POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 30 décembre 2009

Cambadélis, ex-stalinien socialiste, voudrait tondre Besson

Kostas réagit à la plainte de Besson

Le ministre Eric Besson a indiqué avoir décidé de "déposer plainte à l'encontre de Jean-Christophe Cambadélis et de Gérard Mordillat en raison des propos publics qu'ils ont tenus récemment. Lire PaSiDupes
Les deux avait assimilé son action et celle des agents de son ministère aux heures sombres du régime de Vichy et à l'entreprise criminelle d'extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale", dans le journal ...Libération.
Cet comparaison avec Pierre Laval est un amalgame non seulement simpliste et outrancier mais aussi insultant pour celles et ceux qui ont eu à subir la France sous l'Occupation nazie.

-> Pierre Laval était député socialiste, grand ministre de la Troisième République, passé progressivement à la droite parlementaire et à Pétain. Numéro 2 de Vichy, il fut un promoteur du collaborationisme – c’est-à-dire un diplomate du compromis avec l’occupant nazi. Comme Déat, Laval illustre donc l'adaptation idéologique d’un homme de gauche à la situation historique dans laquelle il se trouve.
La comparaison des deux grotesques est aussi irresponsable qu’absurde.

Cambadélis chargé de l'épuration au PS ?

  • Kostas Cambadélis poursuit les ministres de l'ouverture de sa haine
  • Cambadélis accuse Hollande de l'échec du PS (lien Nouvel Observateur )



  • Cambadélis dénonce le « faux-pas » de Rocard (lien Nouvel Observateur )
    Michel Rocard, ancien Premier ministre, salua le discours de Nicolas Sarkozy à Toulon, déclarant qu'une "grande convergence est possible entre une droite réformatrice et intelligente" avec la "gauche non révolutionnaire".
    Réaction de Cambadélis:
    « Le député de Paris accuse Michel Rocard d'appeler à l'union nationale avec Nicolas Sarkozy et François Fillon. (Lien Nouvel Observateur) "Le pays a moins besoin d'une union des puissants que d'une autre politique. La tentation de l'union nationale est une réponse de forme à une question de fond. On ne peut pas répondre à la crise en poursuivant ou cautionnant la politique actuelle. Michel Rocard a commis un faux pas", ajouté le député de Paris. »

  • Kostas Cambadélis ne connaît pas la présomption d'innocence
    Juge et partie, il est l'un des accusateurs publics du tribunal révolutionnaire socialiste. De son ex-camarade au PS, il dit: "Pour moi, c'est Pierre Laval ». La cause est entendue.

  • Kostas Cambadélis est un violent
    A l'Assemblée Nationale, le bras d'honneur au Viagra de Maître Mamère est au fond plus symbolique de l'impuissance du PS que la volonté de casser de la droite chez Kostas Cambadélis.

  • A l'Assemblée Nationale, il avait menacé le Premier ministre, Dominique de Villepin, de violences physique, comme l'atteste les photos dont celle ci-contre.
    Lire aussi PaSiDupes
  • Kostas, l'éternel stalinien, est un frustré dangereux

    Il dénonce à tout-va


    -> Dernièrement, c'est Eric Besson qui subit ses aigreurs
    « A gauche, il n'a jamais été reconnu. Mais comme il s'estime plus intelligent que les autres, il finit par démontrer qu'il peut l'être à gauche comme à droite. Sans aucun état d'âme", avait alors suinté Cambadélis.

    -> Cambadélis dénonce la stratégie de Désirdavenir Royal avec le MoDem aux Régionales
    « En proposant une alliance au MoDem dans sa région Poitou-Charentes au premier tour, Sa Cynique Majesté Royal ne "voulait pas vraiment l'union", mais "voulait faire la démonstration" que François Bayrou "parle beaucoup d'union", mais n'en veut pas. » Et de commenter: « Ségolène Royal a l'habitude d'être singulière, tout le monde le sait".
    Cambadélis se situerait-il sur l' « axe central » anti-Sarkozy du MoDeM? De la la gelée Royal, Fanfan Bayrou ne confirme-t-il pas : « « Ce qu'elle fait, c'est souvent rigolo » ? (lien Le Figaro )


  • -> Cambadélis dénonça aussi le dépôt d'une gerbe sur la tombe de Pétain par François Mitterrand, puis les relations de ce dernier avec René Bousquet, l'ancien préfet de la Gironde sous l'Occupation. Un temps pressentit comme Premier secrétaire suite à la victoire de 1997,Lionel Jospin lui préféra François Hollande.

    -> Il interpelle Bernard Kouchner
    En septembre 2009, Kostas Cambadélis interpelle B. Kouchner, ministre des Affaire Etrangères de l'ouverture, sur le coup d'Etat au Honduras à l’encontre du président libéral progressiste, Manuel Zelaya, et exprime par courrier la nécessité d’une réaction européenne. « Depuis cette date, en dépit de déclarations bienvenues condamnant les auteurs de ce forfait institutionnel, l’Europe n’a pas pris d’initiative significative permettant le rétablissement de la démocratie au Honduras ». Il ajoute: »La France, qui est membre permanent du Conseil de sécurité, a, par ailleurs, ouvert un dialogue confiant et un partenariat avec le Brésil qui lui donnent une responsabilité particulière en cette affaire. »
    VOIR et ENTENDRE Moscovici, Védrine et Péan

    -> En revanche, Kostas Cambadélis n'accable Jack Lang d'aucun reproche

    Qu'a fait Jack Lang, ministre de la Culture de Mitterrand, serviteur de Vichy, pour mériter d'être intouchable au PS ? N'accepte-t-il pas des missions de la part de la majorité UMP:
    - Comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions, ce qui lui vaut les critiques de Jean-Marc Ayrault et François Hollande et l'amène à démissionner de son mandat de secrétaire national et de son départ du bureau national le 11 juillet 2007;
    - Le 25 février 2009, il se rend à Cuba comme « émissaire spécial » de Nicolas Sarkozy pour relancer le dialogue franco-cubain, mais cette fois la direction du PS lui épargne ses critiques
    - Le 1 octobre 2009, Jack Lang fut également envoyé spécial de Nicolas Sarkozy en Corée du Nord.
    - Au printemps 2009, il apporte son soutien au projet de loi Hadopi, en désaccord avec les députés de son groupe présents lors des débats et le 12 mai, lors du vote solennel à l'Assemblée, Jack Lang est le seul membre du groupe PS à se prononcer pour.
    Comment Kostas Cambadélis justifie-t-il ce traitement de faveur ? Wikipedia ne connaît plus que les personnalités de droite condamnés ...

  • Cambadélis a-t-il jamais été reconnu au PS ?

    Le 8 déc. 2008, Julien Dray, un proche de Désirdavenir Royal, attaque deux lieutenants de Martine Aubry: Bartolone et ...Cambadélis.
    « J'ai été le premier à me livrer à un examen de la campagne présidentielle. Mais dans le moment actuel, nous ne sommes pas les pyromanes. Je tiens pour responsables de la situation deux camarades qui avaient le devoir par leur histoire de rassembler le PS. Je parle de Jean-Christophe Cambadélis et de Claude Bartolone. » (lien Le Figaro)

  • Les casseroles du vertueux Cambadélis
    Deux affaires sont venues contrarier l'avenir prometteur de Cambadélis alors numéro deux du PS. Battu aux élections de 1993, il s'était retrouvé au chômage. Malgré un réquisitoire clément où le député se voit seulement reprocher une partie fictive de son salaire dans une association de travailleurs migrants et à la MNEF (Wikipedia a réduit l'affaire à 88 mots...). Le journal Le Monde nous fait payer pour accéder à son article. Il ne reste que ceci: "Réservoir de militants » et « pompe à finances », la mutuelle étudiante [MNEF] a accompagné la gauche au pouvoir dans les années 1980 : ses combats internes, ses associations et sa dérive affairiste. [...] Dehors, dans le froid de ces premières semaines de mars, une génération naît à la politique et à la contestation étudiante. Dedans, devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris, une autre répond de ses dérives financières. Cette génération-là a atteint la cinquantaine presque sans s'en apercevoir."
    Kostas doit prendre du champ, il se mit donc en retrait du Bureau national du Parti socialiste. A noter qu'il ne sera pas déclaré inéligible. Les plateaux de la balance de la justice penchent nettement à gauche.
  • Que reste-t-il de Cambadélis ?
    Parmi ses mandats électifs et ses fonctions, il a été vice-Président du Conseil Général de Paris et Vice Président de la Haute Cour de Justice de la République, ainsi que rapporteur pour avis du budget de l'enseignement supérieur.
    Par force, il est un des rares parlementaires à ne cumuler aucun mandat. Une situation mal vécue imposée par les électeurs. L'amer député de Paris lance alors sur son blog une pétition pour le mandat unique de député...
    Au PS, depuis le congrès du PS de novembre 2008, il n'est plus que secrétaire national en charge de l'Europe et des relations internationales.

    Les réactions de droite et de gauche
  • La réaction du député PS de Paris ne s'est pas faite attendre : "je me réjouis de pouvoir faire la démonstration publique que le ressort de l'évolution de Besson est le même que celui qui anima Laval", a affirmé à TF1 News. Début décembre, Jean-Christophe Cambadélis avait comparé dans Libération les deux hommes.
  • Quelque 80 députés socialistes ont pris la défense de leur camarade Cambadélis en lançant mardi un appel de soutien, dans lequel ils mettent au défi le ministre de l'Immigration de les poursuivre. "Nous, député(e)s de la République française, déclarons : caractériser l'itinéraire de Monsieur Besson n'est pas un délit, stigmatiser l'étranger et l'immigré dans le débat national dénature la République ; renvoyer les Afghans dans un pays en guerre est une faute grave au regard de notre histoire. Alors, si vous l'osez, poursuivez-nous, Monsieur le Ministre !"
  • L'UMP a immédiatement riposté dans un communiqué en dénonçant "un amalgame scandaleux et infondé" et des propos "indignes et irresponsables". "Monsieur Huchon devrait avoir honte de son comportement qui donne une piètre image de la qualité des responsables politiques nationaux", écrit Dominique Paillé, porte-parole du parti, en renouvelant le soutien de l'UMP à l'ex-PS Éric Besson, "objet à l'évidence de vengeances" de la part des socialistes.
  • Auteure d'un communiqué séparé, Valérie Pécresse appuie là où ça fait mal en évoquant les voix dissonantes au sein du PS : "Jean-Paul Huchon devrait s'excuser pour ses propos insultants, comme l'a d'ailleurs recommandé Julien Dray à Jean-Christophe Cambadélis qui a tenu des propos du même genre", juge la ministre de l'Enseignement supérieur.
  • Julien Dray, le député socialiste de l'Essonne, qui n'a pas hésité dimanche à appeler la gauche à participer au débat lancé par Éric Besson sur l'identité nationale, a estimé mercredi que Jean-Christophe Cambadélis devait "s'excuser" pour ses propos. Dray fait valoir que le parallèle établi entre Éric Besson et Pierre Laval "est une insulte grave". "Laval, c'est le principal collaborateur du régime nazi, il est même au coeur de la collaboration [...], il anticipe les demandes de l'occupant, notamment sur les déportations des juifs", a-t-il expliqué sur RMC. "Je comprends qu'on puisse être choqué" par cette comparaison, ajoute le député qui a été rétabli à la tête de la liste PS en Essonne pour les régionales, après son non-renvoi en correctionnelle dans une enquête sur des mouvements de fonds suspects sur ses comptes.

    Gérard Mordillat
    Lire PaSiDupes
  • Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire

    Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):