POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 17 avril 2017

Présidentielle 2017: si les candidats ne sont guère inspirés, ils inspirent les créatifs du 'street art'

Le top 10 des affiches parodiques

La campagne présidentielle 2017 a produit son lot habituel d'affiches détournées

On relève des références aux grands classiques de Disney, à la BD ou aux jeux de mots et, le plus souvent, un bon slogan et un bon visuel. Comme pour les affiches officielles, les parodies qui fleurissent sur les panneaux d'affichage depuis quelques jours empruntent aux codes politiques pour mieux les détourner. Elles prêtent toutes à sourire et, pour certaines, font clairement référence à l'actualité. 
Jouez à associer le top 10 des affiches parodiques de cette campagne aux onze candidats en compétition. 

1. Juste Le Blanc

"Le vote juste, c'est le vote blanc, votez Juste Le Blanc". Qui n'a pas ri devant la mine déconfite de Jacques Villeret à l'énoncé de l'identité du personnage incarné par Francis Huster dans le cultissime 'Dîner de cons' ? On prend ici la même référence (qui marche avec tout), et on l'adapte à un propos très sérieux : la reconnaissance du vote blanc. C'est drôle et ça fonctionne.


Il n'a pas de prénom mais il aurait pourtant un programme... Qui cela peut-il être ?

2. Marion Cotillon

Un bon slogan, "La France festive", un bon candidat, Marion Cotillon, et un super visuel, parsemé de cotillon, ça donne le produit parfait du marketing.

3. La Petite Sirène

"En nage avec la Petite Sirène". Cruelle affiche que celle-ci pour le Parti socialiste puisque le hashtag est le même (#PS2017). Et on ne peut évidemment pas manquer l'allusion au surplace de Benoît Hamon, largué dans les sondages à moins de deux semaines de l'élection, et au mouvement En Marche! de Macron. 


4. Leodagan 

Si le langage fleuri de Leodagan, père du roi de Bretagne dans Kaamelott, fait souvent mouche dans la série, il en va de même sur les affiches ! Ce "Je peux vous proposer mon pied dans les noix" est une promesse qu'on le croit volontiers capable de tenir !

5 et 6. Pinocchio et Cendrillon

On vous laisse choisir pour l'ordre d'apparition dans le classement tant les deux se ressemblent. Préférez-vous Pinocchio et son "Jiminy Cricket n'a jamais été mon assistant parlementaire" ou Cendrillon et son "Ma robe et mes souliers m'ont été offerts par une amie" ? Inutile de préciser que les deux font références aux affaires Fillon...


7. Picsou

Faut-il encore croire en une redistribution équitable ? Picsou est affirmatif : non. "Pas de fausses promesses, je garderai tout pour moi", indique l'affiche. 

8. Grognon

On reste dans l'efficacité qui fait au moins décrocher un sourire avec ce schtroumpfissime "Moi j'aime pas les élections" de Grognon. S'il n'est pas élu, Schtroumpf Grognon pourra prétendre à un poste de ministre sous Juste Le Blanc... 

9. Cartman 

En reprenant le langage fleuri du petit Cartman de 'South Park', on obtient forcément une affiche dans l'air du temps : grossier, comme à la télé. Elle aurait toutefois bien mieux fonctionné si François Hollande avait eu le courage de se présenter. J'ai un bilan de m*rde et je vous emmerde"...

10. Kaa

Ce n'est pas le plus élaboré mais il fonctionne toujours : le regard de Kaa, le serpent du Livre de la jungle, est toujours aussi envoûtant. "Ayez confiaaaanceee, votez pour moaaaa". Nul besoin d'hologramme pour participer à ce jeu des sondeurs.  


Moins souriant...
Sur un tout autre sujet, mais en situation:
Voir illustration 5/6


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):