POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mardi 12 juin 2007

Marie-sEGOlène Royal, la Femme Fatale à son entourage

Ils devront passer les épreuves de rattrapage...
Sont-ils sanctionnés pour avoir cotoyé Sa Cynique Majesté Royal?

Malek Boutih, ancien président de SOS Racisme et proche de Marie-sEGOlène Royal, est éliminé au premier tour dans la 4e circonscription de Charente avec 15,66%. Il est devancé par le candidat UMP (35,58%) et la candidate PS dissidente Martine Pinville (21,04%).

Abdelmalek illustre le conflit entre les ex-concubins Royal-Hollande en rendant Hollande responsable de son échec. Il met en cause «la responsabilité personnelle de François Hollande» qui (l)'«a envoyé au casse-pipe, comme on dit». Dans les Charentes? PaSiDupes, il est vrai, n'écrivait pas autre chose...

Aurélie Filippetti, est en ballotage dans la 8ème circonscription de la Moselle avec 30,23% des voix. Son adversaire UMP, Alain Missoffe réunit 30,36% des voix et part favori si le dissident de l’UMP Jean Scharre ne se maintient pas au second tour avec ses 13,92% des voix.

Jean-Louis Bianco, directeur de campagne de Sa Cynique Majesté Royal (à sa droite, à gauche), est en situation difficile dans la 1ere circonscription des Alpes de Haute-Provence, dont il est le député sortant. Le président du conseil général a obtenu 36,40% des suffrages, soit plus de deux points de moins que sa rivale de l’UMP Eliane Barreille (38,60%), conseillère régionale et maire de Malijai, avec un écart de 843 voix.

Vincent Peillon, (à droite) dans la 3e circonscription de la Somme, est en ballottage difficile avec 29,56% des voix. Avec 40,65%, le député UMP sortant Jérôme Bignon améliore son score de 2002. La candidate des chasseurs Nathalie Huiart réunit 6,91% des voix (contre 14,82% en 2002).



Arnaud Montebourg, (à gauche) ancien porte-parole de Marie-sEGOlène Royal et candidat socialiste dans la 6e circonscription de Saône-et-Loire, est crédité de 41,9% des voix. Il est devancé par Arnaud Danjean (UMP), qui obtient 44,3%, selon une estimation.


Julien Dray, candidat sortant PS de la 10e circonscription de l'Essonne, arrive deuxième avec 32,86% après Laurence Gaudin, UMP qui atteint 36,12% .
Ami épinglé dans La Femme Fatale, le livre qui égratigne le pseudo-couple Ségollande, et conseiller de Sa Cynique Majesté Royal, le porte-parole du PS avait déjà commenté, dimanche soir, avant de connaître son propre résultat, celui du PS au niveau national : "c'est une leçon que nous devons tirer collectivement (...) Il faut cesser les divisions, cesser les querelles". En 2002, Julien Dray avait été réélu avec 53,04% des voix. On voit ici la douce Royal tancer Juju...


On peut ajouter Jean-Pierre Chevènement , bien qu'il n'ait pas fait partie de l'équipe rapprochée mais qui s'était beaucoup investi dans la campagne Royal. Il a pour sa part été largement distancé par le député sortant UMP Michel Zumkeller (43,15% contre 26,03%) dans la 2e circonscription du Territoire de Belfort, considéré longtemps comme le fief de Chevènement.

Royal porte manifestement la poisse au PS

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):