POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 5 juillet 2018

Sondage : la popularité de Macron chute à son plus bas niveau sur un an

Les chiffres du sondage ne rendent toutefois pas compte de son impopularité réelle

Le sondeur tente de rester crédible
La popularité d'Emmanuel Macron est en baisse et connaît même un ralentissement sans précédents en ce mois de juillet. 
Un an après son accession à l'Elysée et à l'heure des résultats du baccalauréat, les Français décernent les notes les plus faibles au président de la République et à son premier ministre. Le "premier de cordée" devra passer les oraux de rattrapage...

D'après le baromètre Elabe pour Les Echos et Radio Classique publié ce jeudi, le chef de l'Etat n'obtient que 34% de bonnes opinions, soit une baisse de 6 points.
Les cotes de confiance du chef de l'État et de son premier ministre sont en forte baisse (-6) avant les vacances d'été," observe en revanche Le Figaro.
Deux points (34% lui feraient encore confiance à gauche, contre 32% à droite)  sont-ils négligeables?


Tout se passe comme si les Français, qui a observé la paire Macron-Philippe  pendant un an avant de se prononcer, commençaient à rendre leur verdict. Où sont les résultats et le changement promis ? semblent-ils demander. Notamment les retraités (34 %, -12) et les catégories aisées (49 %, -12). Un comble pour Macron, qualifié par la gauche extrême de "président des (très) riches".
Une "fake news"
La popularité du président "s'érode", selon Le Monde, tandis qu' elle connaît une "sévère chute (...) "dans les derniers sondages", pour Les InRocks. Qui peut-on croire ? La cote de l'ex-banquier tombe à 32 % et tutoie donc  celle de François Hollande après 14 mois de mandat (27%) ! Quelle claque, pour celui qui a pris son prédécesseur comme contre-modèle ! 
Les experts omettent de "décrypter" quelque chose de dérangeant.
En mai 2018, un sondage BVA faisait état d'une popularité en dents de scie : Macron avait reperdu les points acquis le mois précédent (40% de bonnes opinions : -3), retrouvant son étiage bas du mois de mars. Le chef de l’Etat enregistrait surtout un net recul chez les sympathisants LR (40% ; -14), alors que ces derniers se montraient jusqu’à présent plutôt bienveillants.
Laurent Wauquiez (61%; -1) auprès des sympathisants LR était relativement stable, tout comme Nicolas Sarkozy (56%; -2), qui devançait désormais Valérie Pécresse, en recul de 8 points (54%).


Macron a perdu 8 points en deux mois... Hollande, qui reprend du poil de la bête et éclipse ce falot d'Olivier Faure, passerait presque pour une lumière, si les "sans dents" et les "gens qui ne sont rien" ne cessaient de perdre des plumes.
Non seulement il a perdu la confiance des Français, mais c'est fini, le yoyo : la défiance est installée.

Les entreprises de sondages ont passé un palier dans le mensonge.
Selon le sujet, la situation est pire encore : lien PaSiDupes 


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):