POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

vendredi 25 avril 2014

Lille: une tentative de viol laisse indifférents les usagers du métro

De l'indifférence des Français à la non-assistance à personne en danger

Une jeune femme de 29 ans a été agressée dans le métro de Lille


La victime, habitante de Tourcoing dans le Nord, a raconté son calvaire du mercredi 23 avril à La voix du Nord et sur RTL. "Dès que je suis rentrée dans la rame, le jeune homme est venu vers moi directement avec une bouteille. Il sentait l'alcool. Il m'a touchée et personne ne m'a aidée. Je me suis défendue toute seule", raconte la victime qui ne peut retenir ses larmes. "Il a commencé à me bloquer et à me toucher à plusieurs reprises. J'ai essayé de le calmer, en lui disant que je suis mère de quatre enfants. Il n'a rien voulu savoir. Il me disait que j'étais une belle fille, une pute et qu'il allait appeler son cousin pour me violer", précise-t-elle dans La Voix du Nord.

Une jeune femme de 29 ans raconte comment les autres passagers de la rame ne sont pas intervenus, alors qu'elle appelait au secours.

"Les gens sont partis dans l'autre rame",
 tout au fond. Ils m'ont laissée toute seule et ils me regardaient me faire agresser. J'ai demandé du secours, j'ai crié à l'aide. Les gens s'écartaient, ils avaient peur, je pense, comme moi", ajoute sur RTL la jeune femme, qui tente de comprendre le comportement des autres passagers.
"Je me suis mis à côté d’un monsieur, il n’a rien fait. C’est malheureux et anormal ! Je suis une femme. On est fragiles. Les gens auraient dû me défendre ! Je ne demandais que ça, qu’on me donne un coup de main…", ajoute avec indignation la victime.
Il était connu des services de police, notamment pour des vols avec violence. 

Non-assistance à personne en danger
L'agression a duré entre 20 et 30 minutes.La victime n'a pourtant trouvé aucun soutien auprès des usagers présents, cinq personnes, qui évitent de monter dans la même rame à l'arrivée du métro. "On ne leur demande pas forcément d'intervenir, mais cela ne coûte rien d'appeler la police", a regretté la source policière. 
L'homme menace de la frapper à plusieurs reprises, et lui touche la poitrine et les fesses, rapporte encore cette source. Mais aucun passager n'a l'idée d'utiliser son téléphone portable.


Après avoir reçu quelques gifles et essuyé des crachats,
la Tourquenoise parvint à sortir du métro. 

Elle arrêta une voiture pour trouver de l'aide et c'est un jeune homme de 18 ans qui vint à son secours. Son agresseur commença à s'échauffer avec le conducteur, avant d'être interpellé par la police. 

La victime confia à La Voix du Nord qu'elle continuerait à prendre le métro, car elle n'a pas le choix, mais elle "espère qu’aucune autre femme ne subira la même chose". Son agresseur, âgé de 20 ans, a été condamnée, jeudi, à 18 mois de prison ferme.

L' "homme", l' "agresseur",  un "homme de nationalité étrangère", disent les journalistes


"
Ce jeune homme de nationalité marocaine a écopé de 18 mois de prison ferme." Agé de 19 ans et placé sous mandat de dépôtil a été condamné en comparution immédiate par le tribunal de Lille, pour agression sexuelle par une personne en état d'ivresse et pour violences avec usage d'une arme par destination. De nationalité marocaine, il a également écopé d'une interdiction de territoire de 2 ans.

Pourquoi dissimuler que l'individu est Marocain?
Serait-il Corse ou Breton que les media n'en feraient pas mystère. 
L'information lacunaire n'est pas professionnelle, mais la discrimination raciale, au détriment des Européens comme des autres, est anti-républicaine et inégalitaire.



2 commentaires :

  1. Quelle tristesse,
    que sont devenus les français (!),
    la prochaine victime sera peut-être l'un d'eux,
    les accros du portable sont-ils devenus manchots,
    ne savent-ils pas qu'à plusieurs on peut maîtriser quelqu'un,
    le faire sortir,
    qu' un coup de pied bien placé peut le bloquer.
    Les États-Unis déteignent de plus en plus sur notre société.
    C'était prévu, mais cela va très vite.
    Mais que c'est triste.

    RépondreSupprimer
  2. oui tout a fait d accord avec vous

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):