POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 27 octobre 2013

56% des Français voudraient sortir les écologistes du gouvernement

Ras-le-bol de la dictature de l'écologie radicale 

71% des sympathisants de droite
 ne supportent plus les altermondialistes

Marre des Verts sectaires
Une majorité de Français (56%) estime que les écologistes devraient quitter le gouvernement. t66% des sympathisants de gauche restent encore favorables à leur présence au gouvernement,  selon un sondage.

9 sur 10 considèrent qu'ils ont tort d'apporter leur soutien au mouvement lycéen pour le retour de Leonarda en France, selon un sondage BVA Opinion pour CQFD i>TELE. 

Dans cette étude, le nombre des sondés qui estiment que les écologistes "devraient quitter le gouvernement puisqu'ils ont des désaccords importants" a augmenté de +11 points par rapport à l'enquête du mois de septembre. 
42% (-8) considèrent au contraire qu'ils "peuvent très bien rester dans le gouvernement sans être d'accord sur tout". 2% ne se prononcent pas.

Les Français désapprouvent nettement le soutien des Verts au mouvement lycéen
 
Pascal Canfin et Cécile Duflot, le 19 juin 2013. (AFP PHOTO / BERTRAND GUAY)
Pascal Canfin et Cécile Duflot, le 19 juin 2013 
A la question: "pensez-vous que Europe Ecologie-Les Verts a raison ou tort de soutenir le mouvement lycéen en faveur du retour de Leonarda et sa famille en France", 90% des sondés répondent qu'ils ont tort, 8% qu'ils ont raison et 2% sont sans opinion.

79% des sympathisants de gauche pensent qu'ils ont tort (91% chez les sympathisants du PS, 67% chez les sympathisants de EELV). 98% des sympathisants de droite pensent qu'ils ont tort.

Aujourd'hui, les écologistes sont indésirables

Nous n'en sommes plus en septembre dernier
quand Jean-Vincent Placé, le président du groupe écologiste au Sénat, avait brandi la menace du départ des Verts quand il fut interrogé sur Radio Classique. "Nous nous posons la question de savoir ce que nous faisons au sein du gouvernement". Pour lui, "de plus en plus les écologistes s'interrogent". Et pour ceux qui n'ont pas compris le vert message: "Depuis le virage post-rapport Gallois et les annonces très en faveur des entreprises sans contreparties et sans conversion écologique, je suis moi-même de plus en plus perplexe quant à cette participation gouvernementale". Aujourd"hui, c'est une large majorité de Français qui les pousse vers la sortie. 
Leur présence au gouvernement est vécue comme une usurpation du pouvoir.

Enquête réalisée les 24 et 25 octobre auprès d'un échantillon de 1.050 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Ces personnes ont été recrutées par téléphone et interrogées par internet. La marge d'erreur pour cet échantillon va de 1,4 à 3,1.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):