POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 7 août 2010

La cruauté mentale du PS et de ses satellites

Succession César: "Que la chasse à l'homme cesse"

Le porte-parole adjoint de l'UMP Dominique Paillé a demandé mercredi que la "chasse à l'homme cesse" contre Eric Woerth demandant au quotidien Libération "le retour à un minimum de déontologie" !
"Eric Woerth a répondu encore une fois point par point aux accusations grotesques qui lui sont faites", écrit M. Paillé dans un communiqué, en jugeant que le ministre du Travail est "victime d'amalgames douteux et d'un acharnement systématique". " Cet acharnement est proprement scandaleux", poursuit M. Paillé.
"Le Mouvement Populaire demande instamment le retour à un minimum de déontologie à ceux qui, à Libération, semblent en avoir oublié jusqu'aux rudiments les plus élémentaires", conclut-il.
Eric Woerth a réfuté mercredi toute illégalité dans la succession fiscalement compliquée du sculpteur César et a riposté vivement aux attaques du journal Libération qui l'a accusé dans son édition de mercredi d'être intervenu dans ce dossier.


La perversité de la gauche stérile

Le PS est-il une basse cour ?

- la vieille pintade est originaire d'Afrique et en a conservé la compréhension des populations férales du 9.3. Elle pond jusqu'à 15 œufs en 35 heures, mais l'âge de la réforme approchant, elle ne fait plus que cacaber ou criailler;

- la dinde, quand elle ne se retranche pas dans un réfrigérateur, est confinée en Poitou-Charentes, où, intermittente de la politique, elle glougloute encore occasionnellement. Elle est en effet sensible à de nombreuses zoonoses: ainsi, le virus H5N1, identifié en 2008 au congrès de Reims, ou la salmonelle, autrement connue sous le nom de Vincent Peillon, qui a migré de Picardie dans le Sud-Est où il est en sommeil.
- son dindon de la farce des candidatures à la présidentielle 2007 est également confronté à une forte baisse de la consommation intérieure;


- à Paris, une forme mutante de la cocotte est apparue. Elle a certes des colères qui pourraient la faire confondre avec la cocotte-minute, mais elle a des traits communs avec l'espèce décrite par Zola et appréciée pour sa chair sous le Second Empire. Elle est revenue au goût du jour en 2001 sous une forme hybride qui rappelle le rat commun répandu dans les égouts de Paris;













Dans la journée, telle la gerboise, il reste en son terrier tunisien à l'abri de la chaleur du désert. Il a rendu les parisiens fous d'amour bien au-delà du Marais, mais il est vrai qu'à force de dépenses somptuaires, comme elle, il mène la capitale inexorablement à la ruine (outre la plage de sable au coeur de Paris, l'embauche de 8.000 agents supplémentaires de la Ville entre 2001 et 2008, l'augmentation des impôts (50% cette année pour la taxe foncière), et une réduction de près de 4 millions d’euros des subventions aux association...). La mairie de Paris a payé 45 000 euros un encart publicitaire de 8 pages dans Le Parisien pour vanter les louanges de ses sociétés d’économie mixte, après avoir, 3 semaines auparavant, protesté de sa chasse au gaspillage dans ses dépenses de communication;

- la poulette rouge à bec de bécasse, contrairement à la croyance, ne se rencontre pas seulement sur l'île Maurice. Bien qu'elle n'ait aucun mandat électif, elle n'a pas aujourd'hui disparu et continue à faire l'oeuf. L'existence de ce dernier spécimen est en effet attestée par un certain nombre de récits de presse et d'illustrations de militants. Le désoeuvrement la pousse même à caqueter sans cesse, au point de couvrir le tumulte politico-médiatique et d'indisposer le microcosme. Bien qu'elle s'y fasse rare, on peut parfois l'apercevoir au détour d'un couloir de l'université Paris VIII où elle serait professeur associé, avec bac +3... Or, son vocabulaire est limité et ses idées témoignent d'une dégénérescence certaine qui met l'espèce en péril;

- le paon arborait, par mariage, une aigrette en couronne sur la tête et désormais le plumage de sa queue peut, dit-on, se dresser en roue à la vue des micros et caméras, singulièrement tenue en main par i>télé;

- le coq exerça jusqu'en 2007 son droit de cuissage sur l'ensemble de la basse-cour indistinctement, mais il s'est transporté au FMI à Washington et la volaille socialiste déprime gravement, se chamaille et devient querelleuse.


La Rue de Solférino est-elle un repaire de pervers ?


Ces pervers-là sont narcissiques
Comme ils s'aiment: ils sont si grands et beaux et forts et tellement vertueux qu'ils se pavanent dans le microcosme

Le Parlement n'est pas un centre de soins

Ces pervers-là sont des abstinents forcés

DSK est allé vers de nouvelles aventures et ses poulettes sont en manque. Voyez Désirdavenir Royal s'est retirée en région comme au couvent et la Ch'tite Aubry est devenu tellement acariâtre qu'elle jure et insulte quiconque apparaît dans son champ visuel.

La crête basse, le groupe socialiste ne fait que des cacas nerveux et des grossesse nerveuse. Il ne crée ni ne propose rien. Son ventre est un cimetière. Certes, les parlementaires socialistes pondent des amendements en masse et on en retrouve partout dans les travées, mais non fécondés, stériles.

L'abstinence et la privation du pouvoir les a irrésistiblement conduits à faire la sortie des écoles avec la FSU et RESF. Dès que sonne la fin des conseils des ministres, ils se mettent en branle et déchargent leur bave: un communiqué vite fait, sans joie.

Les media, des centres d'écoute
Les socialistes ont pris les « décrypteurs » de la vie politique pour psychothérapeutes. Leur thérapie ?
Je n'existe que si je détruis l'autre. C'est là toute la perversion: il faut que la victime de la rumeur politique et du harcèlement médiatique, un ministre en vue, se mette à douter, finisse dans la dépression, sous le mépris écrasant de ses tortionnaires (comble du raffinement de la perversion, ils peuvent très bien être des militants du Mouvement de la Paix...), et se disqualifie de lui-même en démissionnant. Très dur de s'en sortir, puisqu'il faut pouvoir compter sur un entourage non seulement fidèle, mais combatif.

Les pervers évacuent leur grande détresse dans l'insulte

Ainsi, le député PS Arnaud Montebourg, dans la polémique sur l'élection à la tête de l'Epad, estima respectueusement qu' « une chèvre pourrait être élue à Neuilly avec l'investiture UMP ». Et la patronne compara l'élu du suffrage universel à l'escroc Bernard Madoff. Au rayon des sex-toys pour impuissants, castrats et frigides sévères, le magazine Marianne, soutien de François Bayrou (MoDem) a mis aujourd'hui en vente un numéro qui titre: "Le voyou de la République". Il est 10h en démocratie. La liberté de la presse se porte bien. Dormez braves gens.

Le PS nous fait honte

Le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, dès le lundi 23 novembre dénonça sur RMC "le déluge verbal d'attaques, d'insultes et de critiques" du PS contre la politique du gouvernement en matière d'identité nationale et d'immigration.
=> Il condamna les propos du faisant fonction de premier secrétaire du PS, Martine Aubry, qui déclara que le Chef de l'Etat fait "honte à la France en voulant opposer identité nationale et immigration".
=> Le député Pierre Moscovici, socialiste de fraîche date (trotskiste de la LCR d'Alain Krivine jusqu'en 1984) ne s'en était pas pris seulement à l'action du ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale, Eric Besson, qui, selon lui, "fait une sale politique ». Le footballeur voyou Anelka a également traité son entraîneur de "sale fils de pute", mais il ne faut y voir qu'une coïncidence, sans aucun phénomène de perversion de la société par le PS. Mauvais juge en matière de morale, Moscovici s'est aussi laissé aller à un débordement intolérable, disant d'Eric Besson, qu'«il est une honte pour lui-même".
Après s'être livré -dès 1991- au réquisitoire de la politique économique de Pierre Bérégovoy, en 1997, le même obsédé du pouvoir se prononça aussi pour un bilan critique du Mitterrandisme.
En 1992, il était trésorier du PS du premier secrétaire trotskiste, Lionel Jospin (1981-1997). Viendra le jour où il devra démontrer qu'il n'est - pas plus que Michel Sapin - coupable d'aucun conflit d'intérêts, puisqu'en 1990, il était encore Commissariat général au Plan.
=> Sans compter « des liens très privilégiés de la MNEF avec l'agence de publicité parisienne Policité. Installée avenue d'Italie, à côté de filiales de la mutuelle, cette agence privée est dirigée par Gérard Obadia, époux de la directrice de la communication de la Mnef... et ancien secrétaire de section du PS dans le XIIIe arrondissement. Policité s'est occupée de la communication électorale de dirigeants socialistes: Jean-Marie Le Guen, Dominique Strauss-Kahn, Pierre Moscovici... Elle a aussi été chargée de la campagne de la Journée de l'Europe, le 9 mai dernier, patronnée par le ministre délégué aux Affaires européennes, Pierre Moscovici. «Gérard Obadia est connu comme le loup blanc au parti, affirme un cacique du PS. C'est un bon professionnel. Mais aujourd'hui les élus paniquent à l'idée d'être mêlés aux histoires de la Mnef.» LIEN L'Express

PLUS

Si on n'en a pas assez entendues, des roses et de pas fraîches
Février 2010: lien PaSiDupes à propos du maire d'Angoulême
Mai 2010: lien PaSiDupes sur les insultes de Martine Aubry
Juin 2010: lien PaSiDupes sur la vulgarité selon Aubry

L'UMP a donc de multiples motifs d'indignation -anciens et récents.

"Il est honteux de sa part [PS] de faire de tels amalgames", "Je ne vois pas pourquoi il y a de la part du Parti socialiste une telle violence dans tous les propos. Franchement, il ferait mieux de se concentrer sur le fond, sur les idées, sur les contre-propositions : sept ans et demi d'opposition du PS pour en arriver chaque fois à ce déluge verbal d'attaques, d'insultes et de critiques, c'est pas ça que veulent les Français", avait-il déploré.

Nous leur souhaitons de retrouver avec la confiance et la maîtrise d'eux-mêmes, leur dignité: le pouvoir aurait besoin d'un partenaire, sinon épanoui, non pas frustré, mais équilibré.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):