POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 30 novembre 2013

Des camions par milliers contre l'écotaxe poids-lourds des écolos

La fiscalité écologiste d'EELV barre les autoroutes de l'économie

Des dizaines de barrages  filtrants,
une vingtaine de cortèges
et des milliers de camions 
Des milliers de camions ont bloqué les autoroutes ce samedi pour protester contre l'écotaxe verte 

Ce samedi un peu partout en France, le gouvernement qui promet la concertation, jette les professionnels en colère sur les routes  contre l'écotaxe qui vise les poids-lourds.

La réussite de la mobilisation contre l'écotaxe poids-lourds ne se calcule pas au nombre de manifestants mais au nombre de véhicules. Quelque 4.500 camions pour les organisateurs contre 2.200, d'après le gouvernement.

Du côté de l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE), la seule fédération qui appelait à la mobilisation ce samedi, "nous sommes très satisfaits, c'est plus qu'il y a 15 jours". Mais le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, assure qu' "on est sur les mêmes chiffres"...

"L'avantage, si je puis dire, avec les routiers, c'est qu'il n'y a pas besoin de beaucoup de monde pour mettre le bazar", résume Benoît Hamon, alors que cette journée d'action s'est soldée par des dizaines de kilomètres de bouchons un peu partout en France. Ce sous-ministre qui ne figure  au gouvernement que pour représenter l'aile gauche du PS, a visiblement beaucoup oublié de sa proximité avec les syndicats les plus radicaux et du respect dû aux travailleurs menacés dans leurs emplois. 

Les travailleurs jugent le ministre incompétent

Les organisateurs ont fait rapidement parler le gouvernement..
Mais sa réponse révèle un défaut d'écoute. "Manifester aujourd'hui signifie que l'on souhaiterait interdire au Parlement de se saisir d'une question", a polémiqué le ministre, en référence à la création d'une mission d'information parlementaire (sic) sur l'écotaxe il y a ...une quinzaine de jours.

Frédéric Cuvillier se manifeste après la bataille des portiques
Il assure qu'il va "réunir dans les prochaines semaines à Paris une conférence avec [ses] homologues européens sur ces questions d'harmonisation".

"Nous répondons que nous ne sommes pas impressionnés par sa gestion du dossier !", a riposté Gilles Mathelié Guinlet dans la foulée. Le délégué général de l'OTRE demande en effet la disparition de cette écotaxe, seulement suspendue ...jusqu'à nouvel ordre.

L'Organisation des transporteurs routiers (OTRE) annonce une nouvelle journée d'actions pour mardi 3 décembre.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):