POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 12 septembre 2013

Attention, ça va péter avec les artisans le 13 septembre

La capeb 12 en colère avait prévenu

Les artisans avaient annoncé des blocages filtrants sur Rodez 

La colère monte avant la manif du 13 septembre à Rodez.

"Attention un jour, ça va péter !"
Avec ses équipes, Patrick Bounhol, président de la CAPEB 12 (accroupi à g.) veut rassembler un maximum de monde ce prochain vendredi 13 septembre à Rodez. D'ici là, d'autres tags revendicatifs étaient visibles depuis plusieurs jours sur de nombreuses routes aveyronnaises, œuvres des équipes de la Capeb 12. 

Conséquence d’un immense ras-le-bol dans ce secteur d’activité, les blocages filtrants étaient annoncés officiellement sur Rodez le 2 septembre pour le vendredi 13 septembre par le chef de file de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment de l’Aveyron (Capeb 12) .

François Hollande  a été destinataire d’un courrier de la Capeb 12 le 18 juin dernier
Après sa visite éclair du 29 mai dernier à Rodez à laquelle il a participé, Patrick Bounhol lui a adressé un cri d’alarme relatif au mécontentement de toute une profession. Entre autres vérités, il lui a signifié que le bâtiment traverse la plus grande crise de son histoire et qu’aujourd’hui, malgré sa détresse, il n’est toujours pas entendu par les pouvoirs publics qui restent sourds à ses revendications en matière notamment de TVA à taux réduit et de statut de l’auto entrepreneur."

Réponse de Sylvia Pinel
Invitée de BFMTV le 21 août, la ministre de l'artisanat promit de "renforcer le régime" des auto-entrepreneurs, prétendant que son projet de loi présenté ce mercredi-là devait "participer au redressement économique et à la création d'emploi"...

Députés et sénateurs, d
es relais grippés

Bien que contactés, les députés et sénateurs aveyronnais ont, "fait la sourde oreille", la Capeb 12 a décidé sans plus attendre de passer la surmultipliée en terme de communication.

Depuis plusieurs jours, un slogan imprimé proprement avec pochoir et peinture blanche biodégradables s’inscrit en lettres capitales sur les routes de l’Aveyron. Le slogan "Attention, un jour ça va péter !" a eu tôt fait d’intriguer la population rouergate et les forces de l’ordre.

Une équipe de Patrick Bounhol s'est faite interpeller la bombe de peinture à la main dans une rue de Rodez. 
Une garde à vue plus tard, Patrick Bounhol a pu rassurer les policiers ruthénois. "Non, nous ne sommes pas des anarchistes ! [Il aurait mieux valu !] Nous sommes respectueux des bâtiments publics. Le but de ces pérégrinations nocturnes -qui vont d’ailleurs se poursuivre dans tout l’Aveyron jusqu’au 12 septembre à minuit- est juste de sensibiliser les gens à nos soucis quotidiens."

La Capeb 12 énoncçait cinq raisons majeures de la colère "saine"des artisans
"Personne ne nous défendra à notre place. Demain, il sera trop tard. Les pouvoirs publics (gouvernement et parlementaires) ne nous entendent pas. Les dépôts de bilan et licenciements économiques se multiplient en Aveyron comme ailleurs. Si nous ne bougeons pas, c’est la fin de la TVA réduite sur les travaux et dans le cadre du service à la personne (20% au lieu de 5 ou 10%!). Enfin, conclut Patrick Bounhol, nous devons convaincre les pouvoirs publics des méfaits ravageurs de toutes les formes de travail clandestin et de concurrence déloyale telles que le régime des auto-entrepreneurs [de Dame Pinel] et l’éco-taxe poids lourds

Sinon, pratiquement,
ce 13 septembre à Rodez, les blocages filtrants débuteront à 6 heures du matin, se poursuivront par des passages symboliques devant l’URSSAF et le centre des impôts, avant un déjeuner convivial place d’Armes.

L'Elysée et les parlementaires Aveyronnais contactés

Le mouvement de ras-le-bol des artisans et entrepreneurs animé par la CAPEB 12 a dépassé depuis la mi-juin les frontières du département. 
"Nous avons écrit le 18 juin à François Hollande, rappelle Patrick Bounhol. Notre appel au secours a été entendu par son chef de cabinet, Isabelle Sima, qui m’a répondu le 27 août dernier me disant que le président de la République avait bien reçu le journal syndical de la CAPEB 12 et qu’il avait pris connaissance avec attention des préoccupations exprimées dans cette publication. Cette dame m’a également indiqué qu’elle avait signalé notre démarche à Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires, Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du commerce et du tourisme, ainsi qu’à Bernard Cazeneuve, ministre de l’Economie et des finances, chargé du budget."

Quant aux cinq parlementaires aveyronnais, ils ont tous fait l’objet de lettres informatives de la part de la CAPEB 12 "sans aucun retour à ce jour" de début septembre. Et Patrick Bounhol d’insister sur le "caractère entièrement apolitique" du mouvement programmé ce prochain vendredi 13 septembre dès potron-minet aux entrées de Rodez.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):