POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 23 juin 2014

Couac sur le prix de l'électricité: ambiance électrique au gouvernement

Valls contredit Royal, annonçant une hausse de moins de 5% pour l'automne  


Le gouvernement Valls doit accorder ses violons

Y a de l'électricité dans l'air....
Finalement, il y aura bien une hausse du prix de l'électricité à l'automne. Cette hausse annoncée par Manuel Valls vendredi au Creusot sera d'une "ampleur plus faible que 5%". Or, Ségolène Royal avait annoncé, jeudi, un gel des tarifs de l'électricité en août...

Valls et Royal divergent sur le prix  de l'électricité

Oublié le gel voulu et promis par la ministre de l'Ecologie et de l'Energie: la veille,  Ségolène Royal avait pourtant annoncé un gel des tarifs de l'électricité en août, une décision qui a fait chuter le titre d'EDF en Bourse !
Le Premier ministre affirme son autorité: cette augmentation, il la veut, sans en connaître le montant, mais il la veut. Il y met un point d'honneur face à sa ministre. Pourtant, si Manolo est capable de "préciser" qu'il y aura finalement bien une hausse à l'automne 2014, Valls est incapable de "préciser" de quel montant. Nous paierons plus cher et plus tôt grâce à Ségolène...


Valls ne détricote pas la loi Nome: elle sera mise en oeuvre avant 2016, si Royal n'interfère pas

Valls n'est pas franc du collier: pas d'augmentation des impôts directs, mais impôts indirects sans limites? Lors de son déplacement sur un site d'Areva au Creusot, le Premier ministre a rappelé que la "loi Nome [Nouvelle organisation du marché de l'énergie, qui est une loi de 2010], prévoit une réforme du mode de calcul des prix de l'électricité". 
Cette loi "doit être mise en oeuvre avant 2016 et l'objectif, comme cela a été fait pour le gaz, est de tenir compte des marchés de l'électricité", a ajouté Manuel Valls. 
"Une hausse aura bien lieu en 2014, elle interviendra cet automne et sera, compte tenu de l'évolution récente sur les marchés, d'ampleur plus faible que les 5% qui étaient initialement prévus", a martelé Manolo. Olé!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):