POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 18 août 2010

Non à Lénine et Mao, les camarades de Frêche (PS)

De Gaulle et Churchill aussi, alibis involontaires
Mimétisme pathologique

Le festival d'été de Montpellier: un nouveau délire de Jojo Frêche

On peut être passionné d'histoire des idées politiques, mais un jardin secret n'est pas fait pour être public, et iconoclaste de surcroît. Avec l'argent de la communauté, le président DVG de l'agglomération de Montpellier s'est payé un gros caprice: il a pris livraison de cinq statues -évidemment monumentales - de trois mètres de haut: celles de Churchill, Roosevelt, de Gaulle, Jaurès, mais aussi Lénine. Un second arrivage est prévu dans quelques mois, rendant cette fois-ci à hommage à Golda Meir, Nelson Mandela, Nasser et Gandhi, pour apaiser certains. Mais comme un malheur n'arrive jamais seul, le mégalomane socialiste accueillera un monstre de plus, Mao.

Réhabilitation
Les dictateurs marxistes veilleront sur les habitants de Montpellier depuis la place Hélios du quartier Odysseum à Montpellier (Hérault), en bonne compagnie. Le totalitaire local se garde vraisemblaement une place pour le jour de sa mort...

Le despote héraultais justifie les crimes politiques

L'affreux Jojo fait son marché dans l'Histoire
«Il s'agit de rendre hommage aux grands hommes politiques qui ont marqué le siècle dernier. Ce sont tous des chefs d'État, à l'exception de Jaurès. Ces cinq-là, les cinq premiers sont des personnes pour qui je nourris une profonde admiration, en particulier pour Lénine de la révolution de 17», explique le président de l'agglomération montpelliéraine.
Le psychopathe Lénine a fait 8 millions de morts, des ouvriers et des paysans.

«Dans la deuxième série, j'ai choisi Mao Tsé-toung pour la période de la Longue Marche de 1929 à 1949. Après, une fois au pouvoir il était nul. C'est un peu pareil pour Lénine que j'ai élu pour la période 1917-1922», poursuit le président DVG de la région qui hésite, et on le comprend, à inviter Staline sur cette place des grands hommes dont il souhaite qu'elle devienne un site de visite touristique.
Mao est responsable de 65 à 70 millions de morts.

«L'opinion publique n'est pas encore mûre pour Staline. Le choisir serait pris de ma part pour une provocation. Il est considéré, à juste titre d'ailleurs, comme le boucher de l'Europe avec les goulags. Et pourtant, lui aussi a changé le cours de l'histoire avec la victoire de Stalingrad sur les Allemands. À ce titre-là, c'est un grand homme», ajoute Georges Frêche.
Staline a fait au bas mot 20 millions de victimes.

Troubles cliniques: Frêche est un révisionniste
Hitler et Pol Pot ont également marqué l'histoire.

Si le PS est staliniste, et Frêche alors ?
La statue de Saddam Hussein (Irak), recyclable à Montpellier

Depuis son nouvel emplacement historique, le tyran délirant n'oublie pas l'épisode de la dernière campagne régionale, et observe, amusé, les tribulations du Parti socialiste dont ses amis et soutiens sont toujours exclus. «La mission qu'ils ont envoyée ici ? C'est du stalinisme aux petits pieds, les meurtres en moins, encore que les meurtres soient moraux dans cette affaire. Ils voulaient passer l'éponge pour les Pyrénées-Orientales et l'Aude, condamner l'Hérault et le Gard», affirme-t-il sans visiblement lâcher d'un pouce les dossiers régionaux.

Les démocrates s'érigent contre l'iconoclaste
Le début du règne de l'empereur Néron (ci-contre, à gauche ou à droite) fut empreint de plus de modération et de clémence que celui de Jojo-de-l'Hérault.
Il faut donc espérer que Mme Frêche, mère, est morte et enterrée, car Néron en vint à tuer la sienne, tout en restant aussi populaire que l'affreux Jojo. Finalement déclaré ennemi public par le Sénat, le débauché se suicida, non sans avoir au préalable incendié Rome pour faciliter, lui-aussi, des projets d'urbanisme.



Une belle fin pour la statuaire 'soviétique' de Montpellier.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):