POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 20 juin 2014

La justice est-elle plus sévère avec les petits, gros et laids ?

En Californie, la photo d'un prisonnier émoustille Facebook

Madame la juge saura-t-elle rester impartiale?
Un bad boy au physique de mannequin est-il équitablement exposé aux  rigueurs de la loi qui frappe les brutes que la nature n'a pas avantagés ? La CGT et le SM planchent sur la question...

Arrêté mercredi pour vol à main armée, un beau brun aux yeux clairs, a déjà son fan club sur le réseau social.  
13.000 "J'aime"... pour un braqueur. Des admiratrices se ruaient jeudi sur la page Facebook d'un commissariat de Californie où la photo d'un prisonnier au physique de mannequin créait une émeute en ligne.

Mercredi, Jeremy Meeks, 30 ans, s'est fait arrêter avec trois  complices pour une série de vols à main armée par la police de Stockton à l'est de San Francisco. Au lendemain de son arrestation, sa photo d'identité judiciaire avait récolté plus de 13.000 "J'aime" et généré plus de 350 partages sur Facebook.

Les juges et les jurys populaires peuvent-ils rester insensibles?

"Oh mon Dieu, il est à croquer !", s'exclame Adjutha Lambertina sur Facebook. "Est-ce qu'on peut me menotter à lui?", supplie Asher Morales. Et Mme la juge avec ?
La loi est dure, mais c'est la loi
"Il devrait figurer sur un panneau d'affichage, pas sur une photo de prisonnier", regrette encore Kylie Romero. Sur le "Mur des cons" du Syndicat de la Magistrature, peut-être pas ! 
Justice quantitative
A quel TIG (travail d'intérêt public) M. le juge peut-il donc bien le condamner, sans créer une émeute au lycée mixte le plus proche (ou au collège le plus reculé) ? Le juge d'application des peines (JAP) n'aura pas vraiment le choix entre la présentation de la lingerie masculine sur les podiums d'Yves Saint-Laurent ou de Jean-Paul Gautier et un stage au service d'une association, les Femen, ou auprès de personnes défavorisées, car l'entretien des espaces verts, des plages ou des squares, paraît exclu, tout comme la maçonnerie. 

Les photos d'identité de ses comparses apparaissent elles aussi sur la page Facebook du commissariat, mais elles n'ont récolté qu'une centaine de "J'aime" à eux trois
Et encore, nous ne savons rien de la peine infligée à son complice teint, rondouillard et mou, non plus qu'à son collaborateur sec et méchant, aux cheveux passés au gel...
La réforme pénale de Taubira devra prévoir d'enlaidir certain(e)s prévenu(e)s et de relooker certain(e) autres. C'est ce que tente ici Valls sur un sujet particulièrement ingrat.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):