POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 16 décembre 2009

RATP: des revendications indécentes de conducteurs pas si mal lotis

Cette énième grève est-elle justifiée ?
Les usagers sont exaspérés

La ligne A du RER subit aujourd'hui sa septième journée de grève consécutive, qui a commencé le jeudi 10 décembre, pendant le shopping de Noël. Or, la direction de la RATP a fait de nouvelles propositions, dont une nouvelle prime, en fonction cette fois d’objectifs de régularité. Mais les syndicats n'y voient que des avancées insuffisantes. Lire PaSiDupes
Lundi dernier les syndicats menacaient d’étendre le conflit au RER B dès mardi. Il n'en a rien été: l'initiative aurait été d'autant plus impopulaire qu'elle aurait été encore moins fondée.
Cette grève est-elle vraiment justifiée ?

Les conditions de transport des usagers
La ligne A, qui traverse les axes vitaux de la région parisienne, et son flux d'exploitation est tendu: cette ligne est à la fois la plus fréquentée en Europe et celle où les incidents sont les plus nombreux parmi les lignes de RER. En 2003, la ligne ne transportait plus d’un million de voyageurs que 7 jours par an. Il y en avait 175 en 2008, autrement dit pratiquement tous les jours de travail. Lire PaSiDupes (RER B)
Mais, autre singularité, la ligne A du RER est aussi la seule exploitée par la RATP.
La situation des conducteurs de la ligne A du RER

Pour eux, la pénibilité du travail est déjà prise en compte :
- sur 6h30 de journée de travail, les conducteurs n’ont que 3 heures de conduite effective.

les salaires ? La Cour des Comptes relevait récemment qu’ils ont augmenté de
+18% entre 2001 et 2007,
+ 3% par an,
deux fois plus vite que l’inflation.
Demandez aux routiers ce qu’ils en pensent !
Aux retraités, on ne demande rien...

Et où en est le service minimum ?

Les dénigreurs de l'opposition se plaisent à en nier la réalité devant les micros, mais, sur les quais du métro, les travailleurs apprécient une amélioration notable. Lire PaSiDupes

Ce n’est pas encore le service minimum
Il n’est pas procédé à la réquisition de personnel, car ce serait vécu comme une atteinte au droit de grève et le gouvernement n’a jusqu’à présent pas voulu, ou pas osé, aller jusque-là, mais les abus des conducteurs contribuent à faire évoluer les mentalités et à lever les principes.

En revanche, le « service garanti »prévu par la loi votée en 2007 est effectif
- bonne information sur les trains qui circulent,
- une rame sur deux aux heures de pointe le matin et le soir.
C’est un progrès par rapport au passé.

Le statut particulier de cette ligne pose problème
Au total, sans attendre un projet de Grand Paris pour dans 20 ans, élus régionaux, Etat, usagers, personnel et direction de la RATP feraient mieux se mettre tout de suite d'accord pour voir ensemble comment, sans délai, rendre cette ligne A du RER praticable. Faute de quoi, les victimes des transports parisiens doivent s’attendre à de nouvelles prises d'otages de la ligne et de ses usagers.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):