POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 21 août 2013

Défiscalisation des heures sup: Hollande sur le point de retricoter son détricotage

"Nous sommes allés trop vite," avoue le socialiste Thierry Mandon

Le porte-parole du Parti socialiste s'est déclaré favorable à un retour à la défiscalisation des heures supplémentaires

Sur Europe 1, l'élu estime que la mise en place d'un plancher pour les employés à faible revenu pourrait figurer au budget 2014
La fin de la défiscalisation des heures supplémentaires, disposition phare de l'ère Sarkozy, nouveau sujet de litige au sein de la majorité? Jugée trop coûteuse par le gouvernement Ayrault, elle avait été annulée en mars, dès le début de la session 2012-2013. 
"Nous sommes allés un peu vite," a pourtant admis sur Europe 1, Thierry Mandon, "pas pour des raisons politiciennes mais pour des raisons d'analyses économiques"

La mesure-symbole de la France du "travaillez plus pour gagner plus" était décriée par les syndicats, honnie par la gauche qui y voyait un contournement des 35 heures, et dans le collimateur de la Cour des comptes qui avait prôné sa "remise en cause". Cette juridiction financière de l'ordre administratif a une fâcheuse tendance à se discréditer en accumulant les décisions partisanes. Elle avait été abrogée au cours d'un vote le 19 septembre dernier, par 89 voix pour et 64 contre. Surprise, parmi les votants, Thierry Mandon. Alors qu'en est-il ? 

Bientôt au budget?

Thierry Mandon se justifie. 
"J'ai voté l'abrogation, et je la revoterais, mais je pense que la mesure, si elle était affinée, pourrait être plus favorable aux employés aux revenus les plus modestes"
Il précise aussi qu'il n'a pas tenu ses propos en tant que porte-parole du groupe socialiste"mais bien "en tant que parlementaire de l'Essonne, qui fait remonter des impressions du terrain". 
Et de poursuivre: "on pourrait réfléchir à une sorte de plancher, les 500 ou 1.000 premiers euros annuels de gains pour le salarié resteraient non soumis à l'impôt". "J'explore juste une piste que je n'ai pas encore soumise à mon groupe à l'Assemblée" poursuit l'élu qui verrait bien cette disposition figurer au budget 2014.

Comment vont-ils revenir sur leur déblatération

Michel Sapin, alors en charge du projet présidentiel du candidat Hollande, avait rappelé la doxa du parti à Libération en 2011. "Ce qui est mauvais et énorme [dans ce dispositif], ce n'est pas ce que récupère le salarié, mais ce que récupère l'entreprise. Aujourd'hui, il y a quasiment 4 milliards inscrits en "dépense" au budget de l'Etat en remboursement à la Sécu pour compenser l'exonération des charges. Voilà l'imbécillité historique de ce dispositif." 

Sapin poursuivait: "La droite dit: "on donne du pouvoir d'achat aux gens qui font des heures sup en baissant leur impôts". Mais pour la gauche, ce qui est insupportable, c'est d'encourager les heures sup', qui ne sont pas décidées par le salarié mais par l'employeur. Et l'heure sup' coûtant moins cher que l'heure normale, cela incite l'employeur à y avoir recours au détriment de l'emploi." Et le secrétaire national du PS chargé de l'économie d'ajouter: "Au final, l'employé ne travaille pas plus, mais l'entreprise profite d'une baisse de charges sociales."
En 2012, Christian Eckert (PS) est d'un avis sensiblement différent
"La question est de savoir si l'Etat doit surpayer des heures supplémentaires déjà bonifiés", a interrogé le nouveau rapporteur du Budget, Christian Eckert, (PS) lors d'une réunion de la commission des Finances mercredi soir, a rapporté une source parlementaire. 
"Ce dispositif n'est pas seulement coûteux pour l'économie, mais il est ruineux!", a déclaré Régis Juanico (PS) au cours de la même réunion. 

C'est peu de dire que, sinon déblatérer, la majorité n'a pas de ligne politique: il va falloir qu'elle accorde ses violons.

2 commentaires :

  1. La défiscalisation des hs privait d'emplois les chômeurs...............quelle foutaise.......Les socialos n'aiment que les assistés.......les gens qui bossent et ont un petit avantage ne les intéressent pas...........Cette suppression n'a pas fait baisser le nombre de chomeurs mais a pénalisé ceux qui ont un emploi en augmentant leurs impôts et en diminuant la feuille de paie...............de plus en plus de chomeurs, de plus en plus d'emplois bidons subventionnés à 75% par nos impôts......ces emplois dont personne ne veut.............sauf les sociétés qui veulent des esclaves qui ne leur coutent rien................ménage, cantine, .................déjà avec 10 ans d'expérience vous ne trouvez pas d'emploi........alors quand vous ne savez rien faire de vos dix doigts, ni lire ni écrire, ni parler correctement le français................


    Et qui parle du rsa jeunes pour les 18 à 25 ans qui va être mis en place?.......

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement marrant de voir quel argument vont-ils sortir pour revenir sur défiscalisation des heures supplémentaires...

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):