POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 3 décembre 2009

Obama fait du Bush et envoie 30.000 soldats de plus en Afghanistan

Le prix de la résistance aux Talibans
Le président américain aura pris son temps malgré les pertes humaines

Après trois mois de consultations, Barack Hussein Obama a dévoilé sa nouvelle stratégie américaine en Afghanistan le 2 décembre. La décision était pourtant déjà prise le 29 novembre, premier dimanche de l'Avent. Fait-il mieux qu'avant ? Bush aurait-il fait pire ? Cette nouvelle politique des Démocrates consiste en effet à envoyer 30.000 militaires supplémentaires.
Et les pacifistes ont-ils pour autant défilé dans les rues de Washington, New York ou Chicago ? Comment se fait-il que l'ambassade des Etats-Unis n'est pas redevenue le point de rassemblement des pacifistes de tout poil ?

Le déploiement de ces troupes fraîches devrait s'effectuer sur six mois

Le président, qui s'exprimait devant les élèves de West Point, la plus prestigieuse école militaire américaine (ci-contre) , a donné ses ordres de déploiement dès dimanche, avant même d'avoir communiqué aux Américains la décision la plus attendue et peut-être la plus lourde de sa jeune présidence. Les Marines de Camp Lejeune, en Caroline-du-Nord, devraient être les premiers à aller affronter le danger dans le sud de l'Afghanistan notamment dans la province de Helmand.


Les talibans adhèrent à un mouvement fondamentaliste musulman qui se répand au Pakistan et surtout en Afghanistan depuis octobre 1994. En 1980, les Soviétiques envahirent l'Afghanistan dans le but, selon certains, de rallier ce pays au bloc soviétique, pour d'autres, de réagir, à ses frontières, au soutien actif des États-Unis d'Amérique aux moudjahidines luttant contre le régime communiste de Kaboul.

Obama a déjà triplé les effectifs

Avec ces 30.000 soldats, le contingent américain atteindra quelque 100.000 hommes. Il aura quasiment triplé sous la présidence du démocrate Obama, puisqu'environ 35.000 soldats étaient stationnés en Afghanistan en janvier 2009. Ce renforcement découle de la nouvelle tactique américaine : se donner très rapidement les moyens de contrer la progression des talibans dans le pays, tout en montrant aux Américains que la présence de leurs troupes dans le pays n'est pas illimitée.

Parallèlement à l'annonce de renforts, Barack Obama explique que s' il ne peut annoncer la date de la fin de l'engagement américain en Afghanistan, les premières troupes américaines quitteront le pays avant la fin de son mandat. Le retrait débutera dès juillet 2011.

Mardi, le représentant spécial de Nicolas Sarkozy pour l'Afghanistan et le Pakistan, Thierry Mariani, a exclu l'envoi de nouvelles troupes françaises de combat au sol. Mais la France pourrait dépêcher des militaires supplémentaires pour la formation de la police et de l'armée afghanes, a-t-il indiqué. Le chef de l'Etat a en tout cas «confirmé que la France resterait pleinement engagée en Afghanistan (…) aussi longtemps que nécessaire», rappelle la présidence française.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):