POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 22 juillet 2014

Un petit garçon de 9 ans contraint d'épouser une femme de 62 ans

L'Afrique du Sud de Mandela, c'est aussi ça !

Un petit garçon de neuf ans a eu la chance d'épouser
une femme en âge d'être sa grand-mère 

Saneie Masilela admet qu'il aurait aimé unir un jour sa destinée à quelqu'un de son âge, mais il affirme aimer sa femme, Helen Shabangu, mère de cinq enfants (de 28 à 38 ans). Cette cérémonie lui permettra d'apaiser les ancêtres familiaux, a rapporté le journal U.K. Mirror.


Il s'agissait du deuxième mariage pour l'enfant et la sexagénaire. 
Cette fois-ci, la cérémonie s'est déroulée dans le village de la mariée, Ximhungwe, officialisant le rite de l'année dernière qui a eu lieu dans le village de l'enfant.
Une vidéo mise en ligne sur YouTube par Barcroft Media, montre le marié et la mariée s'embrassant après la cérémonie, et ce, sous les yeux du mari d'Helen, Alfred, 67 ans, auquel elle est toujours mariée.

Le petit garçon et son épouse ne font pas chambre commune. 
Cet engagement a choqué plusieurs habitants du village même si les parents du garçon ont invoqué un simple rituel et non un "mariage officiel". "Il était juste heureux de se marier, très excité et n'en a pas été embarrassé. Il l’a tellement été qu’il a voulu le faire de nouveau", a expliqué la mère de Saneie. 
" Après le mariage l'année dernière les gens n’arrêtaient pas de me poser des questions pour savoir s’ils allaient vivre et dormir ensemble, avoir des bébés. Mais après le mariage tout est retourné à la normale, rien n’a changé. Sanela est parti à Venda pour apprendre une nouvelle langue, mais nos familles sont très proches. C’était agréable de célébrer le mariage mais c’était avant tout pour répondre à un appel de nos ancêtres. En le faisant, nous les avons rendus heureux. Si nous n'avions pas fait ce que mon fils avait demandé alors quelque chose de mal serait arrivé dans la famille", a assuré la maman de l'écolier.

La tâche de Christiane Taubira est inachevée

Que reproche-t-on à la polyandrie?
(lien)
Au Kenya, deux hommes ont conclu  un "co-mariage" avec la même femme.

Ils se sont engagés à respecter des jours de visite. Au Kenya, où la polygamie est légale, rien n’interdit la polyandrie, mariage d’une femme avec plusieurs hommes.
"Nous avons conclu qu’à partir de ce jour, nous ne nous menacerons pas, ni ne nourrirons de jalousie l’un envers l’autre à cause de notre femme". Cet accord, rédigé en Swahili, a de quoi surprendre. Car par cet acte, deux Kenyans, habitant de Bombolulu, dans le comté de Mombasa, ont accepté, dimanche 25 août, de se marier avec la même femme.

Après la polygamie de fait et au nom de l'égalité des sexes, à quand la polyandrie légale en France? 
Nous ne sommes plus à une "avancée" socialiste près...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):