POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 18 novembre 2006

PS- Coup d’état au palais Royal.
La révolutionnaire socialiste veut le pouvoir absolu ! Voilà déjà que Marie-sEGOlène Royal, encore fraîchement désignée par les siens vassaux, veut s’emparer de l’appareil du PS. L’actuel premier secrétaire, qui, les choses sont bien faites, se trouve être son concubin, est-il de mèche et compte-t-il s’effacer ? Devra-t-elle le renverser, au PS, et le répudier, à la maison ? Va-t-elle devoir au contraire l’embastiller ?
La première priorité de la Maréchale Me-Voilà-M’As-Tu-Bien-Vue, décidée de son propre chef, suite à une écoute attentive de l’opinion dont elle a le secret, est de réorganiser le parti socialiste en vue de la présidentielle, "sans se couper de sa base et sans céder à tous les soupirants à un maroquin", a indiqué samedi un de ses porte-parole, Gilles Savary, deux jours après l'élection de sa suzeraine dans la primaire socialiste. La présidente du Poitou-Charentes, qui entend donc les voix de l’opinion, prétend qu’elle"devra montrer rapidement qu'elle renouvelle le parti", selon M. Savary, interrogé par une agence sympathisante. "Il faut articuler les choses, reconfigurer l'organigramme, passer de l'artisanat d'une campagne avec un petit nombre de collaborateurs à un stade plus industriel", ajoute-t-il, suggérant que l'appareil socialiste n'est pas bien tenu. Elle va resserrer les boulons. "Il ne faut pas que le sommet de l'appareil essaye de se sauver au détriment de l'attente des militants de base", a-t-il encore expliqué, sans citer de noms ( !) au sein du parti de la rue de Solférino. Après les profs, qui est dans le colimateur? Ainsi, certains chercheraient-ils donc déjà à sauver leur tête ?... L’ombre de St-Just-Montebourg plane déjà sur la rue de Solférino.
"Mais, d'une part, elle ne doit pas se laisser coloniser par tous les soupirants à des maroquins, et d'autre part, elle ne doit pas se couper de la base, car son rapport avec le pays profond, avec la France ordinaire, c'est son pétrole", a-t-il poursuivi. C’est probablement la volonté du peuple socialiste… En somme ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué…
François Hollande sent son trône chanceler et fait de la résistance : il a déjà indiqué qu'il souhaite mener le parti jusqu'à une victoire socialiste aux législatives de juin 2007. Même si M. Hollande a déclaré vendredi qu'il ne serait pas "directeur de campagne", Flamby 1er craint fort que Dame Royal veuille procéder aux prochains ajustements au sein du PS, a à sa guise.
Dimanche 26 novembre à Paris, les "ségogologues" feront le décompte des représentants des divers courants et sensibilités autour de son Altesse Royal.
La deuxième priorité de la candidate à l'Elysée est le développement des centaines de comités Désirs d'avenir, qui permettent le dialogue avec les sympathisants de la France socialiste d’en-bas -ou plutôt de faire passer les mots d'ordre- , et qui constituent "la tête de pont" (militaire) entre Sa Royal Majesté et la société civile, a expliqué M. Savary. "Avec un tel outil, elle est très en avance sur la droite", a-t-il assuré. Maillage politique du pays...
La candidate prévoit également des déplacements dans les capitales européennes, au Proche-Orient et aux Etats-Unis, a-t-on précisé dans son entourage, sans préciser de dates. L’Espagne attend la bouffonne pour combattre la morosité : elle va leur faire part de sa découverte de la Bulgarie et de la Roumanie…
Elle a également l'intention de réunir prochainement les présidents de région.
Quant à sa participation au journal de TF1, qui devait avoir lieu vendredi et avait été reportée –fi du peuple français !, elle devrait avoir lieu lundi soir, a-t-on précisé dans son entourage, "sous réserve (…) de confirmation par la chaîne". C’est donc déjà elle qui fixe les rendez-vous. On va pourtant l’entendre susurrer, dans un sourire carnassier : ‘Merci de m’avoir invitée !
Le projet socialiste n’est pas son petit Livre Rouge, mais…la Révolution culturelle est en marche.

D’ailleurs, à propos ! Madame Schönberg a reçu très civilement le prince consort au JT de 20 heures sur France 2 ce samedi. Il semblait s’être créé une atmosphère d’amitié et de solidarité entre Béatrice et François, qui sont tout deux menacés dans leurs postes du fait de liens privés. Comment le François pourrait-il rester premier président, si Béatrice est chassée du JT par les syndicats de France 2 ? L’impartialité de l’un est-elle plus crédible que celle de l’autre ?

L’ordre juste tarde à s’établir…

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):