POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

vendredi 4 avril 2014

Dufflot (EELV) déplore l'incapacité de Hollande à changer de cap

Duflot (EELV), une voix libre et pas piquée des Verts

Cécile Dufflot, déplore l'incapacité de François Hollande à changer de cap
Transition, à défaut de changement 
Duflot laisse le Logement en l'état

à Sylvia Pinel
"Depuis des mois, je réclamais un changement de cap. J'ai cru que la défaite obligerait l'exécutif à bouger", lance aussitôt l'ancienne ministre du Logement,  dans un entretien à Libération vendredi, à peine a-t-elle été éliminée.

Mais, "la seule réponse apportée a été un casting et l'affirmation, par le nouveau Premier ministre, de la continuité", a déploré l'ancienne ministre.

"J'ai dû en tirer les conséquences", affirme-t-elle, car pour elle, "avoir un ministère de l'Ecologie sans ce changement de cap, c'est avoir un couteau sans lame"

Ségolène Royal a déjà sa benne de tri sélectif à ras bord

"Etre ministre, ce n'est pas un titre, c'est avoir les moyens de changer les choses. Le choix était entre une social-orthodoxie et la social-écologie", lâche Cécile Dufflot.

Intérrogée sur la capacité de Ségolène Royal à réaliser la transition écologique, l'ex-ministre du Logement estime que "le temps n'est plus aux déclarations d'intention. Il faut passer aux actes". Pour elle, il ne faut pas "tenter une énième synthèse au trébuchet entre le productivisme de Bercy et l'écologie".

L'ancienne ministre de l'environnement de Mitterrand dans le viseur
"Choisir la social-écologie, cela veut dire ne pas seulement préserver un modèle obsolète, mais préparer un avenir intense en emplois, où l'on produit et consomme différemment", insiste-t-elle. 
"Pour cela, il faut que l'objectif soit partagé, piloté par une équipe cohérente qui lui donne de la crédibilité", explique Mme Dufflot, ajoutant que sa décision de quitter son poste a été "douloureuse" mais "nécessaire".

Duflot va pouvoir se consacrer aux Européennes
Elle pourrait - sans mal -  faire mieux qu'au Logement.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):