POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 1 août 2019

Christianophobie: un calvaire détruit, la croix arrachée, en France

L'auteur de la tuerie de l'hypermarché Walmart à El Paso, Etats-Unis, est un "homme blanc," clame la presse. En France, c'est "un homme" inconnu...

La commune de Montblanc (Hérault) a été la cible d’un acte christianophobe dans la nuit du 26 au 27 juillet


Le calvaire situé à hauteur de la sacristie de l’église Sainte Eulalie a été gravement dégradé. La croix a été brisée, ses éléments de pierre et de ferronnerie, jetés au sol, comme le montre une photo diffusée par Claude Allingri, maire DVD du village.

Pour l'élu, si l’acte n’a pas été revendiqué, "les coupables ne sont pas totalement inconnus". 
Mais on reste dans l'attente que les autorités de police se révèlent plus efficaces dans l'investigation que dans les consignes de fermeté et que les provocateurs soient interpellés  

Qui sont-ils pour commettre ce sacrilège ? Des vandales décérébrés ordinaires, des athées qui tentent de combler le vide de leurs vies en s'en prenant à ce qui compte pour les autres, ou des religieux qui ont la haine des "mécréants" ? Quel(s) qu'il(s) soi(en)t, trouvent-ils le sentiment de puissance qui comble un instant le dégoût de soi, l'illusion d'exister le temps de leurs méfaits. Ils nous font peine et méritent notre compassion. 

Celle de Castaner, ministre des cultes, n'a pas été entendue sur place, à l'occasion de son déplacement sur la base de la Sécurité civile de Nîmes pour l'hommage rendu à Franck Chesneau, le pilote du bombardier d'eau qui a donné sa vie pour sauver les habitants menacés par un incendie, dont il reste toujours à savoir s'il est criminel...

En attendant, Claude Allingri l’affirme : "La croix sera reconstituée et retrouvera sa place."

En mai dernier, c'est le cimetière de Bédarieux, déjà dans l’Hérault, qui était profané

Le carré protestant du cimetière communal a été vandalisé dans la nuit du lundi 20 au mardi 21.

Comme souvent, les profanateurs ont agi de nuit, ajoutant ainsi la lâcheté à l’ignoble : vases cassés, plaques jetées à terre, pots de fleurs retournés. De nombreuses dégradations ont été découvertes au matin dans le cimetière de Bédarieux, commune gérée par un maire PCF, puis PS, à environ 56 km à l'ouest de Montpellier et à 30 de Béziers. 

L’enquête a été confiée aux gendarmes de la commune, mais on attend toujours qu'elle ait produit des effets...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):