POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

dimanche 22 août 2010

Sondage: la gauche ne ferait pas mieux que la majorité

Les Français sont déboussolés par la propagande médiatique

Le PS lance la campagne présidentielle pour son université d'été

Une nette majorité de Français – 57% - pensent que si la gauche était au pouvoir aujourd'hui, "elle ne ferait pas mieux que la droite", selon un sondage Viavoice pour Libération paru lundi 23 août 2010.
Plus d'un Français sur deux (55%) souhaiterait néanmoins que "la gauche gagne la prochaine présidentielle" ! Cohérent ?

Sondage sous influence socialiste

C'est en soutien à l'université d'été du PS qui se tiendra en effet à La Rochelle (27-29 août), que le quotidien de gauche Libération assure que la gauche aurait gagné 3 points dans la perspective lointaine de la présidentielle 2012. Le PS est ainsi prêt à subir à nouveau son expérience désastreuse des sondages 2006.
Avec 9% d'avance auprès de sondés, le sondage promet 50% des suffrages à la gauche qui estime ainsi pouvoir remporter la présidentielle si elle avait lieu aujourd'hui, contre 41% pensant l'inverse.
Si élevé soit-il, ce différentiel a déjà été dépassé fin mars, « dans le contexte très particulier de la victoire de la gauche aux élections régionales", rappelle François Miquet-Marty, directeur associé de Viavoice.

Défiance à l'égard du sondage ViaVoice

Les commentaires de ViaVoice associés à ce sondage de commande est particulièrement suspect, du fait de sa terminologie. Le souhait du retour de la gauche au pouvoir "s'explique, [selon le commerçant en sondages] en premier lieu, par la défiance des Français à l'encontre du président de la République", crédité d'une "popularité de 34% seulement", poursuit le sondeur.
Ce dernier lui oppose François Fillon qui est "en revanche, épargné aux yeux de l'opinion, par les polémiques générées par l'affaire Bettencourt-Woerth". Qu'il s'agisse d'une incitation à ne pas épargner l'inoxydable Fillon plus longtemps ou d'une nouvelle tentative d'écartèlement des deux bras forts de l'exécutif, ViaVoice est manifestement partial.

ViaVoice pistonne le PS

Cette entreprise commerciale de sondage trouve au PS "le crédit" nécessaire pour "définir des solutions sur les enjeux d'actualité".

Des a priori
Ainsi, les Français font bien plus confiance "au Parti socialiste et à ses dirigeants" qu'à "Nicolas Sarkozy et à la majorité" pour "trouver des solutions efficaces pour le financement des retraites" (50% contre 29%), pour l'emploi (49% contre 27%) et pour "respecter la morale en politique" (44% contre 23%).

Le sondeur ne laisse à personne le soin de « décrypter » son propre sondage

Pour ViaVoice, "sur le fond, c'est bien l'écheveau de cette triple épreuve qui constitue un talon d'Achille majeur pour Nicolas Sarkozy et sa majorité, et qui plaide en faveur de l'opposition".
Néanmoins, "dans le contexte des interventions estivales", 43% des Français font plutôt confiance au chef de l'Etat pour "trouver des solutions efficaces contre l'insécurité" (contre 34% au PS).

La formulation des questions affirmations adressées aux sondés est très incitative, puisque le point de vue est nettement celui de la gauche:
"Vous souhaitez que la gauche gagne la prochaine élection présidentielle
Vous estimez que la gauche gagnerait une élection présidentielle, si cette élection avait lieu aujourd’hui"
Le sondage a de plus été réalisé du 18 au 20 août par téléphone, dans la semaine plutôt morose des retours de vacances...

ViaVoice et son président de société étaleront-ils la même préférence quand Europe Ecologie lui commandera son propre sondage ?... Il faut bien vivre !

Les sondés ont dû se prononcer à l'aveugle, indépendamment du candidat PS...

Bien que fort prolixe dans la communication de son sentiment et défiant vis à vis du pouvoir
, ViaVoice nous épargne d'ailleurs ses commentaires partisans sur le panier à crabes socialistes: un réel embarras interne dont l'opinion ne doit donc pas être témoin !

François Miquet-Marty ne prétend pas à la neutralité
Ce 'responsable marketing' du PS fait comme si des réponses à ses appels téléphoniques pouvaient avoir une quelconque valeur scientifique et, sur des bases rêvées, développe bravement la thèse assurant que les France de gauche seraient de plus en plus conciliables. Adepte de la méthode Coué, il veut croire que l’union de la gauche en vue de 2012 est possible – la guerre idéologique des gauches n’aura pas lieu, selon lui. Pari tenu !
Et les media "insolents" font leur miel de cette régurgitation.
Lire PaSiDupes

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):