POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 20 mars 2017

Alerte à la bombe au Parquet National Financier (PNF) à Paris

Les juges d'instruction du PNF ont été évacués lundi matin

Un appel téléphonique anonyme a alerté sur la présence d'une bombe au pôle financier du Tribunal de Grande Instance de Paris

Les démineurs du laboratoire de la Préfecture de police de Paris ont été envoyés sur place, a-t-on appris de source proche de l'enquête. 
Une équipe cynophile de la gendarmerie, avec deux chiens spécialisés dans la recherche d'explosifs, est également arrivée sur place.
Un périmètre de sécurité a été mis en place
et des policiers ont été déployés. Tous les bâtiments adjacents à celui occupé par le pôle financier du TGI de Paris ont également été évacués.

Une centaine de personnes ont été évacuées, selon une source policière. 
Les locaux évacués abritent les juges d'instruction chargés d'enquêter sur  la grande délinquance économique et financière et le parquet national financier (PNF), créé à la fin de 2013 à la suite du scandale du compte bancaire caché de l’ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac.

Des policiers ont pris position devant les différents accès au siège du Parquet national financier (PNF), écrit Le Monde.
"Un appel a été passé à 10h12, au standard de la police pour une alerte à la bombe au pôle financier de la rue des Italiens", dans le IXe arrondissement de Paris, a précisé cette source. "Les vérifications habituelles sont en cours", a-t-elle ajouté. 

L'alerte à la bombe a été levée au pôle financier à Paris

Après plus d'une heure d'évacuation, l'alerte à la bombe a été levée lundi au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, a-t-on appris de source policière.
Les forces de l'ordre ont procédé à la recherche d'explosifs dans ce bel immeuble du IXe arrondissement, qui abrite le parquet national financier, mais n'ont rien découvert, précise-t-on. "Le doute et l'alerte ont été levés" levée vers 12h30, sans que rien de suspect ne soit trouvé.

La source policière parle de malveillance, sans plus de précisions sur la provenance, ni la teneur de cette fausse alerte.

D'habitude peu médiatisé, le pôle national financier du TGI de Paris s'est rendu célèbre avec le début de l'affaire Fillon. Après l'ouverture d'une information judiciaire, trois juges de ce pôle ont été saisis pour instruire le dossier. Mardi dernier, François Fillon se rendait dans les locaux pour y être mis en examen.
Des juges financiers instruisent aussi l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs au Front national. 
En effet, quand la gauche est au pouvoir, seule la droite est traquée par l'Etat-PS.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):