POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 15 août 2011

Islam radical en France: battu pour non respect du ramadan


Un mineur ligoté et roué de coups pour avoir rompu le jeûne

Son grand frère le lapide tabasse

Les autorités nous serinent que l'islam de France est modéré
Or, dimanche 14 août au soir, Mahomed, un adolescent de 17 ans a été découvert ligoté dans un appartement de Miramas. Le "jeune garçon" avait été roué de coups par un frère aîné. Malika, la maman élève seule ses six garçons.

Les pompiers et policiers sont intervenus vers 22 h, alertés par des voisins qui avaient entendu des gémissements et constaté une fuite d'eau provenant de l'appartement du dessus. Ils ont trouvé un jeune homme portant des traces de coups, poignets et chevilles entravés.

La victimes s'est vu prescrire 15 jours d'incapacité temporaire totale (ITT) par le médecin de permanence. Déscolarisé, ce privilégié de la diversité défavorisée avait un emploi.
Lien FR3

La règle islamique ne doit être transgressée
La loi républicaine peut l'être en revanche car elle est subordonnée à la première.
Le mois de jeûne et de prières sacré du ramadan, qui commémore la révélation divine reçue par le prophète Mahomet, a débuté le 1er août. Durant cette période, les musulmans doivent s'abstenir de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil.
Le grand frère, en fuite, reste introuvable.



Les représentants religieux de la mosquée condamnent cet acte de violence.


Précision utile et indispensable
?
L'omission de certaines informations par la presse doit suggérer une volonté de dissimulation. Or, le Midi Libre relève ici que la victime est née à Alger. Mieux, nous avons cette fois le droit (l'obligation de bien vouloir noter ?) qu'elle possède un passeport français: cette précision de la nationalité ne peut pas toujours être apportée et son absence est significative.
L'agence de presse française distille la suspicion
Elle est reprise de Libération à L'Express qui émettent donc des doutes sur la véracité des violences, leur auteur et leur justification par la jeune victime de frères aînés âgés de 27 et 34 ans.
C'est ainsi que la presse entière fait le douteux copié-collé originel de formules discréditant la victime: l'adolescent "a affirmé avoir été passé à tabac", "il a rapporté aux enquêteurs qu'il avait été frappé (notamment avec un tuyau d'arrosage)", "Selon les déclarations de l'adolescent", et le mécréant est villipendé par sa propre mère: "Selon sa mère, qui élève seule ses six garçons, 'il ne marche pas droit et fait des choses pas bien' ". Les fanatiques religieux auraient donc eu de bonnes raisons de remettre le galopin dans le droit chemin d'Allah...
Et tant pis pour les coups !
Mais quand on pense que les Français condamnent la fessée, à l'instigation d'associations et de la presse qui prennent le parti des cogneurs, on voudrait se croire dans un mauvais rêve.

Contexte politique

Miramas est une ville de tradition cheminote et cégétiste
en tant que gare de triage au nord des Bouches-du-Rhône. L'alternance PCF-UDF a été interrompue par l'élection d'un maire-conseiller général socialiste. 1er candidat de la liste d'union de la gauche à Miramas, c'est un proche, tiens, tiens... de Martine Brochen-Aubry ! Comme Samia Ghali, sénatrice et maire de secteur à Marseille. Il était en outre son mandataire départemental au congrès de Reims.

La ville se situe en région PACA où le président socialiste, Michel Vauzelle, se flatte de rassembler la plus forte concentration de musulmans en France.

L'auto-censure par la presse est applicable à un certain nombre de cas politiquement lourds
et non soumis à la loi générale.
L'ordre républicain "égalité, liberté, fraternité" n'est valable que dans la propagande victimaire. Lorsque la diversité se fait bourreau, il est politiquement correct d'en revenir à la devise historique " liberté, égalité, fraternité "...

3 commentaires :

  1. Et tous ces " Charlots " de politiques et autres médias qui nous expliquent qu'en France, l'Islam est tolérant....Heureusement !!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu le coran de A à Z pour comprendre cette haine qui prévaut dans l'islam. Ce livre ne sécrète que l'asservissement, la haine de l'autre et la nécessité d'islamiser la planète.
    Pour ce qui est des musulmans il y en a de trois sortes.
    1/ les fanatiques du coran (butés primaires haineux)dont le seul but est dar el islam sur la planète.
    2/ Les complices silencieux "non!! c'est pas moi, c'est l'autre ....mais contents du boulot des fous.
    3/ Les musulmans sincères victimes autant que les non muzz.Ils veulent faire leur islam tranquillement pour eux et ils sont intégrés dans les pays où ils résident, respectent la législation, l'être humain, la démocratie.
    Ceux là, alors que musulmans sont ennemis des intégristes.
    Une seule solution ....ne pas accepter d'être asservis chez nous. Les algériens se croyaient asservis chez par les français ...ils les ont chassés ...Bravo!! profitons de l'exemple!!

    RépondreSupprimer
  3. il n' a pas d'Islam modéré.
    le propre de cette religion et de s'imposer...au besoin par la force..et ils ne s'en privent pas.
    il ne sont bien qu'a deux endroits, chez eux et chez les autres. et cette presse qui fait profil bas sans cesse....a baisser son pantalon on fini pas se faire dilater le fondement !!allez ouste tt le monde dehors...ou respectez les règles ....sinon !
    remarquez que je post en anonyme sinon on serait encore capable de me taper sur les doigts car ce n'est pas politiquement correct.
    misère, mon pauvre pays qu'es-tu devenu:-(

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):