POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 18 avril 2017

La presse a prévenu Macron de la publication imminente d'une révélation qui l'accable

Macron a pu répondre à la rumeur avant qu'elle ne soit rendue publique...

La presse fait sa propre contre-information pour servir le candidat de la finance



Avant même qu'il ne soit sorti dans la presse, Emmanuel Macron a pu nier un scoop sur lui. Et c'est BFM TV, la chaîne de Patrick Drahi, qui s'est prêté à cette opération de déminage en invitant le candidat à l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC ce lundi matin. En plateau, le candidat concurrent du PS s'est justifié de cette primeur contraire aux intérêts commerciaux de la presse comme à la déontologie professionnelle, disant vouloir jouer la transparence pour démonter un scoop, avant même qu'il ne soit sorti dans la presse, et déminer ainsi le terrain devenu chaotique pour lui.

BFMTV prend fait et cause pour Macron sur son rapport à l'argent

Invité de Jean-Jacques Bourdin pour son ..."Entretien d'embauche", Emmanuel Macron s'est enflammé dans ses explications, certifiant avoir gagné un peu plus de 3 millions d'euros entre 2009 et 2014, en quatre années dans une banque privée internationale, précisant en outre vivre chichement de ses droits d'auteurs, qui lui ont rapporté 250.000 euros.
"Entre 2009 et 2014, j’ai gagné un peu plus de 3 millions d’euros, tout cumulé. Là-dessus, j’ai payé 1,4 million d’impôts, j’en suis très heureux. Je n’ai pas fait d’optimisation fiscale", a affirmé Emmanuel Macron.
"Il restait 1,9 million d’euros. Là-dessus, j’ai remboursé des emprunts que j’avais: 500.000 euros. J’ai fait des travaux, en particulier dans la maison de ma femme, pour 300.000 euros. J’ai fait 100.000 euros de travaux à Paris", a-t-il ajouté. "J’avais à la fin de cette période 270.000 euros d’épargne qui apparaissent dans la déclaration de la Haute autorité pour la transparence [de la vie publique, HATVP]" Cette autorité peut se saisir de l'affaire, sauf à nier la légitimité de sa propre existence.
video

orange.fr participe à la manipulation de l'opinion

6medias et orange.fr se prêtent à l'opération d'accusation sans preuves en relayant l'insinuation de Macron, selon laquelle l'équipe Fillon serait à la manoeuvre. "Certains de mes adversaires politiques ont décidé de diffuser de fausses informations : 'Monsieur Macron, il a un compte caché dans un paradis fiscal, il a de l'argent caché à tel ou tel endroit.' C'est totalement faux. J'ai toujours payé tous mes impôts en France et j'ai toujours eu tous mes comptes en France", a-t-il déclaré, les yeux dans les yeux de Bourdin.

Emmanuel Macron sous-entend une évidence - si les faits étaient avérés - que l'auteur de cette rumeur pourrait être l'un de ses adversaires dans la course à l'Élysée. François Fillon, pour ne pas le nommer, mais le désignant ainsi comme son principal adversaire. "Il ne viendra pas vous l'annoncer. On attend de voir déjà si certains le sortiront. Qu'on fasse courir des fausses rumeurs ou des fausses informations par le biais de boucles de mails ou du numérique, ça m'est insupportable. C'est pour ça que je voulais faire cette opération de transparence avec vous", a-t-il raconté à son complice Jean-Jacques Bourdin.

Mais,
 en perte de vitesse, le candidat évoque en même temps la possibilité que cette révélation supposée imminente - "dans la semaine" - puisse ne jamais paraître... Méchant montage d'un candidat malsain en plein doute sur ses chances de succès ?

VOIR et ENTENDRE la présentation que fait orange.fr de ce coup foireux
:
video
Le précédent de Jérôme Cahuzac, le ministre socialiste du Budget, fraudeur du fisc, le fait réagir vivement :

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):