POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 31 mars 2012

Présidentielle: la morale politique n'est pas au programme de la gauche


L'intox des candidats de la gauche est un manque de respect du peuple

Les mensonges des équipes  Hollande et Mélenchon pervertissent le débat

L'accélération de la campagne à gauche, c'est le passage du culot au mépris

La violence peut être intellectuelle et la campagne présidentielle, qui a déjà dérapé dans les insultes de hall d'immeuble, passe à la délinquance en col blanc, voire rose ou rouge.

Dans l'opposition, le débat vire en effet au pugilat de chiffres erronnés. Jean-Luc Mélenchon affirme que François Hollande et Eva Joly sont d’accord pour maintenir tous les réacteurs nucléaires, sauf un. Pierre Moscovici déclare que le taux de chômage des jeunes en France est de 25%, le plus haut d’Europe.

Approximations ou contre-vérités ? Réponses:
L’accord entre les Verts et le PS sur le nucléaire

Avec une forte progression dans les sondages et des meetings à succès, Jean-Luc Mélenchon mord en ce moment sur plusieurs électorats, dont celui du PS et des Verts.
Interrogé jeudi matin sur France Info, il affirme : "Pour un écologiste, il est plus facile de voter pour moi que pour François Hollande ou Eva Joly parce que, eux, sont déjà d’accord pour maintenir tous les réacteurs nucléaires sauf un".

Faux !

L’accord signé entre Europe Ecologie-Les Verts et le Parti socialiste en novembre dernier prévoit de réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75% actuellement à 50% en 2025, ce qui comprend la fermeture d’ici cette date de 24 réacteurs nucléaires, à commencer par l’arrêt immédiat de la centrale de Fessenheim.
En fait, le machiavélique candidat des communistes du Front de gauche joue sur les mots. Pour lui, comme les 24 réacteurs fermeront de manière étalée dans le temps, il dit que François Hollande et Eva Joly sont "d'accord pour tous (les) maintenir". Et comme PS et Verts prévoient de fermer immédiatement une seule centrale (Fessenheim), il dit "sauf un". A ce sujet d’ailleurs, Jean-Luc Mélenchon devrait dire "sauf deux" car il y a deux réacteurs nucléaires dans la centrale de Fessenheim...

  2. Chômage des jeunes

Alors que le chômage a augmenté de 0,2% en février, le directeur de campagne de François Hollande, Pierre Moscovici, attaque le gouvernement sur le chômage des jeunes. "Nous avons retrouvé le taux de chômage des jeunes le plus élevé depuis 1997 : 25%". Avant d'assurer avec aplomb que la France a le taux de chômage des jeunes le plus élevé en Europe.

Faux, vrai et faux

Faux pour 25%. Ce chiffre est exagéré.
Le dernier chiffre disponible sur le chômage des 16-24 ans est celui de l’INSEE pour le 4eme trimestre 2011 : il est de 22,4%.
Vrai pour le niveau comparable à celui de 1997. Cette année là, le taux de chômage des jeunes était au mieux de 22,4%, au pire de 23,3%.

Enfin, faux pour le chômage français le plus élevé de l’Union Européenne.
Pierre Moscovici "oublie" que les taux les plus élevés sont en Grèce (49,9%), en Espagne (48,6%) ou au Portugal (35,4%), d’après les statistiques Eurostat du 4eme trimestre 2011.
L’Allemagne était elle à 9,1% au 3eme trimestre 2011, mais le mode de calcul doit être précisé.
La moyenne européenne était à 21,2%.

Ré-ECOUTER pour l'explication sur la nécessaire distinction entre la notion de taux de chômage qui a peu de sens et la réalité de la part des jeunes au chômage:







Le trotskiste Moscovici noie le poisson et occulte donc que le chômage réél des jeunes Français s'élève en fait à 8,3% contre 9,3% en moyenne européenne, et 4,8% en Allemagne, mais 19,7% en Espagne.
Soit ils ne connaissent pas leurs dossiers, soit ils mentent au peuple dont ils se réclament et disent proches et respectueux, mais si la vérité de leur parti-pris ne trompe personne, celle de leur esbroufe, de leurs estimations à la louche et de leur intox est moins apparente.

Le mérite de France Info aura été de rétablir la vérité et de mettre au jour leurs escroqueries sur personnes en situation de faiblesse.
Mélenchon et Moscovici pratiquent le vol de votes à l'arraché.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):