POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 10 juin 2014

Racisme sur la chaîne D8 du groupe Canal+

Valérie Benaïm taclée pour le "blackface" dans "Touche pas à mon poste"

Le grand n'importe quoi des socialos de la télé bobo


La chroniqueuse a indigné les spectateurs de D8
Il leur en faut pourtant beaucoup, aux égarés de D8, pour se choquer, mais on ne rigole pas de la couleur de peau et les habitués des blagues les plus relou et des remarques scabreuses ont atteint le trop-plein.
Ils dénoncent vivement le racisme des rigolards décervelés parisiens sur Twitter pour s'être déguisés en Compagnie créole

avec Jean-Michel Maire dans "Touche pas à mon Poste".

Le tirailleur sénégalais 
illustrant le déjeuner cacaoté 
Banania choisi en 1915
avait provoqué un rejet 
pour "racisme"


La chroniqueuse Valérie Benhaïm a présenté ses excuses, croyant s'en tirer facilement, car le groupe Canal+ a effacé toute trace: il ne s'est donc rien passé ! A preuve, la LDH, le CRAN et le MRAP ne sont au courant de rien et aucune poursuite n'est exercée.





 
Dans l'émission du vendredi 21 mars, Jean-Michel Maire et Valérie Benaïm s'étaient passé le visage au cirage et déguisés à la demande du public les réseaux sociaux (voir la vidéo ci-dessous).
Le ridicule  tue
Le terme blackface renvoie aux minstrel shows, spectacles créés vers la fin des années 1820 interprétés par des acteurs blancs
 qui se noircissaient le visage et qui alternaient chants, danses, musique et intermèdes comiques. Le comédien incarnait une caricature stéréotypée des Noirs, à l'époque du colonialisme américain.


Le "blackface" jugé raciste de Benaïm et Maire... par 20Minutes

Mais de nombreux téléspectateurs ont trouvé cette plaisanterie tout simplement raciste. 
Voici la réponse de la chroniqueuse:

L'album de Hergé, Tintin au Congo, a fait l'objet de poursuites en justice, malgré des dessins comme celui joint à droite.  

Dans ce contexte de névrose généralisée, il s'est donc très naturellement trouvé des internautes pour demander des excuses publiques dans l'émission du lundi suivant l'outrage, d'autres rappelant qu'"être noir n'est pas un déguisement".

Née au XIXème siècle, le "blackface" est une pratique qui s'est popularisée alors que sévissait la législation Jim Crow aux États-Unis, plus communément appelée "lois de ségrégation raciale". Les "minstrels shows", un genre théâtral dans lequel les comédiens blancs incarnaient tous les stéréotypes associés aux personnes noires, faisaient fureur. Selon John Strausbaugh, auteur d'un livre sur le sujet, les origines du "blackface" s'inspirent de la tradition d'exhiber les noirs pour amuser les blancs, pendant les ventes d'esclaves africains.
Plusieurs réactions indignées dans notre diaporama ci-dessous:

Mais les précédents historiques et médiatiques passent au-dessus de la tête des amuseurs du PAF:
Pas plus tard qu'en novembre 2013, une journaliste "beauté" (sic) du ELLE France a déjà posté sur son compte Instagram personnel une photo d'elle affublée d'une perruque afro et le visage passé au noir. Accusée de racisme, elle a présenté ses excuses pour son geste "offensant". Comment une professionnelle du niveau de cette pauvre Benhaïm aurait-elle pu savoir? Quant à son brillant complice Jean-Michel Maire, il a l'insulte facile, et nous nous abstiendrons donc de dire tout haut ce que tous pensent tout bas. Que voulez-vous? Vu le trop-plein de chaînes inutiles, il faut niveler le recrutement par le bas pour occuper l'antenne.

Le site Fashion Bomb qui dénonça cette mascarade fit alors observer au passage qu'ELLE France avait élu Christiane Taubira "personnalité féminine de l'année": "Comme c'est ironique, alors, que Mme Deroo entreprenne de représenter une femme de couleur de manière aussi offensante"
Joséphine Baker, héroïne de la Résistance, n'a pas les faveurs de la ministresse: pour une histoire de bananes ! Elle a pourtant mis sa grande popularité au service de la lutte contre le racisme et pour l'émancipation des Noirs, en particulier en soutenant le Mouvement des droits civiques de Martin Luther King. Pouvez-vous citer une ville qui aurait donné son nom à une rue ou une école ? 
Cyril Hanouna, en revanche, peut sans doute y prétendre...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):