POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 17 février 2017

Le président de 'La Revue des deux mondes' dénonce l'accusation du Monde de Pierre Bergé

L’emploi de Penelope Fillon "n’a rien de fictif", affirme Marc Ladreit de Lacharrière

Le président de "La Revue des deux mondes" a employé Penelope Fillon en qualité de conseillère littéraire en 2012 et 2013

Homme d’affaires ami de tous les hommes politiques, Marc Ladreit de Lacharrière ne peut pas laisser écrire qu'il aurait accepté de salarier Penelope Fillon en échange d’une décoration. Le quotidien du soir n'hésite pas à parler de "trafic d’influence", mais sans l'affirmer, puisqu'il reste "éventuel" pour l'accusateur même. Si la vanité de l'un reste à démontrer, la bassesse du journal officieux du PS n'est pas moins avérée depuis que Le Monde est passé aux mains du milliardaire Pierre Bergé, un riche comme ne les aime pas Hollande, lequel se laisse toutefois financer par l'argent du capitalisme et du luxe, comme précédemment sa concubine Marie-Ségolène Royal, en 2007. 

En réaction aux supputations du Monde, le président de La Revue des deux mondes a réaffirmé lundi 6 février que l’emploi de Mme Fillon dans cette publication entre mai 2012 et décembre 2013 n’avait "rien de fictif".

"Je suis très choqué de lire que certains articles font un lien entre mon élévation au grade de Grand croix de la Légion d’honneur (1er janvier 2010) et l’emploi de Mme Penelope Fillon à La Revue des deux mondes (4 mai 2012)", a souligné l’homme d’affaires à l’AFP qui colporte des attaques sans queue ni tête, reprises par la presse de l'Etat-PS sous le vocable de 'révélation' ou de 'décryptage'.

Parmi les promus du 1er janvier 2017, sont élevés- à la dignité de grand officier : Jean-Marie Burguburu, ancien bâtonnier, ancien président du Conseil national des barreaux, avocat d’affaires chez Gide Loyrette Nouel et leader de grève, notamment contre la taxe sur le chiffre d'affaires des cabinets d'avocats qui aurait permis de collecter 60 millions d'euros;- au grade de commandeur: Gilbert Santel, président d’Emmaüs Habitat ; Amar Dib, conseiller spécial de la Grande Mosquée et co-fondateur de Convergences, avec Azouz Begag et Jihade Belamri (BEE, entreprise implantée à la fois à Villeurbanne et à Alger) ; Soeur Anne-Claire Esquillan, fondatrice et coordonnatrice de l’association Anyma ('Protégeons les Malades', 1993) ;Dominique Méda, sociologue et membre de l'équipe du candidat Hamon (après avoir appartenu à l'équipe Royal en 2007), et aussi bien Zabou Breitman, comédienne et petite-cousine de Dominique Strauss-Kahn ou Laurent Stefanini, homosexuel dont la nomination ambassadeur près le Saint-Siège par Hollande avait été vécue comme une provocation et refusée par le Vatican.
Une action commando

Résultat de recherche d'images pour "Michel Crépu"
Le 25 janvier, le Canard enchaîné accusa Penelope Fillon de travail fictif à la Revue des Deux mondes et dès le lendemain, 26 janvier, les enquêteurs perquisitionnèrent les locaux parisiens de La Revue des deux mondes après l’ouverture instantanée d’une enquête préliminaire par le parquet national financier (PNF), liée à des soupçons d’emploi fictif qui aurait bénéficié à Penelope Fillon. La revue a publié deux recensions de livres écrites par Mme Fillon sous le pseudonyme de Pauline Camille, à l’automne 2012, sans que le directeur de l’époque, Michel Crépu (ci-contre), ne les ait jamais sollicitées. 
Mais Crépu est journaliste à La Croix et également critique littéraire à la fois sur France Inter, et sur France Culture, deux stations progressistes du service public de Radio France.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):