POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 6 septembre 2013

Paris: huit membres d'une cellule islamiste échappent à la police

Quatre d'entre eux ont été interpelés

Ces Français ont été arrêtés jeudi à Paris par des policiers de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur). 
Raphaël Gendron, Français tué à 38 ans 
en avril 2013, dans les rangs d'une 
brigade islamiste en Syrie
Parmi les quatre interpellés figurerait la tête du réseau, selon une source policière. Cette arrestation tombe particulièrement à point, alors que Valls vient d'être désavoué par le président de la République, mais dans l'urgence à reprendre l'avantage sur la ministre de la Justice, huit ont pu échapper à la police. 

Agés de 23 à 33 ans,
ces membres présumés d'une cellule islamiste radicale faisaient partie d'un groupe de 12 suivis depuis à peu près un an par la DCRI et la direction du renseignement de la préfecture de Paris. 

Certains d'entre eux ont braqué un Quick à Coignières,Yvelines, il y a quelques jours.
L'argent du braquage devait leur permettre de financer un éventuel départ rejoindre le djihad en Syrie. 

Plus d'une centaine de djihadistes français en Syrie

Abdel Jelil, Français vivant au Mali 
aux côtés des islamistes
C'est le constat de l'échec de la politique d'immigration de la gauche depuis seize mois et du parti-pris des enseignants.
Ce que l'AFP ne dit pas
Toujours selon la radio, deux armes factices et le butin du braquage -3000 euros- ont été saisis lors de perquisitions et les suspects sont actuellement en garde à vue.

Une partie des membres du groupe -connu pour pour ses thèses anti-occidentales et antisémites est déjà partie combattre,
 précise RTL. 
Il y a ainsi "plus d'une centaine de Français ou de résidents en France" qui combattent actuellement en Syrie aux côtés des rebelles islamistes, dans les rangs de l'opposition officielle à Bachar al-Assad ou avec des  groupes djihadistes, a affirmé il y a quelques jours Manuel Valls
Selon des spécialistes du renseignement, ils seraient même 200 Français qui auraient choisi depuis un an et demi d'aller combattre en Syrie, devenue une des principales sources de préoccupation des services antiterroristes français. Hollande ambitionne-t-il de frapper les citoyens français pour lesquels la loi coranique prend le pas sur les lois de la République ?
A défaut, qu'il concentre plutôt ses efforts sur la libération des Français tenus en otages. 
Le photographe Edouard Elias et le grand reporter d’Europe 1 Didier François ont en effet été enlevés sur la route d’Alep par un groupe armé il y a trois mois, jour pour jour, ce vendredi.
Serge July,, et membre du "Comité de soutien aux journalistes otages en Syrie" présidé par
Florence Aubenas, qui couvre la guerre syrienne de religions pour le quotidien socialiste Le Monde, aux côtés de l'armée syrienne libre (ASL). Rappelons qu'en 2005, elle a été retenue en otage pendant plusieurs mois en Irak. 
Selon l'ex-journaliste trotskiste (puis socialiste) et co- cofondateurs du journal Libération qu'il dirigea de 1973 à 2006, les otages français seraient entre les mains des rebelles. Les autorités françaises sont parvenues à établir un contact avec un groupe qui appartient à la rébellion.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):