POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 26 avril 2017

Présidentielle: une ex-secrétaire d''Etat LR refuse un Hollande bis

Ex-secrétaire d'Etat de Juppé, elle votera Le Pen 

Françoise Hostalier a déclaré lundi qu'elle votera pour M. Le Pen et non pour E.Macron 



Au second tour de la présidentielle, "entre la peste et le choléra, il faut choisir", a exhorté l'ancienne secrétaire d'Etat du gouvernement Juppé en 1995
"Ce n'est pas mon choix préféré, mais entre la peste et le choléra, il faut choisir", a expliqué l'ancienne députée UMP du Nord, confirmant sa déclaration à La Voix du Nord.
Pour autant, elle avoue n'être "d'accord avec pratiquement rien" du programme de Marine Le Pen. 

E. Macron "est quelqu'un que je ne respecte pas", a lâché F. Hostalier  

Le jeune banquier est "le représentant d'une mouvance qui a détruit un homme qui était pour moi le meilleur: François Fillon".

La mouvance du conseiller de Hollande, c'est "un mélange de grande finance internationale, de media qui sont inféodés et instrumentalisés, de la gauche caviar, bobo", a ajouté F. Hostalier, qui fut membre du Bureau national du Parti radical valoisien présidé par André Rossinot, puis par Jean-Louis Borloo.

Si Mme Le Pen est élue, a expliqué cette inspectrice générale de l'Éducation nationale, "je pense que c'est nous [la droite républicaine] qui gagnerons les législatives. Il y aura une cohabitation avec un Premier ministre venu de nos rangs, donc on pourra empêcher Marine Le Pen d'appliquer les mesures extrêmes de son programme"

A l'inverse, si Macron est élu, "il y a un risque majeur" qu'il dispose d'une majorité pour mettre en oeuvre son projet, met en garde Françoise Hostalier, 63 ans, qui fut secrétaire d'Etat à l'Enseignement scolaire de mai à novembre 1995, sous Chirac.
Françoise Hostalier est présidente est fondatrice de l'association Action Droits de l'Homme (ADH), et membre de l'ONG Mères pour la paix (MPP): elle s'est engagée pour la défense des droits des femmes et la protection de l'enfance. Colonel de la réserve citoyenne de l'armée de l'air (10e promotion), elle est devenue spécialiste de l'Afghanistan, elle est nommée parlementaire en mission par Nicolas Sarkozy en octobre 2011 pour faire le bilan de l'action de la France en Afghanistan et dégager des pistes de coopération entre les deux pays dans le cadre du désengagement militaire de la France. Elle contribue à la rédaction du Traité d'amitié et de coopération entre la France et l'Afghanistan signé le 27 janvier 2012. Elle est présidente du Club France-Afghanistan créé en février 2012 dont l'objet est de tisser des liens entre toutes les personnes intéressées par l'Afghanistan en France et par la France en Afghanistan et de faciliter les actions de développement économique et culturel entre les deux pays. Elle a participé à plusieurs missions d'observations électorales (Afghanistan 2004, 2005 et 2010, Tchad 2011, Bosnie-Herzégovine 2010, Russie 1993).
Elle a été membre du Conseil d'administration de la Fondation Abbé-Pierre
(FAP) de 1994 à 2006, de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) de 2002 à 2009 où elle a présidé la sous-commission chargée des droits des femmes, de l'enfance, de la famille et de l'éducation aux droits de l'homme.
Elle a aussi été 
membre du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées (HCLPD) présidé par Xavier Emmanuelli de 1996 à 2012.
 Cette 'Juppette' vaut bien des Duflot, des Cosse et autres Hidalgo ou Rossignol, réunies...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):