POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 30 mars 2012

Une vingtaine d'islamistes arrêtés dans seulement quelques grandes villes


Coup de filet suite à une enquête sur les milieux islamistes dans plusieurs villes de France



Nabil Belkacemi 15 ans, victime de la Kamikazerie islamiste  (Algérie, 9/2007)



Ces arrestations ont été effectuées notamment à Toulouse et à Nantes


Des hommes de l'unité d'élite du Raid et du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) agissaient sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste.
Des interpellations ont eu lieu également en région parisienne, autour de Lyon et dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) que son président, Michel Vauzelle (PS)  présenta comme la plus musulmane de France dans un discours du  30 avril 2010 à Istres, en présence  de son vice-président du conseil régional Patrick Mennucci (PS), le maire d’Istres, François Bernardini (PS) ou les députés PS Henri Jibrayel et PCF Michel Vaxès. " Je suis fier d’être le président d’une grande région musulmane " Une discrimination "politiquement correcte" que la Ligue des droits de l'homme, SOS Racisme et  le MRAP applaudissent ? 
Plusieurs des personnes arrêtées sont soupçonnées d'être proches du groupement islamiste radical Forsane Alizza, dissous en février par le ministère de l'Intérieur, dont l'opposition, singulièrement Gro-Eva Joly et François Hollande, prétend qu'il reste les bras croisés.

Les exemples ne manquent pas qui décrédibilisent les attaques de la gauche
Ainsi une opération "coup de filet" avait déjà été menée en mai dernier dans les milieux islamistes français de la région parisienne. Sept personnes, dont un mineur, avaient été interpellées lors de l'opération conduite par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans les villes de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), Stains (Seine-Saint-Denis) et Paris. Le "cerveau" présumé du groupe djihadiste, un Franco-Indien ingénieur de formation et originaire de la région parisienne, avait été arrêté en fin de matinée à l'aéroport de Roissy en provenance d'Algérie. Des perquisitions avaient été menées par les forces de l'ordre, notamment à Stains. Mardi soir, six personnes étaient en garde à vue. Un mineur a été relâché après avoir été entendu comme témoin.
Ces interpellations, a précisé le ministre, étaient consécutives à l'arrestation en janvier et annoncée mi-avril 2011 par Islamabad de deux Français à Lahore, la mégalopole de l'Est pakistanais. Prénommés Zoaib et Sharaf et âgés de 19 et 22 ans, ces deux hommes sont originaires de la région parisienne et l'un d'eux est d'ascendance pakistanaise. Ils sont soupçonnés de s'être rendus au Pakistan pour se former au djihad.

Nicolas Sarkozy a précisé que 19 personnes ont cette fois été arrêtées et a annoncé que d'autres opérations auraient lieu.
"Ce qui s'est passé ce matin va continuer, il y aura d'autres opérations qui continueront et qui permettront d'expulser du territoire national des gens qui n'ont rien à y faire", a dit le président-candidat sur Europe 1.

Saisies d'armes
Les arrestations, menées conjointement par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), ont permis la saisie de plusieurs armes de poing, d'au moins un fusil d'assaut de type kalachnikov et d'au moins un gilet pare-balles, a-t-on précisé de source policière.
"Je peux vous dire qu'un certain nombre d'armes dont des kalachnikovs, ont été saisies", a déclaré pour sa part Nicolas Sarkozy.
Ces opérations n'ont pas eu lieu dans le cadre de l'enquête sur les tueries de Toulouse et Montauban mais "en lien avec une forme d'islamisme radical" et "en plein accord avec la justice", a encore dit le chef de l'Etat.
Ces arrestations interviennent huit jours après la neutralisation de l'homme qui a tué sept personnes dont trois enfants en France en se réclamant d'Al Qaïda.
Mohamed Merah a été inhumé jeudi soir dans le carré musulman d'un cimetière de Toulouse après le refus des autorités algériennes d'accueillir sa dépouille.
Les enquêteurs sont sur la piste d'un ou plusieurs complices dans l'affaire Merah, qui a donné lieu à une polémique sur l'efficacité des services de renseignement.
La France a décidé par ailleurs d'interdire l'entrée sur son territoire de quatre prédicateurs musulmans de renom, soulignant que leurs positions et propos "dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public", ont annoncé jeudi les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur.

3 commentaires :

  1. Il est reproché à Nicolas Sarkozy de faire de la récupération pour les élections, c'est honteux et méprisant pour les victimes d'actes barbares.

    NS est le Président de la République jusqu'en mai ; s'il n'était que candidat, on peut imaginer les commentaires, quelle hypocrisie !

    Le sujet est trop grave pour la sécurité des Français pour que les politiques et les commentateurs cherchent la polémique.
    M. Guéant ne s'occupe pas de l'islam radical que depuis les derniers massacres. Combattre le terrorisme se fait dans la discrétion et pas dans les médias.

    Cet islam radical ne respecte pas le code pénal, il a sa loi.
    Cet islam radical s'arme, il a semble-t-il déclaré la guerre à ceux qui ne lui ressemblent pas.

    Quand on entend le mot "fait divers" pour les tueries récentes, c'est révoltant et ne grandit pas leurs auteurs.

    RépondreSupprimer
  2. Les socialistes ne savent décidément pas ce qu'ils veulent!
    Sarko ne fait pas les choses assez vite? Il reste les bras ballants!
    Sarko fait quelque chose? C'est du populisme électoraliste.

    Moi, je veux bien, mais quand, sans rien faire, on n'est même pas capable de prendre APRES COUP ( ce qui est tout de même plus facile) une position claire et nette, comme le disait Colluche: " O n'a qu'à fermer sa g..."

    RépondreSupprimer
  3. Il semble que Hollande et sa bande se moquent bien de la sécurité des Français, des victimes du terrorisme et de leur famille.

    Hollande et le ps n'ont voté aucune des lois suivantes et il vont jouer la comedie lors des obsèques des victimes du terrorisme: Il ne manque pas d'air.

    J'ai trouvé une liste sur le net, je vous en fais profiter.
    -----------------------------------------------------------

    "François Hollande n'a pas voté la loi de 2006 contre le terrorisme"

    "n'a pas approuvé les ordonnances de 2009 sur le financement des réseaux terroristes"

    "s'est opposé à la loi sur la sécurité intérieure que j'avais préparée".

    "François Hollande n'a pas non plus voté la Loppsi de 2002, qui donne à la police judiciaire accès aux fichiers."

    "Il n'a pas voté la loi Perben sur les centres éducatifs fermés ni la loi de 2003 qui interdit des rassemblements hostiles dans des quartiers sensibles."

    "Pas plus que la loi de prévention de la délinquance de 2007, ni la loi instituant les peines planchers, ni celle créant la rétention de sûreté, ni celle de 2010 contre les bandes, ni celle, encore, interdisant la burqa, initiée avec Jean-François Copé."

    "François Hollande, enfin, n'a pas voté la loi de février 2012 prévoyant la création de 24.000 places de prison."

    "Vous voyez: on comprend mieux aujourd'hui l'embarras des socialistes!"

    Brice Hortefeux

    ----------------------------------------------------------
    Faites suivre à vos amis, c'est révélateur de la mentalité de la gauche en général et du PS en particulier. Hollande ne doit pas être président..........ce type n'a aucun courage politique et intellectuellement n'est pas honnête.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):