POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 25 mars 2015

A Hénin-Beaumont, la gauche invente les menaces de mort et le vandalisme républicains et justes

Incendie à la mairie FN de Hénin-Beaumont et Steeve Briois menacé

Il ne fait pas bon être dans l'opposition
Le Front national se serait bien passé de cette nouvelle publicité. La mairie FN de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) a été la cible d'un incendie vraisemblablement criminel. Dans la nuit de mardi à mercredi, les flammes ont endommagé les locaux du service courrier et un tag de menace de mort contre le maire Steeve Briois a été découvert, a-t-on appris de source policière.

Une agression haineuse qualifiée de fait divers
La campagne est chaude pour l'entre-deux-tours des élections départementales à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) dans ce bastion frontiste. L'alerte a été donnée mercredi vers 6 heures par des femmes de ménage qui ont prévenu les sapeurs-pompiers et la police, a indiqué à l'AFP Bruno Bilde, adjoint au maire chargé de la communication. A l'arrivée des sapeurs-pompiers, l'incendie était éteint, a-t-on appris auprès du Codis du Pas-de-Calais, selon lequel "il y avait un peu de fumée et quelques petites fumerolles". "L'incendie est vraisemblablement d'origine criminelle", a déclaré à l'AFP une source policière, précisant qu'une vitre du rez-de-chaussée du bâtiment avait été brisée.

Qu'en retient Le Point? Une accusation: "Philippot tacle Valls"...

Pendant la campagne des élections départementales,
le Premier ministre Valls (PS) n'a eu de cesse que de cibler le Front national directement et à plusieurs reprises, exprimant sa "peur" de le voir obtenir des succès électoraux importants. Ses vociférations ont eu pour effet d'aider le FN à recueillir 25 % des suffrages dimanche dernier. Au second tour dimanche prochain, il pourrait remporter quelques départements, comme l'Aisne ou le Vaucluse.

"Tout est à refaire"

Le ou les auteurs de l'incendie se sont introduits dans le service de documentation où ils ont endommagé du matériel informatique, a précisé Bruno Bilde. Ils ont ensuite forcé une serrure et ont pénétré dans les locaux du service courrier où ils ont mis le feu qui a détruit deux scooters qui se trouvaient sur place, selon la même source. "La pièce du service courrier a brûlé", a déclaré Bruno Bilde, selon lequel "tout est à refaire".
Les graffitis sont des menaces de mort: "A mort Briois", "Charlie est mort" et "Ben Laden" ont été découverts sur les murs du service documentation, a encore précisé Bruno Bilde.
Interrogé sur le sujet dans l'émission Questions d'info LCP-France Info-Le Monde-AFP, le vice-président du Front national a déclaré qu'il existait une "ambiance qui a été créée (...) du fait des propos outranciers et scandaleux et antirépublicains de M. Valls, qui a appelé publiquement et qui a revendiqué de stigmatiser un parti politique et ses électeurs". 

Le sous-préfet de Béthune (Pas-de-Calais) s'est rendu sur place, a-t-il poursuivi. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale du Pas-de-Calais. 
Valls a-t-il prévu l'envoi d'une cellule psychologique?

Intimidation de la gauche (radicale) ?
Marine Le Pen était annoncée ce soir à Hénin-Beaumont: elle y tiendra un meeting électoral.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):