POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 25 juillet 2014

Chômage :Hollande établit un nouveau record en juin

A quoi a donc servi le  changement de gouvernement ?

La courbe n'a même pas peur des froncements de sourcils de Valls


8e mois consécutif de hausse en juin

Le chômage a augmenté en juin, atteignant un nouveau record à 3,398 millions de demandeurs d'emploi sans activité.
Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a connu en juin un huitième mois consécutif de hausse. Il atteint un nouveau record  " pic" de 3,398 millions, avec 9.400 nouveaux inscrits à Pôle emploi dans la seule métropole (+0,3%), a annoncé le ministère du Travail vendredi.
Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité était de 3,66 millions en juin en intégrant l'Outre-mer.
La hausse est plus forte en incluant les chômeurs ayant exercé une petite activité (+23.000, +0,5%), avec un plus haut historique de 5,04 millions (5,34 avec l'Outre-mer).
"Ces chiffres confirment une reprise fragile (de l'économie) au second trimestre 2014, en ligne avec les prévisions de croissance (...) de l'Insee", a raconté le ministre du Travail, François Rebsamen.

Les chômeurs doivent essayer de ne pas prendre les propos du ministre pour une provocation
"Les efforts que le gouvernement déploie depuis deux ans ont permis de contenir la progression" du chômage, assure toutefois le ministère dans un communiqué. Ainsi, la hausse mensuelle moyenne du chômage au deuxième trimestre 2014 (+16.300) est inférieure à celles des deuxièmes trimestres 2013 (+17.200) et 2012 (+18.700). En revanche, la hausse du chômage s'est accélérée par rapport au premier trimestre 2014 (+14.000).

En juin, la situation des jeunes s'améliore légèrement (-0,3%) -un "signe positif" pour le ministère- tandis que celle des seniors se détériore de nouveau (+0,9%)  -un signe qui n'est pas négatif pour le ministère puisqu'ils confirment des tendances observées au fil des mois !! Sur un an, le chômage des moins de 25 ans a décru de 3,1%, alors que le nombre de demandeurs d'emploi de 50 ans et plus a bondi de 11,5%.

Outre les seniors, un autrepoint noir: le chômage de longue durée  

Activité réduite comprise, le nombre d'inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an enregistre une nouvelle hausse de 0,4% sur un mois (+9,8% sur un an). Pire, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits depuis plus de trois ans explose (+0,9% sur un mois, +17,6% sur un an).

Les fins de contrats à durée déterminée (CDD) restent les premières victimes d'une entrée à Pôle emploi. Cela concerne près d'un demandeur d'emploi sur quatre. Derrière, les fins de missions d'intérim (+4,7% sur un mois, +9,9% sur un an) et les licenciements économiques (+5,9%, +14,4%) sont en forte progression.

Pôle emploi a également observé en juin un recul des embauches, rhétoriquement appelées "sorties pour reprise d'emploi" (-1,3%) et une forte augmentation des radiations administratives (+14,3%).

Un génocide statistique
Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, Pôle emploi n'a recensé que 474.000 chômeurs sans activité supplémentaires. On se demande par quel tour de passe-passe Pôle emploi en fait disparaître près de 300.000 de la photo...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):