POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 6 juillet 2014

Dette publique: Hollande commença par annuler la dette de la Côte d'Ivoire

Ouattara remercia Hollande pour ce cadeau des Français dans la crise 

Largesses françaises ou conflit d'intérêts
Le président Hollande a-t-il acheté le président ivoirien? 
Le jeudi 26 juillet 2012, Alassane Ouattara remercia officiellement le président nouvellement élu pour l'annulation de la dette de son pays envers l'ancienne puissance coloniale. Cet économiste de profession qui avait notamment travaillé au FMI peinait en effet à redresser l'économie de son pays. Or, en 2012, la réconciliation nationale en Côte d'Ivoire était toujours en panne plus d'un an après la fin de la crise postélectorale et l'intervention de la force française Licorne qui avait permis l'installation d’Alassane Ouattara.

Pourquoi ce geste d'un socialiste à un membre de l'Internationale libérale africaine? 
C'est que la situation au Mali préoccupait les deux présidents, que Alassane Ouattara présidait alors la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest), et que Tartarin Hollande rêvait de gloire en Afrique. Avec le président ivoirien, il espérait une résolution des Nations Unies "dans les tout prochains jours" pour "une éventuelle intervention militaire" de la France. D’après l’Elysée, cette décision préparait la signature du  généreux contrat de désendettement de la Côte d'Ivoire et de développement de la France en Afrique. Les deux présidents étaient liés par une communauté d'intérêts.
Le Français avait reçu l'Ivoirien à l'Elysée. "Monsieur le président, je voulais vous remercier parce que nous avons signé avec le ministre des Finances avant hier une annulation de la dette de la Côte d'Ivoire à l'égard de la France de 99,5%, c'est-à-dire plus de 3 milliards d'euros", déclara Alassane Ouattara.

Un contrat de 2,85 milliards d'euros contre "une éventuelle intervention militaire" au Mali

Endettée jusqu'au cou, la France de Hollande désendette l'Africain. 
Selon un communiqué de l'Elysée, l'accord d'annulation de dette signé en juillet 2012 "prépare la signature du contrat de désendettement-développement" (C2D). Sur ...20 ans, 2,85 milliards d'euros seront affectés par la France à des projets de développement dans "l'éducation, la formation, l'emploi, la santé, l'agriculture, le développement rural et la biodiversité, le développement urbain et l'eau, et les infrastructures de transports".

A l'issue de son évocation avec Ouattara de la situation au Mali, nous appuierons ce que les Africains auront eux-mêmes décidé", avait déclaré François-l'Africain.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):