du licenciement sélectif
et de l'embauche choisie...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):