POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 3 mars 2015

Hillary Clinton, ancienne secrétaire d'Etat d'Obama, aurait fait courir des risques aux Etats-Unis

La bécasse a-t-elle rédigé de dangereux mails ?

L'affaire pourrait menacer la candidature d'Hillary Clinton à la présidentielle
 
Le New York Times a révélé que l'ancienne secrétaire d'Etat américaine a utilisé son adresse électronique personnelle pour envoyer des messages  de fonctions. 
Elle est donc accusée de viol des lois fédérales sur l'archivage des données, selon le quotidien, quand elle était à la tête de la diplomatie américaine durant le premier mandat de Barack Obama.

Le comportement inconscient d'Hillary Clinton et de son équipe

Il a  choqué Thomas S. Blanton, le directeur de la National Security Archives . Il rappelle que les messageries personnelles ne sont pas sécurisées et que les membres de l'exécutif ne devraient pas les utiliser, ou alors seulement en cas d'extrême urgence.
Pour sa défense, l'irresponsable a remis 55.000 pages de courriels au département d'Etat et un de ses porte-parole a assuré au New York Times que celle-ci s'était conformée "à la lettre et à l'esprit" des règles.
Fin 2014, son potentiel futur rival républicain, Jeb Bush, a publié -après coup- les mails de ses deux mandats, et leur contenu n'a rien révélé qui le soupçonne d'inconséquence. Enfin, il n'était pas en charge de la diplomatie fédérale - donc des affaires internationales-, mais  gouverneur de Floride.

 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):